Cartouche d'Abydos

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Cartouche d'Abydos
Culture(s)
Goa'uld
Type
Base de données

Présentation

Le cartouche d'Abydos est une gigantesque base de données rassemblant plusieurs milliers de coordonnées de planètes équipées de porte des étoiles à travers la Voie lactée ayant été référencées par les Goa'ulds, et notamment par le Grand maître suprême Ra.

Situé au sein d'un temple proche de Nagada et de la grande pyramide de Ra sur la planète Abydos. ce cartouche fut découvert par le docteur Jackson un mois après la mission initiale sur ce monde désertique, et servit de première référence d'adresses de portes des étoiles par le personnel du SGC pour l'envoi des équipes SG en mission d'exploration.

Fonctionnement

Réparti sur les murs d'un temple dédié au dieu Ra situé sur la planète Abydos, ce cartouche rassemble plusieurs milliers de lignes de hiéroglyphes, elles-mêmes divisées en séquences de sept symboles. Ces séquences sont reliées entres elles par des lignes, et forment au final une sorte de carte stellaire.

D'après le docteur Jackson, ces symboles sont identiques à ceux représentés sur la porte des étoiles d'Abydos et correspondent également à des constellations visibles dans le ciel nocturne d'Abydos. Il parvint alors à déduire que les séquences formaient les adresses d'un vaste réseau de porte des étoiles à travers toute la galaxie.

Toutefois, après plusieurs siècles d'inutilisation, seules les planètes situées à moins de 300 années-lumière de la Terre, comme par exemple Abydos et Héliopolis, pouvaient être contactées par la porte des étoiles sans compenser la dérive stellaire, les autres mondes étant devenus inaccessibles sans une mise à jour complète de leurs coordonnées.

Ainsi, le cartouche d'Abydos permit alors au capitaine Carter de modifier le programme d'activation du SGC en effectuant les calculs nécessaires pour compenser la dérive stellaire afin de mettre à jour les adresses de porte des étoiles. Ce cartouche servit alors de base de données pour les premières missions d'explorations par la porte des étoiles.

Néanmoins, bien que le cartouche d'Abydos fut la seule référence d'adresses de portes des étoiles pour le personnel du SGC pendant les deux premières années du programme, le colonel O'Neill, avec la connaissance des Anciens, entra les coordonnées de nombreuses nouvelles portes des étoiles ne figurant pas dans la base de données goa'uld et donc inconnues de ces derniers.

Quelque temps plus tard, ces nouvelles coordonnées furent néanmoins différenciées à l'aide d'un code couleur dans l'ordinateur de la base. Ainsi, les coordonnées issues du cartouche d'Abydos figuraient en jaune dans les ordinateurs du SGC, tandis que celles provenant de la bibliothèque des Anciens étaient surlignées en rouge.

Histoire

En 1997, suite à la réouverture de la porte des étoiles et à l'attaque de la base de Cheyenne Mountain par le seigneur goa'uld Apophis, le général Hammond autorisa le colonel O'Neill et son équipe à retourner sur la planète Abydos pour retrouver le docteur Daniel Jackson et en apprendre plus sur l'origine et l'identité de leurs agresseurs. Cependant, quelques minutes après leur arrivée sur ce monde, l'archéologue révéla à l'équipe que les assaillants goa'ulds, qui avaient attaqué la Terre, n'avaient pas traversé la porte d'Abydos, mais que ces derniers seraient originaires d'un autre monde de la Voie lactée.

Surpris par ces révélations, le docteur Jackson conduisit le colonel O'Neill, le major Kawalsky et le capitaine Carter jusqu'à un temple situé à quelques kilomètres de la pyramide afin de leur montrer le cartouche d'Abydos, une immense salle abritant sur ses murs une sorte de carte à travers des milliers de lignes en écriture hiéroglyphique. Il révéla à l'équipe que ces lignes réparties en séquence correspondaient à plusieurs milliers de planètes équipée d'une porte des étoiles, et que ces dernières formaient un réseau qui s'étendait à travers toute la Voie lactée.

