Ha'tak de Cronos

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Ha'tak de Cronos
Culture(s)

Présentation

Ce vaisseau-mère de classe Ha'tak appartenant autrefois au Grand maître Cronos fut utilisé par les membres de l'équipe SG-1 et Jacob Carter lors de l'évacuation de la planète Vorash avant l'explosion de son étoile.

Néanmoins, peu de temps après un voyage de 4 millions d'années-lumière dans une autre galaxie, cet appareil fut infesté par les Réplicateurs puis détruit par SG-1 en orbite de la planète Delmak.

Histoire

En 2001, suite à la capture des doubles robotiques altaïrans de l'équipe SG-1 sur Juna par les Jaffas de Cronos, le Grand maître goa'uld voyagea jusqu'à ce monde à bord de son vaisseau-mère de classe Ha'tak puis se téléporta au sein de la pyramide goa'uld située à la surface de cette planète. Néanmoins, après la destruction du double robotique du docteur Jackson, Cronos ordonna à ses Jaffas que les deux androïdes à l'image du major Carter et de Teal'c soient transférés à bord de son vaisseau-mère. Plus tard, celui-ci donna l'ordre à une scientifique goa'uld dénommée Ja'din de les étudier dans l'espoir de percer le mystère de leur fabrication et de leur fonctionnement. Cette dernière emprisonna alors les androïdes à l'intérieur de champ de force individuel et les tortura dans le but de leur soutirer des informations.

Entre-temps, les véritables membres de l'équipe SG-1 mirent au point une stratégie afin d'accéder à la salle des anneaux de transport au sein de la pyramide goa'uld et ainsi secourir les androïdes du major Carter et Teal'c à bord du vaisseau-mère de Cronos. Alors que le double robotique de Teal'c demanda une audience de la part du Grand maître sur le pel'tac, l'androïde à l'image du major Carter parvint à influencer Ja'din pour qu'elle active l'autodestruction de la batterie du corps du docteur Jackson et provoquer la mort de la scientifique goa'uld. Ainsi, bien que l'explosion déclencha l'alerte à bord du vaisseau, le double du major Carter parvint à se libérer du champ de force puis se dirigea vers la plate-forme à anneaux de transport pour permettre à SG-1 de se téléporter à bord du vaisseau-mère de Cronos.

Pendant ce temps, le double robotique de Teal'c neutralisa les gardes jaffas protégeant le Grand maître sur le pel'tac puis tenta de l'étrangler avant d'être touché par un tir de lance goa'uld. Alors que le véritable Teal'c vint en aide à son double robotique, les deux autres membres de SG-1 et l'androïde du major Carter isolèrent le pont principal du reste du vaisseau-mère à partir d'un tableau de commande protégé par un champ magnétique. Le double de Carter sacrifia alors ses dernières réserves d'énergie pour empêcher l'arrivée des renforts tandis que l'androïde de Teal'c sauva la vie de son double en éliminant Cronos. Après avoir pris possession du vaisseau-mère goa'uld, les membres de SG-1 firent atterrir l'appareil sur la pyramide de Juna dans le but de débarquer et d'offrir la liberté aux Jaffas autrefois au service de ce seigneur goa'uld.

Peu de temps après ces événements, le général Hammond et les membres de l'équipe SG-1 acceptèrent de prêter ce vaisseau-mère goa'uld aux agents de la Tok'ra en échange d'informations relatives au pilotage de ce dernier. Après avoir placé l'appareil en orbite de Vorash, SG-1 et Jacob Carter se téléportèrent au sein de la base tok'ra dans le but de mettre au point un plan d'évacuation visant à transporter la porte des étoiles de ce monde vers une autre planète dépourvue de ce dispositif de transport et par conséquent inconnue des Goa'ulds. Alors que Tanith fut arrêté et emprisonné dans une cellule en attendant d'être extrait de son hôte, les membres de SG-1 aidèrent alors les Tok'ras à téléporter l'ensemble du matériel de leur base secrète à bord du vaisseau-mère de Cronos à l'aide des anneaux de transport.

Cependant, suite à l'évasion du Goa'uld Tanith, les Tok'ras apprirent alors grâce à un agent infiltré que Tanith avait révélé l'emplacement de leur base sur Vorash à Apophis et que celui-ci rassemblait une importante flotte de vaisseaux-mères, dont son vaisseau amiral, pour éliminer la résistance. Bien que cette flotte devait arriver en orbite de Vorash moins d'une journée plus tard, le major Carter et son père, Jacob, conscients de l'opportunité qui s'offrait à eux, mirent au point une stratégie afin de détruire les vaisseaux d'Apophis en créant artificiellement une supernova en utilisant la puissance d'attraction gravitationnelle du trou noir de P3W-451. Ils demandèrent par la suite l'autorisation au colonel O'Neill d'utiliser le vaisseau-mère de Cronos pour transporter la porte des étoiles de Vorash jusqu'à l'étoile.

