Prototype de bombe nucléaire

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Prototype de bombe nucléaire
Culture(s)
Genii
Type
Ogive nucléaire

Présentation

Ces prototypes de bombes nucléaires furent mises au point par les Geniis au sein de leurs bunkers souterrains sur leur planète-mère dans l'espoir de vaincre les Wraiths durant leur longue période d'hibernation.

L'un de ces prototypes d'armes atomiques fut utilisé par les membres de l'expédition Atlantis lors du second siège d'Atlantis et permit de détruire un vaisseau-ruche wraith en orbite de Lantia.

Fonctionnement

D'une hauteur d'environ un mètre, ce prototype de bombe atomique relativement basique se compose d'un grand cylindre abritant en son centre la charge explosive, entouré de huit petits cylindres reliés à la structure principale par des tubes métalliques. La coiffe de cette bombe placée au sommet semblent protéger la minuterie et le mécanisme de mise à feu de ce dispositif explosif.

Néanmoins, les Geniis rencontrèrent un certain nombre de difficultés au cours de la fabrication de cette arme nucléaire telles que l'enrichissement de l'uranium pour augmenter la concentration de l'isotope fissible au cœur du dispositif, ou encore de finaliser un mécanisme de mise à feu susceptible de provoquer une masse super-critique, et par conséquent une réaction nucléaire.

De plus, le revêtement protecteur d'origine de ce prototype était très insuffisant contre les radiations à neutrons issues de la fission nucléaire et provoqua de nombreux cas d'irradiation parmi les scientifiques ayant travaillé à sa conception. Ainsi, un certain nombre d'entre eux souffrirent d'hémorragie interne, de détérioration de la moelle osseuse ou de tumeurs, les conduisant généralement à la mort.

Cependant, suite à la rencontre des membres de l'équipe Atlantis, le docteur McKay fournit les plans de fabrication d'une bombe atomique terrienne aux Geniis qui furent alors capables d'améliorer considérablement leur prototype et de réduire l'échéance de leur premier essai. De plus, le C-4 utilisé par les Terriens permit de finaliser le mécanisme de mise à feu afin de créer une masse super-critique.

En effet, équipé d'un cœur d'uranium 235 de la taille d'un poing adulte, l'encaissement sphérique de cette bombe dirige les forces explosives vers l'intérieur et l'implosion qui en résulte crée une extrême compression, créant du même coup une masse super-critique. Néanmoins, les deux premiers prototypes de cette arme furent néanmoins incomplets et durent être finalisés par les docteurs McKay et Zelenka.

Bien que l'on ignore complètement la puissance exacte de cette arme atomique, celle-ci semble être relativement similaire à celle d'une bombe nucléaire classique produite par les Terriens au milieu des années 1940 ou au début des années 1950. Toutefois, cette arme, malgré son aspect rudimentaire, est notamment capable de détruire un vaisseau-ruche wraith une fois placée à l'intérieur d'un hangar à Darts.

Histoire

Plusieurs années avant l'arrivée de l'expédition Atlantis dans la galaxie de Pégase, les Geniis furent capables de développer leurs technologies à l'abri des Wraiths à travers un vaste réseau de bunkers souterrains situé sur leur planète-mère jusqu'à la conception d'armes nucléaires. Après avoir déchiffré les informations contenues dans un stockeur de données, ils furent en mesure de localiser l'emplacement d'un vaisseau-ruche en hibernation et établirent alors une stratégie visant à détruire les Wraiths durant leurs longues périodes d'hibernation à l'aide d'armes atomiques.

Cependant, bien qu'ils réussirent à extraire suffisamment d'uranium, les Geniis rencontrèrent un certain nombre de difficultés dans la fabrication de leurs armes atomiques telles que l'enrichissement du minerai pour augmenter la concentration de l'isotope fissible. De plus, ils furent incapables de finaliser un mécanisme de mise à feu susceptible de provoquer une masse super-critique, et par conséquent une réaction nucléaire, de même qu'ils ne purent mettre au point un système d'acheminement efficace de leur arme atomique jusqu'au vaisseau ennemi.

Cependant, suite à la rencontre avec les membres de l'équipe du major Sheppard en 2004, les Geniis découvrirent l'existence du C-4 et réalisèrent que cet explosif terrien pourrait être utilisé pour finaliser la fabrication de leurs bombes nucléaires. Toutefois, lorsque le major Sheppard et son équipe découvrirent la véritable nature du peuple genii, le docteur McKay parvint à déterminer que ces derniers cherchaient à développer une arme atomique en raison de la présence de radiations à neutrons au sein de leur bunker et de leur intérêt pour le C-4.

Ainsi, quelques instants plus tard, alors qu'une alliance précaire fut conclue entre le major Sheppard et Cowen, le chef des Geniis, celui-ci décida de faire visiter les installations aux membres de l'expédition, et notamment les laboratoires dans lesquels était fabriquée la future bombe. Néanmoins, le docteur McKay réalisa que les écrans de protection geniis étaient inefficaces contre les radiations, mais fournit de précieuses informations à Cowen à propos de la méthode de séparation de l'uranium 235 du 238.

