Retour de Stargate, Continuum, SG-1... Ben Browder invité du podcast de Brad Wright

Retour de Stargate, Continuum, SG-1... Ben Browder invité du podcast de Brad Wright
Par chupeto
Le samedi 05 juin 2021 à 17:24
Temps de lecture : 10 minutes

Il y a quelques jours, Ben Browder, l'interprète du colonel Cameron Mitchell dans les saisons 9 et 10 de Stargate SG-1, était l'invité de Brad Wright dans son podcast audio intitulé "Conversations in Sci-fi" produit et hébergé par le média en ligne The Companion.

Pendant près d'une heure et demie, les deux hommes, anciens collègues sur la production de Stargate SG-1, ont échangé sur le potentiel retour de la franchise Stargate, le travail d'acteur et de producteur de série de science-fiction pour la télévision, et leurs souvenirs respectifs sur le tournage de SG-1 et Continuum.

Brad Wright voudrait faire revenir Mitchell dans Stargate

Dès le début de l'interview, Brad Wright a donné quelques informations concernant le retour de la franchise Stargate qu'il prépare depuis 2019 et qu'il espère voir se concrétiser un jour. Le producteur indique que des plans avaient bel et bien été imaginés pour la franchise, mais que tout a été considérablement ralenti depuis des mois par l'épidémie de Covid-19.

Brad Wright ajoute qu'il a recommencé à écrire des scripts pour quelques scènes et que certaines d'entre elles incluent le personnage du colonel Cameron Mitchell, qui pourrait donc faire son retour. 

L'ancien producteur ne cache pas son désir de voir un jour l'équipe phare de Stargate SG-1 à nouveau réunie. Ben Browder ajoute sur le ton de l'humour qu'il serait même prêt à payer la MGM pour que cela puisse se concrétiser ! Rappelons que Brad Wright a déjà écrit quelques scripts pour le personnage de Daniel Jackson et qu'il aurait également approché Amanda Tapping.

Le producteur reste toutefois très prudent sur le sujet et se garde bien de toute certitude. Il rappelle inlassablement que rien n'a pour l'instant été officialisé par la MGM et qu'il n'est pas garanti que son travail aboutisse à une nouvelle série Stargate.

Ben Browder et Brad Wright (c) The Companion

Nouvelles techniques d'effets spéciaux, 10 épisodes par saison

Les deux hommes ont ensuite échangé autour de ce que pourrait donner une série de science-fiction produite de nos jours. Brad Wright avoue que l'une des raisons qui le pousse à vouloir créer une nouvelle série Stargate est justement de voir à quoi elle pourrait ressembler compte tenu des possibilités offertes par les avancées en matière d'effets spéciaux. 

Le producteur indique que de nombreux lieux de tournage proches de Vancouver, qui étaient autrefois utilisés pour la réalisation de scènes en extérieur, ne sont aujourd'hui tout simplement plus disponibles à cause de l'urbanisation des espaces naturels. Selon lui, les nouvelles techniques et les effets visuels plus réalistes que jamais compensent cela en réduisant le besoin de recourir aux tournages en extérieur.

Ben Browder et Brad Wright ont également évoqué le format des séries et le nombre d'épisodes par saison. Selon Brad Wright, la tendance actuelle va plutôt à la réduction du nombre d'épisodes pour n'en proposer que 10 voire 12 par saison. Le producteur a d'ailleurs déjà pu expérimenter ce format dans sa série Les Voyageurs du temps (Travelers). Ben Browder répond que ce format est idéal pour développer un arc scénaristique. Pour lui, les saisons plus longues de 20 ou 22 épisodes étaient souvent constituées de deux arcs séparés par un gros épisode de mi-saison servant de transition.

Interrogations sur la suite de Stargate SG-1 après la saison 8

Après la mise en retrait de Richard Dean Anderson et de son personnage, le colonel Jack O'Neill, lors de la saison 8 de SG-1, et finalement son départ à la fin de la saison, les producteurs ont souhaité faire évoluer la série en profondeur. 

Ils ont dans un premier temps envisagé de changer purement et simplement le nom de la série en "Stargate Command" et de lui donner un cap complètement nouveau. Cette solution a finalement été abandonnée et il a été décidé de continuer Stargate SG-1 en parallèle de Stargate Atlantis en y apportant d'importants changements, notamment dans la dynamique de l'équipe SG-1.

Brad Wright et Robert Cooper ont alors eu l'idée d'introduire dans l'équipe le personnage de Vala Mal Doran, joué par Claudia Black, ancienne collègue de Ben Browder sur le tournage de la série Farscape. Brad Wright craignait au départ que cela soit étrange de voir les deux acteurs à nouveau réunis dans une nouvelle série qui n'est pas Farscape. Mais il a vite été rassuré par Robert Cooper qui lui a dit que les personnages de Mitchell et de Vala étaient très différents de ceux précédemment joués par les deux acteurs.

Ben Browder ajoute qu'il a adoré donner la réplique à sa collègue et amie Claudia Black. Pour lui, c'est une talentueuse actrice qui a immédiatement trouvé le bon ton pour son personnage de Vala Mal Doran, personnage qui est très différent de celui que jouait l'actrice dans Farscape. 

Claudia Black et Ben Browder à nouveau réunis sur le petit écran

L'acteur ajoute que, pour lui, ce qui a fait la longévité et le succès de la série est qu'elle a toujours su garder son ADN. La porte des étoiles, l'exploration, l'équipe qui vit des aventures dans toute la galaxie sont pour lui les clés qui ont permis à la série d'avoir le succès et la longévité qu'elle a connus. Brad Wright se rappelle d'ailleurs que la scène où le colonel Mitchell touche la porte des étoiles, dans le premier épisode de la saison 9, était la scène parfaite pour introduire symboliquement le personnage dans l'univers de la série. 

