Arme de poing za'tarc

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Arme de poing za'tarc
Culture(s)
Goa'uld
Type
Arme de poing

Présentation

Cette arme de poing de forme de bague est utilisée par les Goa'ulds, et notamment par les Zatarcs, des personnes ayant subies une manipulation mentale et destinées à devenir des tueurs programmés, dans le but de commettre un meurtre ou une action terroriste.

Facile à dissimuler, cette arme redoutable fut rencontrée pour la première fois par les membres de l'équipe SG-1 lorsque le major Graham tenta d'assassiner le Haut conseiller Per'sus sur la planète Vorash et ainsi compromettre l'alliance entre les Terriens et les Tok'ras.

Fonctionnement

Conçue par les Goa'ulds, cette arme sous la forme d'une bague de couleur bleue munie de reflets violets est régulièrement utilisée par ces derniers lors de missions d'infiltration. Elle est généralement portée à l'annulaire ou au majeur de la main droite et peut facilement passée inaperçue jusqu'à son activation par son porteur.

Une fois activée, cette arme de poing se déploie à l'intérieur de la main, le long des doigts, jusqu'à atteindre une dizaine de centimètres de long. Elle peut ensuite émettre un puissant faisceau énergétique unidirectionnel de couleur rouge capable de transpercer aisément un corps humain en un seul tir, ou de provoquer d'importants dégâts matériels.

Toutefois, cette bague possède également un système d'autodestruction intégré en appuyant sur un bouton bleu présent sur l'arme qui provoque la mort de son porteur dans une violente explosion. Cette option extrême est souvent utilisée par les Zatarcs dans le processus d'auto-suppression programmé dans leur subconscient lors du lavage de cerveau.

A noter que l'utilisation de cette arme de poing ne nécessite pas la présence de naquadah dans le sang de l'utilisateur, et peut être utilisée par les êtres humains susceptibles d'être manipulés mentalement, ou encore par les chasseurs de prime à la solde de l'Alliance lucienne.

Histoire

Au cours de l'année 2000, lorsque les membres des équipes SG-1 et SG-14 voyagèrent sur Vorash afin de déterminer le jour de la rencontre entre le Président des États-Unis et le Haut conseiller Per'sus, le major Graham sortit alors une arme d'origine goa'uld en forme de bague et tenta d'assassiner le chef tok'ra. Plongé dans une folie meurtrière, Graham tua alors plusieurs membres de la Tok'ra, ainsi que le capitaine Blasdale. Cependant, incapable de contrôler ses actions, celui-ci appuya contre son gré sur un bouton situé sur son arme et finit par s'autodétruire au bout de quelques secondes.

Quelque temps plus tard, après avoir soupçonné le colonel O'Neill et le major Carter d'être des tueurs programmés par les Goa'ulds, le personnel du SGC réalisa que seul Martouf n'avait pas été contrôlé par le détecteur de Zatarc. Ainsi, lorsque l'arrivée du Président des États-Unis fut annoncée dans la salle d'embarquement, le tok'ra sortit cette arme de poing en forme de bague et tenta de tuer ce dernier. Bien qu'il fit feu à plusieurs reprises dans la salle d'embarquement du SGC, celui-ci fut transpercé par plusieurs balles avant d'être tuer par le major Carter à l'aide d'un Zat'nik'tel.

Quelques années plus tard, en 2004, une arme de poing de ce type fut utilisée par le Goa'uld Osiris lorsque cette dernière se rendit au domicile du docteur Daniel Jackson dans le but d'infiltrer ses rêves et tenter de lui soutirer des informations sur la cité perdue des Anciens. Osiris fit alors feu à plusieurs reprises sur les membres de l'équipe SG-1 et détruisit notamment leur camionnette de surveillance garée à l'extérieur de la maison de l'archéologue. Néanmoins, bien que Peter Shanahan fut blessé lors cette attaque, le Goa'uld put être neutralisée à l'aide d'une fléchette tranquillisante.

Quelque temps plus tard, lorsque Netan, le chef de l'Alliance lucienne, mit la tête des membres de SG-1 à prix en 2007, une chasseuse de prime se rendit sur Terre et tenta de l'éliminer le docteur Jackson à l'aide de cette arme en forme de bague au sein d'une bibliothèque municipale. Cependant, l'archéologue terrien parvint à se protéger in extremis du rayon énergétique à l'aide d'un livre avant que son assaillante extraterrestre ne soit tuée accidentellement par un bus dans la rue.

Épisodes reliés
Encyclopédie
Cultures
Organisations
Planètes
Coulisses
Accessoires de tournage