Quelque temps plus tard, au cours d'un repas, Cowen précisa que lui et son peuple avaient prévu de tester leur première arme atomique d'ici cinq ans et par conséquent de pulvériser les Wraiths durant leur sommeil avant la prochaine grande sélection. Toutefois, lorsque le major Sheppard lui révéla le réveil prématuré des Wraiths provoqué par l'expédition Atlantis, celui-ci parvint à convaincre Cowen de devenir un allié des Terriens grâce à l'utilisation d'un Jumper camouflé pour transporter les armes atomiques conçues par les Geniis.

Alors que le major Sheppard informa le docteur Weir de l'organisation d'une mission d'infiltration commune avec les Geniis, le docteur McKay fournit les plans de fabrication d'armes atomiques en vue de déclencher une masse super critique et permettant aux Geniis de finaliser leur prototype. Cependant, suite à la trahison des Geniis, les membres de l'expédition Atlantis découvrirent la présence d'environ soixante vaisseaux ruches dans la galaxie de Pégase, suggérant que le plan de Cowen visant à détruire les Wraiths à l'aide d'armes atomiques était voué à l'échec.

Plusieurs mois plus tard, en 2005, lors du second siège d'Atlantis, le major Sheppard eut l'idée de détruire les vaisseaux-ruches en utilisant des Jumpers équipés d'armes nucléaires et pilotés à distance à l'aide du fauteuil de contrôle. Il suggéra alors de contacter les Geniis afin d'obtenir deux nouvelles têtes nucléaires en échange d'explosifs C-4. Après avoir obtenu une réponse favorable des Geniis, le docteur Weir voyagea seule sur leur planète-mère pour poursuivre les négociations, mais elle fut capturée et emprisonnée dans un bunker souterrain.

Alors qu'un Genii nommé Prenum envisageait de garder le docteur Weir en otage afin de l'échanger contre les explosifs C-4 auprès des autres membres de l'équipe Atlantis, celle-ci parvint à convaincre ce dernier d'accepter le marché convenu avec les Terriens dans l'espoir que son peuple puisse tester leurs armes atomiques sans courir le moindre risque pour leur monde d'origine. Ainsi, Prenum finit par changer d'avis et le docteur Weir revint sur Atlantis avec deux prototypes de bombes atomiques geniis.

Néanmoins, après avoir examiné les armes nucléaires, le docteur McKay réalisa avec stupeur que ces dernières étaient incomplètes et contraint de finaliser leur conception avec l'aide du docteur Zelenka. Les deux scientifiques ôtèrent alors la partie supérieure des armes et améliorèrent le système de mise à feu dans le but de créer une masse super critique. Une fois les armes atomiques terminées, celles-ci furent transportées jusqu'au hangar à Jumpers à l'aide de chariots, et l'une d'entre elles fut placée à bord d'un des appareils lantiens.

Cependant, lorsque les Wraiths lancèrent une nouvelle attaque de la cité, le major Sheppard ne parvint pas à activer le Jumper à l'aide d'un fauteuil de contrôle faute de puissance pour l'alimenter, et décida de se sacrifier en pilotant lui-même un Jumper occulté jusqu'à l'un des deux vaisseau-ruches. Néanmoins, au moment où le Jumper du major entra dans le hangar à Darts de la ruche, l'équipage du Dédale téléporta l'officier militaire in extremis à bord du vaisseau terrien quelques secondes avant l'explosion de l'arme atomique et la destruction complète de la seconde ruche.

Quelques mois plus tard, en 2006, lorsque Ladon Radim contacta les membres de l'expédition Atlantis en prétendant avoir trahi le peuple genii, celui-ci signala que l'arme atomique mise au point par son peuple était à présent opérationnelle et révéla que Cowen comptait l'utiliser contre les Wraiths, mais également sur les populations humaines qui refuseraient de servir les Geniis. Il demanda alors l'aide des Terriens dans le but de mener un coup d'État en proposant au docteur Weir d'échanger un E2PZ contre un stock d'armes et de munitions.

Cependant, suite à la capture des membres de l'équipe du lieutenant-colonel Sheppard sur M6R-867, Ladon révéla qu'il comptait tout de même effectuer son coup d'État contre Cowen, et qu'il avait prévu d'éliminer le chef genii et sa garde rapprochée à l'aide d'un engin nucléaire qu'il avait lui-même fabriqué et dissimulé près d'un entrepôt abandonné. Les membres de l'expédition Atlantis furent alors capables de rentrer sur Atlantis, escortés par Ladon Radim, quelques instants seulement avant l'explosion nucléaire qui élimina Cowen et ses hommes.

Encyclopédie