Arrivée de Ben Browder dans Stargate SG-1

Ben Browder est arrivé dans le casting de Stargate SG-1 au début de la saison 9. Pour introduire l'acteur à l'univers de la série, Brad Wright a souhaité lui donner une petite liste de quelques épisodes clés qu'il pourrait regarder pour se faire une idée du travail qui avait été déjà réalisé. L'acteur a cependant tenu à regarder tous les épisodes des huit premières saisons de la série, ce qui lui a pris deux semaines et demi.

Ben Browder repense avec humour à l'épisode Wormhole X-Treme, le film, de la saison 10, dans lequel Mitchell dit avoir lu tous les rapports de mission écrits depuis le début du programme porte des étoiles, ce qui n'était pas si loin de la réalité !

Grâce à ce visionnage intégral, Ben Browder se souvenait régulièrement d'événements qui avaient déjà eu lieu dans les saisons précédentes. L'acteur ne se faisait d'ailleurs guère prier pour rappeler aux producteurs, toujours avec humour, que telle ou telle chose s'était déjà produite dans un épisode précédent. Pour Brad Wright, cela pouvait être positif dans la mesure où Ben Browder arrivait avec un regard neuf sur la série et qu'il pouvait rappeler des éléments que les autres avaient oubliés.

L'interprète du colonel Mitchell évoque ensuite le fait que la fin de Stargate SG-1 et le début de Stargate Atlantis ont été produites en même temps. L'acteur se dit très impressionné par la capacité de Brad Wright à faire tourner les deux séries en même temps avec autant d'épisodes à produire, dans les mêmes studios et avec les mêmes équipes.

Brad Wright répond que c'était un travail très lourd et souvent épuisant et que cela pouvait parfois engendrer des confusions entre les deux séries. Le producteur se souvient notamment s'être demandé ce que faisait Teyla dans un script de SG-1, ou encore des interminables tractations entre lui et Robert Cooper pour savoir laquelle des deux séries allait pouvoir utiliser le plus le décor de village médiéval. Et selon lui, c'étaient souvent Robert Cooper et Stargate SG-1 qui avaient le dernier mot !

Brad Wright rappelle qu'il n'était pas tout seul et que toute son équipe l'aidait à faire en sorte que la machine tourne pour produire les épisodes demandés pour les deux séries. Il précise d'ailleurs que, même si le travail était partagé et que tout le monde travaillait ensemble sur les deux séries, lui se concentrait davantage sur Stargate Atlantis tandis que Robert Cooper travaillait plus sur la production de Stargate SG-1.

Stargate Continuum

Les deux hommes sont également revenus sur l'expérience qu'ils ont vécue lors du tournage du téléfilm Stargate Continuum, et sur la séquence en Arctique. Ben Browder a particulièrement apprécié ce tournage lors duquel il a pu donner la réplique à Richard Dean Anderson et travailler avec la Navy. 

L'acteur ajoute que l'un de ses moments préférés a été le tournage de la scène pendant laquelle Mitchell et Carter ont longuement marché sur la glace. L'acteur raconte comment Amanda et lui se sentaient seuls au monde lors des prises de vue aériennes par hélicoptère, comment il a fallu multiplier les prises, et comment les deux acteurs se tordaient de rire en entendant les réalisateurs échouer leurs prises de vues à bord de l'hélicoptère.

Amanda Tapping et Ben Browder, seuls, sur la glace de l'Arctique

Brad Wright raconte pour sa part comment la production de Stargate a travaillé avec l'armée américaine pendant ce tournage. Le producteur a notamment fait un caméo dans l'un des F-15 prêtés par la Garde Nationale. Il indique que l'armée a souvent participé à la production de Stargate et que s'il en avait l'occasion il recommencerait ce partenariat. Ben Browder pense d'ailleurs que si Stargate a pu profiter de l'armée pendant toutes ces années, l'armée elle aussi a pu profiter de la bonne image que la franchise donnait à son égard.

Ben Browder a également raconté quelques anecdotes croustillantes sur Richard Dean Anderson lors de ce voyage en Arctique. Il se rappelle par exemple comment l'acteur s'amusait à découvrir les scripts de ses scènes en pleine nuit, à 3 heures du matin, alors que tout le reste de l'équipe essayait de trouver le sommeil.

L'interprète du colonel Mitchell raconte également comment Richard Dean Anderson a donné une peur bleue à l'un des militaires d'une base de l'armée dans laquelle la production de Stargate avait élu domicile pendant le tournage du téléfilm.

En effet, étant donné que les scènes en Arctique ont été tournées plusieurs semaines avant le reste du téléfilm, il fallait éviter que des fuites aient lieu. C'est pourquoi la première de couverture des scripts distribués aux équipes et aux acteurs portaient la mention "Top Secret".

Seulement, il est arrivé une fois que Richard Dean Anderson laisse traîner son script sur une table de réunion de la base. Voyant la mention "Top Secret" inscrite sur le dossier, un soldat qui passait par là s'est alors précipité pour prendre le script avec lui et le cacher, craignant qu'il s'agisse d'un dossier militaire classé secret défense. Ben Browder et Martin Wood, qui se trouvaient dans la pièce, se sont alors tordus de rire en annonçant au soldat qu'il ne s'agissait en fait que du script de Stargate Continuum que Richard Dean Anderson avait oublié de ranger.

N'hésitez pas à retrouver le podcast dans son intégralité (90 minutes) sur The Companion : de nombreuses autres anecdotes restent à découvrir !

N'hésitez pas également à partager cet article et à le commenter sur notre forum et nos réseaux sociaux !

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux