La loi du talion

(3,56 / 5) 188 notesNoter
Cet épisode est canon.
La loi du talion (Saison 10 de Stargate SG-1)
Titre original :
Talion
Épisode :
#1017
Date de diffusion :
01 juin 2007
Audiences US :
1,40 million de téléspectateurs
Réalisateur :
Andy Mikita
Scénariste :
Damian Kindler
Acteurs principaux
Ben Browder (Lt. Colonel Cameron Mitchell), Amanda Tapping (Lt. Colonel Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Claudia Black (Vala Mal Doran), Beau Bridges (Major General Henry Landry), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson)
Acteurs invités
Tony Amendola (Bra'tac), Craig Fairbrass (Arkad), Eric Breker (Colonel Albert Reynolds), Peter H. Kent (Bak'al), Gary Jones (Sergent-Chef Walter Harriman), Lexa Doig (Dr. Carolyn Lam), John Tench (Lizan), Megan Elizabeth Cooper (Fille Jaffa), Aaron Brooks (Nisal)
Synopsis
Lorsqu'un regroupement de Jaffas est sauvagement attaqué, Teal'c part en solitaire pour prendre sa revanche sur l'auteur de cette attaque.

Moments clés

- Attentat à la bombe orchestré par Arkad sur Dar Eshkalon
- Démission de Teal'c du SGC
- Rencontre avec Arkad et les Jaffas d'Illac Renin
- Décès d'Arkad

Défauts visuels et incohérences

[31:58] - Lorsque le colonel Mitchell tente de neutraliser Teal'c dans la forêt, on peut entendre le bruit de la décharge du Zat'nik'tel au lieu du bruit d'ouverture de l'arme.
[39:12] - Bien que Teal'c soit touché au bras gauche, celui-ci porte un bandage à son épaule à l'infirmerie du SGC.

Caméos

[10:05] - Megan Elizabeth Cooper (Fille de Robert Cooper) - Dans cet épisode, Megan Elizabeth, une des filles de Robert Cooper, réalisateur de la série Stargate, joue le rôle de la petite fille jaffa sur Dar Eshkalon.

Notes sur l'épisode

- Cet épisode se déroule sur une période de plus de deux semaines.
- Le titre de l'épisode est tiré du latin lex taliionis, qui signifie "loi du châtiment", une punition à la hauteur de l'offense - dérivé de Genèse 9:6 ("Quiconque verse le sang d'un homme, par l'homme son sang sera versé") et de l'ancienne loi "œil pour œil, dent pour dent".
- Bien qu'étant un Jaffa, Bak'al n'a pas de marque jaffa sur le front. Teal'c indique qu'il l'a fait enlever pour pouvoir passer pour un humain.
- Teal'c utilise une mini lancee Sodan lors de son assaut sur la pyramide.
- Le plan du planeur de la mort et de la pyramide, sur le Monde d'Arkad, est une réutilisation de l'épisode "Acte de bravoure" de la saison 6.
- C'est la troisième fois que Teal'c cherche à se venger : il a tué Cronos pour venger son père Ronac, il a tué Tanith pour venger son amant Shan'auc, et dans cet épisode, il a tué Arkad pour venger sa mère.
- La scène dans laquelle Teal'c tue Bak'al en implantant un explosif dans sa poche symbiotique et en s'éloignant calmement au moment où il explose reflète vaguement une scène similaire dans le film Man on Fire (2004) de Denzel Washington, dans lequel John Creasy, le personnage de Washington, insère une bombe artisanale dans le rectum d'un fonctionnaire mexicain corrompu, l'interroge, puis s'éloigne au moment où elle explose.
- Cet épisode marque la dernière apparition de Bra'tac.
- C'est le dernier des vingt-huit épisodes de Stargate SG-1 et Stargate Atlantis écrits par Damian Kindler.
- C'est le premier épisode de Lexa Doig (Dr Carolyn Lam) depuis l'épisode "Effet domino" de la saison 9 de Stargate SG-1. Elle était en congé de maternité depuis plus d'un an.
- Adrienne Carter (Ki'ara) a vu plusieurs répliques supprimées dans le montage final. Elle est surtout connue pour avoir joué Pilar Reed dans Eureka.
- Peter H. Kent (Bak'al) a précédemment joué le rôle de Kintac dans les épisodes de Stargate SG-1 "Les flammes de l'enfer 1ère et 2ème partie".

Secrets de tournage

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit à propos de cet épisode : "Ah, Damian et son affinité pour les titres énigmatiques (voir "Chimera" et "Ethon"). Pendant presque toute la durée de la production et de la postproduction, j'ai entendu "Italien" quand on disait "Talion". Quoi qu'il en soit, le titre bizarre mis à part, j'ai trouvé que c'était un épisode assez fort, un examen sombre du personnage de Teal'c et l'un de ces cas où la série a été assez juste en explorant un sujet contemporain et controversé dans un contexte de science-fiction."

"L'épreuve de force finale entre Teal'c et Arkad est terriblement horrible, mais pas autant que le montage du réalisateur qui était tellement gore qu'on s'est demandé si on n'avait pas surmené le réalisateur Andy Mikita."