Bien que le capitaine lui rétorqua qu'elle avait essayé des centaines de permutations après le retour de la mission initiale sur Abydos, le docteur Jackson émit l'hypothèse que le programme d'activation prenait pas en compte les effets de la dérive stellaire et que les coordonnées n'étaient plus à jour depuis la création du réseau. Stupéfaite par cette découverte, le capitaine Carter filma alors l'ensemble de ce cartouche à l'aide d'un caméscope numérique dans le but d'effectuer les calculs nécessaires pour rejoindre les autres planètes du réseau porte des étoiles.

Quelque temps plus tard, une fois de retour au SGC, le capitaine Carter téléchargea l'ensemble du Cartouche d'Abydos sous format vidéo dans l'ordinateur de la base et utilisa une super calculateur pour analyser les milliers de séquences de symboles. Après avoir modifié le programme d'activation mis au point par le personnel du SGC en ajustant les paramètres, elle révéla au général Hammond qu'ils seraient capable à l'avenir de décrypter deux ou trois séries de coordonnées de portes des étoiles par mois. Le personnel du SGC utilisa alors le cartouche d'Abydos comme première référence pour l'envoi de mission d'exploration sur différentes planètes de la Voie lactée.

Cependant six mois après la création du programme porte des étoiles, le docteur Jackson fut surpris de découvrir que les militaires américains étaient parvenus à activer la porte des étoiles et qu'un homme, le docteur Ernest Littlefield, avait même traverser l'horizon des événements avant que ce dernier ne se referme. Après avoir identifié les glyphes composées par le professeur Langford, le capitaine Carter découvrit de son côté que les coordonnées de PB2-908 ne figuraient pas sur le Cartouche d'Abydos et parvint à la conclusion que ce monde était inconnu des Goa'ulds, donnant la preuve irréfutable que ces derniers n'étaient pas les créateurs du réseau porte des étoiles.

Quelque temps plus tard, lorsque la bibliothèque des Anciens fut accidentellement téléchargée dans le cerveau du colonel O'Neill lors de l'exploration de P3R-272, ce dernier utilisa temporairement la salle de contrôle du SGC pour entrer les coordonnées de nombreuses planètes situées dans la Voie lactée dans l'ordinateur de la base. Le capitaine Carter découvrit très rapidement que ces nouvelles adresses ne figuraient pas sur le Cartouche d'Abydos et étaient par conséquent des planètes inconnues aux yeux des Goa'ulds et sur lesquelles les Anciens avaient installé des portes des étoiles.

Ainsi, cette nouvelle base de données devint une nouvelle référence pour le personnel du SGC pour les missions d'explorations des équipes SG au même titre que le Cartouche d'Abydos. Ces nouvelles coordonnées furent néanmoins différencier à l'aide d'un code couleur en rouge dans l'ordinateur de la base, contrairement à celles du Cartouche qui figurèrent en jaune. Ce système de couleur permit aux membres de SG-1 avec l'aide de Bra'tac d'identifier les cordonnées de Kheb, un monde interdit d'accès par les Goa'ulds parmi celles appartenant au système du Loc'na'ko.

Plus tard, lorsque le Prométhée sortit prématurément de l'hyperespace au milieu du vide spatial à cause d'une défaillance dans le module de régulation d'énergie de l'hyperpropulsion, Jonas Quinn découvrit les coordonnées d'un monde, P3X-744, figurant sur le Cartouche d'Abydos et situé à 0,3 années-lumière de leur position. Bien que le personnel du SGC ne parvint pas à établir de vortex vers cette planète, les membres de l'équipage décidèrent de mettre le cap vers cette planète dans l'espoir de rentrer sur Terre par la porte des étoiles.

Épisodes reliés
Encyclopédie
Cultures
Planètes