Children of the Gods : Final Cut

Children of the Gods : Final Cut
Par Rédaction de Stargate-Fusion
Le mercredi 02 septembre 2009 à 21:00
Dossier Stargate
Partagez cet article

2 - Ce qui a été supprimés ?

Avant de commencer, je tiens à signaler que faire le tour de tout ce qui a été coupé, parfois de manière insignifiante, par rapport au montage d'origine de « Enfants des dieux » aurait été un travail de titan dans le temps imparti pour rédiger cette review. Ce qui suit n'est donc pas une liste exhaustive, mais vous ne manquerez pas de nous aider à la compléter une fois le dvd disponible.

Il vous faudra sans doute plusieurs lectures ainsi qu'une bonne connaissance de l'épisode d'origine pour vous rendre compte de tous les changements, mais vous pourrez vous aider des commentaires audio de Brad Wright en bonus.

Le classique générique des premières saisons de SG1 dans lequel on voit en plan très serré la tête d'une armure Jaffa disparait. Rien de plus normal puisque cette nouvelle édition se veut un "film" à part entière.

Dans « Enfants des dieux » (original), Apophis arrive sur Terre dès le début et capture la femme officier qui garde la porte des étoiles. Plus tard, dans sa quête d'un nouvel hôte humain pour sa reine, il se rend sur Abydos et capture la femme de Daniel Jackson, Sh'are. Et ce n'est que de retour sur Chu'lak qu'il cherche dans son harem l'hôte parfait qui sera accepté par la larve goa'uld de sa reine.
Dans ce « Final Cut », l'agencement des rushs est complètement remanié pour raconter l'histoire d'un autre "angle". Après la capture de l'officier sur Terre, Apophis retourne sur Chu'lak pour présenter l'hôte à sa reine, qui la rejette aussitôt. Ce n'est qu'après cet échec qu'Apophis repart en quête et se rend sur Abydos où il capture Sha're. Ainsi toutes les scènes où l'on voit le harem d'Apophis disparaissent.

Children of Gods : La scène de nudité avec Sha're
La scène de nudité avec Sha're, choquant ou pas ?

Dès l'annonce, ce qui a sans aucun doute fait le plus réagir les fans, surtout de ce coté de l'Atlantique, fut la décision de Brad Wright de couper la scène de "nudité" lorsque Sh'are est présentée devant Apophis pour l'implantation de la larve. Désormais, les plans sont agencés de telle sorte que cet aspect disparaît. Ce choix, bien que controversée, et vous ne manquerez pas d'en débattre, peut aisément se concevoir lorsque l'on connaît la culture nord-américaine. En ré-éditant le pilote sous forme de film, Brad Wright a voulu le rendre plus accessible à un public familial.

En salle de briefing, la première rencontre entre Jack O'Neill et Samantha Carter vous semblera plus concise qu'à l'origine. En effet, Brad Wright a coupé quelques passages comme lorsque Kowalsky et Sam parle de "GI-Joe". Idem pour le plan où Sam rétorque à Jack « le fait que mes organes de reproduction soient situés à l'intérieur de mon corps ne veut pas dire que je vous suis inférieur... ». Le nouveau montage présente toujours une Carter forte, ne se laissant pas faire face à un groupe d'officier et faisant valoir que c'est une militaire aguerrie comme eux. La perte de se dialogue [absurde] et peu en accord avec la personnalité de Carter développée par la suite n'est pas si aberrante à mon sens, même si cela en choquera certainement plus d'uns qui verront là une dénaturation de l'œuvre originale. La suppression de cette réplique était déjà largement voulue par Brad à l'époque, mais la production en avait décidé autrement.

Un autre passage a été supprimé mais qui ne devrait pas soulever de polémique, car il n'était pas en accord avec la trame de la série. En effet, alors que Charles Kowalsky et Jack O'Neill sont amis et frère d'armes depuis de nombreuses années (on l'apprend dans l'épisode suivant) Kowalsky dit à Jack « ...on a fait plein de mission ensemble, je ne savais pas que vous aviez un fils... ». Cette petite incohérence est supprimée, rendant la scène entre les 2 amis plus poignante. Les 24h passées par les équipes Sg-1 et Sg-2 sur la planète Chu'lak sont entrecoupées de scènes entre Samuels et Hammond attendant avec inquiétude leur retour. Ces 3 séquences n'apparaissent plus, de fait on voit un peu moins notre vénérable Don S. Davis, c'est un peu dommage, alors que le film lui est dédié.

Globalement, le film est plus court de 7 minutes, à divers endroit du film, certains passages sont raccourcis de manière plus ou moins flagrante comme :
- Après qu'Apophis arrive sur Terre, un combat entre les Jaffas et les soldats se produit. Cette scène de tuerie est désormais pus courte d'environ minute.
- A l'arrivée de Jack dans le bureau du général Hammond, ils vont droit à l'essentiel, il n'y a plus la place aux bavardages polis entre les 2 hommes.
Tout ceci tant à renforcer l'effet de rythme donné au film.

Terminons ce tour d'horizon par la fin du film qui diffère de celle du pilote. En effet, comme son nom l'indique, le pilote est là pour lancer la série SG-1. L'histoire originale laisse place à l'ouverture en montrant le major Kowalsky parasité par une larve goa'uld, afin de susciter chez le téléspectateur le désir de découvrir la suite... Désormais, cette séquence disparaît pour se focaliser sur l'équipe Sg1. Bien que compréhensible puisque ce « Final Cut » se veut un film à part entière, les (futurs) fans de la série devront voir l'épisode pilote pour bien comprendre l'histoire dans l'épisode suivant "L'ennemi intérieur".

Children of Gods : Kowalsky parasité par un Goa'uld
Charles Kowalsky parasité par un Goa'uld
À lire aussi
Interview avec Atlante Props
Interview avec Atlante Props
19/05/2021 à 18:14

Nous avons rencontré Julien Guyard, alias Atlante Props, propmaker français spécialisé dans la franchise Stargate.

Interview
Catégories