Après avoir évacué la base de Vorash et embarqué la porte des étoiles à bord d'une des soutes du vaisseau-mère goa'uld, les membres de l'équipe SG-1 et Jacob Carter mirent le cap vers le soleil de Vorash. Le Tok'ra détecta alors l'arrivée imminente de la flotte d'Apophis sur les détecteurs longue portée et parvint à déterminer que celle-ci devrait être en orbite de Vorash dans moins de 68 minutes. Une fois arrivé à proximité de l'étoile, Jacob Carter ralentit les moteurs du vaisseau à 5% et positionna celui-ci au point de largage de la porte des étoiles. Pendant ce temps, le major Carter composa les coordonnées de P3W-451 depuis une console goa'uld et un vortex fut établi avec le trou noir. Elle désactiva ensuite les pinces d'amarrage et largua la porte des étoiles dans l'espace qui se dirigea vers le soleil de Vorash.

Cependant, au moment où Jacob s'apprêtait à passer en hyperespace, un Al'kesh équipé d'un camouflage optique fit irruption et attaqua le vaisseau-mère de Cronos piloté par les membres de l'équipe SG-1. Alors que le bombardier infligea d'énormes dégâts au vaisseau de classe Ha'tak, Teal'c riposta instantanément à l'aide des canons énergétiques de l'appareil depuis une console de tir située sur le pel'tac. Néanmoins, bien que le Jaffa parvint à toucher le bombardier ennemi, Jacob Carter prévint SG-1 que l'hyperpropulsion avait été endommagée durant l'attaque-surprise et que les moteurs étaient désormais déconnectés, les empêchant de s'enfuir de la zone avant l'explosion du soleil. Alors que les détecteurs et l'armement furent également endommagés, le colonel O'Neill et Teal'c décidèrent d'utiliser un planeur de la mort pour détruire l'Al'kesh ennemi.

Toutefois, au moment où le colonel O'Neill et Teal'c poursuivirent le bombardier goa'uld qui se dirigeait vers Vorash et finirent par s'écraser à la surface de cette planète, Jacob Carter et sa fille réparèrent les boucliers et les armes depuis la salle des machines du vaisseau-mère de Cronos puis réalisèrent une dérivation pour contourner le circuit de contrôle de l'hyperpropulsion endommagé. C'est alors que les détecteurs du vaisseau-mère de Cronos signalèrent l'arrivée de la flotte d'Apophis, composée d'une dizaine de vaisseaux de classe Ha'tak, ainsi que son vaisseau amiral, qui sortit de l'hyperespace et se plaça en position d'attaque en orbite de Vorash. Jacob Carter dirigea alors le vaisseau de Cronos de l'autre côté du soleil pour éviter d'être repéré par l'ennemi tandis que Tanith parvint à capturer Teal'c pour l'offrir en guise de cadeau à Apophis.

Entre-temps, après avoir réparé l'hyperpropulsion du vaisseau de Cronos, Jacob Carter eut alors l'idée de déployer une vingtaine de planeurs de la mort en pilotage automatique pour attirer Apophis et éloigner sa flotte de Vorash. Ainsi, au moment où le vaisseau amiral d'Apophis arriva à portée des chasseurs, le seigneur goa'uld comprit que ces appareils n'étaient qu'un leurre puis repéra le vaisseau-mère goa'uld piloté par SG-1 qui se plaça en orbite de Vorash pour téléporter le colonel O'Neill à son bord. Néanmoins, au moment où Apophis ordonna d'ouvrir le feu sur le vaisseau de SG-1, le soleil de Vorash se transforma en supernova, détruisant au passage l'ensemble de la flotte de vaisseaux-mères goa'ulds. Jacob Carter parvint alors à activer les moteurs et à s'enfuir in extremis en hyperespace avant d'être touché par l'explosion.

Néanmoins, l'onde de choc de la supernova provoqua une distorsion spatiale qui propulsa le vaisseau-mère goa'uld dans une galaxie inconnue située à plus de 4 millions d'années-lumière de son point d'origine. Les membres de SG-1 furent stupéfaits d'apprendre qu'ils avaient parcouru une très grande distance en l'espace de quelques secondes et Jacob calcula qu'il leur faudrait 125 ans pour revenir dans la Voie lactée à vitesse maximale en hyperespace. Cependant, à peine arrivé au sein de cette région inexplorée de l'Univers, le vaisseau amiral d'Apophis émergea à son tour de l'hyperespace et fit alors face à celui des membres de l'équipe SG-1. Incapable d'activer à nouveau l'hyperpropulsion, Jacob utilisa les systèmes de communication pour contacter Apophis pour lui annoncer leur réédition, mais celui-ci annonça à SG-1 de se préparer à mourir.

