Grenade de choc goa'uld

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Grenade de choc goa'uld
Culture(s)
Goa'uld
Type
Arme incapacitante / Explosif
Diamètre
12 cm
Poids
1,134 kg

Présentation

La grenade de choc est une arme de conception goa'uld en forme de petite sphère grise qui est souvent utilisée dans les situations de combat rapprochés.

Une fois lancée, cette arme incapacitante émet un flash de lumière extrêmement puissant, ainsi qu'une détonation sonique qui permet de rendre inconsciente toute personne qui se trouve dans son rayon d'action.

Cependant, cette grenade équipée d'une minuterie peut également être réglé pour servir d'explosifs très puissants et provoquer d'importantes destructions dans une zone déterminée.

Elle fut découverte pour la première fois par les membres de l'équipe SG-1 à bord du vaisseau-mère de Klorel en 1997, et fut rencontrée par la suite à plusieurs reprises au cours du programme porte des étoiles.

Fonctionnement

D'un diamètre d'environ 12 centimètres, la grenade de choc apparaît comme une petite sphère lisse de couleur grise argentée ornée de motifs goa'ulds et portant un creux dans lequel se trouve le détonateur. Ce dispositif, parfois surmonté d'un cristal rouge et probablement constitué de naquadah, produit une lumière aveuglante qui neutralise instantanément les personnes dans un périmètre ou une salle déterminée.

D'un poids de 1,134 kilos, cette arme luminescente goa'uld, similaire aux grenades « flashbang » terriennes, répand une grande quantité d'énergie sous la forme d'une lumière éblouissante, accompagnée d'une décharge sonique assourdissante, qui servent à rendre la victime inconsciente lors de son activation. Cette exposition provoque chez le sujet une douleur extrême, une perte de conscience quasi instantanée, ainsi qu'une cécité temporaire.

L'éclair de lumière vive produit équivaut à l'intensité lumineuse du soleil si on le regarde directement pendant 60 millisecondes tandis que le son est réglé à environ 170 décibels afin que la victime soit incommodée mais pas handicapée de manière définitive. Ainsi, cette décharge sonique et lumineuse est assez importante pour surcharger les circuits nerveux à un degré tel que la victime retrouve la vue environ une heure après avoir repris connaissance.

Un petit bouton au sommet du dispositif près de l'interface permet d'activer la grenade. Une minuterie de quelques secondes ne met alors en alors en fonction donnant le temps à l'utilisateur de lancer la grenade entre l'activation et la détonation. La zone affectée par la détonation de la grenade se situe entre six et vingt mètres et assomme toute personne qui se trouve dans son rayon d'action.

Toutefois, à cause de sa forme sphérique, de sa taille et de son poids, la grenade ne convient pas bien à un lancer précis sur de grandes distances. Ainsi, la façon idéale d'utiliser la grenade de choc goa'uld est de la faire rouler dans une pièce fermée en restant à couvert, par exemple, en la lançant derrière une porte partiellement fermée, qui peut servir de bouclier contre ses effets, ou encore de la lancer directement au milieu d'un groupe de soldats ennemis.

Un deuxième bouton situé sur la zone en creux du sommet de la grenade permet de la régler afin qu'elle expose au lieu d'assommer l'adversaire. Des lumières blanches clignotantes apparaissent alors sur l'interface de la grenade, ainsi qu'un compte à rebours, permettant à l'utilisateur de se mettre à couvert avant l'explosion. Cette utilisation est similaire à celles des grenades classiques de la Terre qui contiennent des matériaux combustibles comme le TNT.

Histoire

En 1998, lorsque les membres de l'équipe SG-1 parvinrent à s'enfermer temporairement sur la passerelle de commandement du vaisseau-mère de Klorel, ceux-ci furent neutralisés par les Jaffas à l'aide d'une grenade de choc et s'évanouirent quasi-instantanément par l'émission de la décharge lumineuse. Ces derniers se réveillèrent alors en cellule plusieurs heures plus tard souffrant d'une cécité temporaire provoquée par la grenade goa'uld. Plus tard, Bra'tac fit également usage d'une grenade de choc dans le but de neutraliser les gardes jaffas dans le hangar et ainsi permettre à SG-1 de s'enfuir à bord de planeurs de la mort.

Quelques mois plus tard, en 1999, au moment où les hommes de l'ATF commandés par l'agent Hamner encerclèrent la propriété privée du Goa'uld Seth, ce dernier ordonna à ses disciples de répartir plusieurs grenades de choc autour de la propriété pour empêcher les militaires de pénétrer à l'intérieur de l'édifice. Toutefois, après avoir neutralisé le colonel O'Neill et le docteur Jackson avec son arme de poing, Seth plaça près d'eux une grenade de choc puis l'activa avant de se téléporter grâce aux anneaux de transport. Les deux membres de SG-1 se réveillèrent juste à temps puis s'échappèrent à leur tour de la maison avant l'explosion.

Plusieurs années plus tard, en 2001, lorsque le seigneur goa'uld Apophis effectua un lavage de cerveau sur Teal'c, Jacob Carter donna une grenade de choc au colonel O'Neill dans le but de neutraliser le Jaffa et ainsi s'enfuir du vaisseau-mère de Cronos envahi par les Réplicateurs à l'aide d'un vaisseau cargo. Toutefois, au moment où le colonel lança la grenade dans un couloir du vaisseau, Teal'c entendit rouler l'objet sur le sol et parvint à se mettre à couvert in extremis avant la détonation en même temps que plusieurs autres Jaffas. Bien que l'effet de surprise échoua, cette grenade permit néanmoins d'assommer deux autres guerriers au service d'Apophis.

Un an plus tard, en 2002, lorsque Teal'c, Bra'tac et Rya'c se téléportèrent à la surface d'une planète appartenant aux territoires d'Anubis, ceux-ci utilisèrent une grenade de choc goa'uld pour neutraliser trois guerriers ennemis qui se dirigeait vers leur position. Une autre grenade goa'uld fut utilisée au cours de l'année 2003 par Chazen dans le but de neutraliser les membres des équipes SG-1 et SG-15 lors de l'arrivée du seigneur Mot sur P4S-237. Quelque temps plus tard, Rak'nor envoya une grenade de choc à travers le vortex pour neutraliser les gardes jaffas qui surveillaient la porte des étoiles d'Erebus, permettant aux équipes SG-1, SG-2 et SG-3 de pouvoir infiltrer cette planète.

En l'an 2005, suite à la création accidentelle d'une réalité alternative lors d'un voyage temporel de 5000 ans dans le passé par les membres de SG-1, une équipe composée notamment du colonel O'Neill, du major Kawalsky et des docteurs Carter et Jackson fut autorisée à traverser la porte des étoiles à bord du Jumper temporel et voyagèrent sur Chulak dans l'espoir de convaincre Teal'c de rejoindre le SGC. Néanmoins, peu de temps après posé le vaisseau ancien à quelques kilomètres de la cité dans la forêt, ils furent neutralisés par une patrouille jaffa à l'aide d'une grenade de choc, puis emprisonnés au sein de la forteresse d'Apophis.

Plusieurs années plus tard, en 2007, Teal'c utilisa une grenade de choc pour neutraliser le colonel Carter, le docteur Jackson et Vala Mal Doran sur la planète d'Arkad, celui-ci étant déterminé à venger les Jaffas morts lors de l'attentat sur Dar Eshkalon malgré les conséquences. Il fit de nouveau usage de cette arme incapacitante pour assommer plusieurs guerriers jaffas d'Illac Renin protégeant la pyramide d'Arkad.

Source : Fascicule Stargate la collection en DVD Numéro 6

Encyclopédie
Coulisses
Accessoires de tournage