Les esclaves d'Erebus

(3,86 / 5) 76 notesNoter
Cet épisode est canon.
Les esclaves d'Erebus (Saison 7 de Stargate SG-1)
Titre original :
Orpheus
Épisode :
#704
Date de diffusion :
27 juin 2003
Audiences US :
3,20 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Peter DeLuise
Scénariste :
Peter DeLuise
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Amanda Tapping (Major Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Don S. Davis (Major General George S. Hammond), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson)
Acteurs invités
Tony Amendola (Bra'tac), Obi Ndefo (Rak'nor), Neil Denis (Rya'c), David Richmond-Peck (Commandant Jaffa d'Erebus), Gary Jones (Sergent Walter Harriman), Teryl Rothery (Dr. Janet Fraiser), Sheri Noel (Physiothérapeute)
Synopsis
Teal'c doit mettre de côté son doute envers ses capacités lorsque SG-1 part en mission pour secourir Bra'tac et Rya'c qui sont prisonniers d'un camp de la mort pour Jaffa.

Moments clés

- Sauvetage de Bra'tac et Rya'c d'un camp de travail sur Erebus

Références culturelles

Signes - « Why go to all the trouble to invade a planet that's two-thirds water ? » [Carter]
Austin Powers - « Colonel O'Neill has officially informed me that I have my mojo back. » [Teal'c]
21 Jump Street - L'un des soldats de SG-3 porte le nom de "Penhall" qui était celui de Peter DeLuise dans cette série.

Défauts visuels et incohérences

[21:32] - Lorsque les membres de SG-1 et 3 arrivent sur Erebus, on peut voir un des Jaffas allongés au sol bouger la tête alors qu'il est censé être inconscient.

Caméos

[07:57] - Martin Wood - On peut voir Martin Wood dans la salle de contrôle en compagnie du sergent Siler.

Notes sur l'épisode

- Lorsque le major Samantha Carter et le docteur Daniel Jackson s'entraînent dans le gymnase du SGC pendant que Teal'c fait de la physiothérapie, Carter est en train de décortiquer un film récent sur des extraterrestres très avancés qui envahissent la Terre et dont la faiblesse est l'eau. Ce film est, sans aucun doute, Signes.
- Le titre de l'épisode est une référence à un mythe grec sur un musicien, Orphée, qui voyage en enfer pour sauver son amante, Eurydice.
- Selon le commentaire du DVD, le colonel Jack O'Neill ne tirait sur les Jaffas que sur la partie supérieure du torse en raison des limites de la violence dans les émissions de télévision.
- Le nom du soldat avec lequel O'Neill change d'arme, Penhall, est une autre blague interne du réalisateur Peter DeLuise. L'épisode a été écrit et réalisé par Peter DeLuise, qui a joué le rôle de Penhall dans 21 Jump Street.
- Nickolas Baric (Penhall) a déjà joué le rôle du lieutenant Jonathan Reed dans l'épisode "Une question de temps" de Stargate SG-1, d'un garde dans "Un étrange compagnon" et d'un soldat de SG-4 dans "Métamorphose".

Secrets de tournage

- Joseph Mallozzi confia dans une discussion en ligne avec Our Stargate : "Junior est mort - ni Teal'c ni Bra'tac ne possèdent de symbiotes désormais. La question sera abordée dans un premier épisode intitulé 'Les esclaves d'Erebus', et elle continuera à l'être tout au long de la saison 7."

"L'épisode 'Les esclaves d'Erebus' est un excellent exemple de la façon dont Teal'c et Daniel se débattent avec leurs propres problèmes et se réunissent pour parler et s'aider mutuellement à faire face aux événements récents. Dans 'Les esclaves d'Erebus', Daniel essaie d'accepter son retour dans l'équipe et la contribution qu'il peut apporter maintenant par rapport à celle qu'il pouvait apporter en tant qu'être élevé. Teal'c, quant à lui, doit accepter la perte de son symbiote, sa dépendance à la trétonine et le fait qu'il est un guerrier changé." 

Michael Shanks confia dans une interview accordée à Sci-Fi Magazine : "Il s'agit des ramifications de l'ascension de Daniel et des effets de ce qui est arrivé à Teal'c dans 'La porte des rêves'. Les résultats de ces deux situations se déroulent indépendamment et ils culminent en quelque sorte dans un point culminant qui implique une troisième histoire. C'est très complexe et il y a beaucoup d'interactions intéressantes entre Teal'c et Daniel. En tant qu'acteurs, Christopher et moi avons la possibilité de mordre dans un sandwich assez large avec celui-ci, et voir ce que nous en ferons devrait être amusant. Nous n'avons pas souvent l'occasion de jouer l'un contre l'autre, alors j'ai hâte d'aborder des sujets émotionnels plus difficiles."

- Joseph Mallozzi révéla dans une interview avec the Stargate SG-1 Explorer Unit : "Dans 'Les esclaves d'Erebus', l'histoire B sera celle de Daniel qui devra faire face à un retour à sa vie au S.G.C., à ce dont il se souvient de son passé et de son temps en tant qu'être élevé, à ce qu'il a pu faire en tant qu'être élevé et à ce qu'il n'a pas pu faire sous forme humaine, et vice versa. Mais il se concentrera aussi sur Teal'c, et le fait qu'il est maintenant sans symbiote. Il est maintenant sous trétonine, qui est un substitut du symbiote à bien des égards, mais qui n'offre pas aux Jaffas la même protection et, jusqu'à un certain point, l'invulnérabilité. Ainsi, dans cet épisode, Teal'c souffre d'une crise de conscience parce qu'il n'est plus le guerrier qu'il était. C'est quelque chose qu'il doit accepter, et il a du mal à l'accepter jusqu'à ce qu'il soit confronté à une situation dans laquelle il doit prouver qu'il est un guerrier. Et son histoire s'accorde très bien avec celle de Daniel. C'est en fait un épisode de Peter DeLuise. C'est très agréable, comme les nombreux épisodes qui font la marque de Peter, il y a beaucoup de Jaffas et de grandes batailles, et des dépenses énormes." 

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit à propos de cet épisode : "À ne pas confondre avec l'épisode 'Dans les bras de Morphée' de la saison 10, 'Les esclaves d'Erebus' est une autre extravagance de Peter DeLuise. Vous pouvez toujours reconnaître les épisodes de Peter car ils contiennent toujours l'une des trois choses suivantes : Unas, de nobles Jaffas, et/ou des explosions. J'ai adoré la critique de Carter sur Signes dans la scène du gymnase. J'aurais aimé voir d'autres films faire l'objet d'une critique à l'écran :The Village, Lady in the Water et The Happening."