Toutefois, au moment où le seigneur goa'uld s'apprêta à détruire le vaisseau-mère de Cronos, un appareil extraterrestre inconnu contrôlé par les Réplicateurs fit irruption et ouvrit le feu sur le vaisseau amiral d'Apophis. Pris au milieu de ce combat spatial entre les deux vaisseaux, Jacob Carter profita alors de cette diversion pour s'enfuir puis décida de cacher le vaisseau-mère de classe Ha'tak dans la chromosphère d'une géante bleue située tout proche afin que les radiations puissent perturber les détecteurs des appareils ennemis, et devenir ainsi invisible auprès de leurs radars. Alors que la coque de l'appareil protégea les membres de SG-1 pendant une heure contre les radiations, Jacob Carter et sa fille furent capables de rétablir les boucliers, offrant neuf heures de délai supplémentaires pour réparer l'hyperpropulsion du vaisseau-mère goa'uld.

Une dizaine d'heures plus tard, Jacob Carter réalisa que lui et sa fille étaient incapables de réparer les cristaux contrôlant l'hyperpropulsion durant le temps imparti, puis décida de quitter la chromosphère de la géante bleue malgré la présence des éventuels vaisseaux ennemis au sein de ce système solaire inconnu. Cependant, alors que Jacob et SG-1 repérèrent le vaisseau amiral d'Apophis situé à proximité de leur position, ils furent alors stupéfaits de découvrir que le vaisseau ennemi n'abritait aucun signe de vie à son bord. Le Tok'ra plaça le vaisseau-mère de Cronos près de celui d'Apophis puis se téléporta sur ce dernier en compagnie du colonel O'Neill et du major Carter grâce aux anneaux de transport dans l'espoir d'en prendre possession, ou de récupérer des cristaux de remplacement pour l'hyperpropulsion.

Néanmoins, après avoir découvert que le vaisseau ennemi était infesté de Réplicateurs et s'apprêtait à s'auto-détruire, Jacob Carter indiqua au docteur Jackson la manière de piloter le vaisseau-mère de Cronos. Ainsi, lorsque le colonel O'Neill, le major Carter et Jacob se téléportèrent in extremis sur le vaisseau de Cronos, le docteur Jackson utilisa les propulseurs subluminiques du vaisseau-mère de Cronos à pleine puissance pour éloigner celui-ci le plus vite possible du vaisseau d'Apophis avant sa destruction. Cependant, lorsque ce dernier s'auto-détruisit dans une gigantesque explosion, Jacob Carter reprit les commandes du vaisseau-mère de Cronos puis dévia toute la puissance des moteurs vers les boucliers pour absorber l'onde de choc.

Quelque temps plus tard, Jacob et sa fille parvinrent à rétablir les moteurs d'hyperpropulsion du vaisseau-mère de classe Ha'tak grâce aux cristaux récupérés sur le vaisseau amiral d'Apophis tandis que le docteur Jackson détecta un appareil se dirigeant vers leur position. Après avoir déterminé qu'il s'agissait d'un vaisseau cargo goa'uld, les membres de SG-1 découvrirent avec surprise qu'il s'agissait de Teal'c, qui prétendit s'être enfui du vaisseau amiral d'Apophis en compagnie d'un groupe de rebelles jaffas avant l'invasion des Réplicateurs. Néanmoins, peu de temps après l'atterrissage du Tel'tak à bord d'une des soutes du vaisseau-mère, le colonel O'Neill et son équipe réalisèrent que leur ancien coéquipier, sous l'effet d'un lavage de cerveau, permit à Apophis et sa garde personnelle de prendre possession du vaisseau-mère de Cronos.

Alors que Jacob Carter parvint à s'échapper avant l'arrivée d'Apophis, Teal'c emprisonna les membres de SG-1 au sein d'une pièce verrouillée par un panneau de commande, puis ordonna aux Jaffas au service du seigneur goa'uld de dégager les caisses et le sarcophage du vaisseau cargo. Pendant ce temps, un autre Jaffa entra les coordonnées de Delmak dans l'ordinateur du vaisseau-mère de Cronos et utilisa toute la puissance disponible pour passer en hyperespace. Alors que Jacob Carter fut à son tour capturé par Teal'c et emprisonné avec SG-1, les Réplicateurs présents dans les caisses de stockage rapportées par Apophis infiltrèrent le vaisseau-mère de classe Ha'tak et commencèrent à se répliquer en grand nombre. Les Jaffas d'Apophis perdirent alors le contrôle du vaisseau-mère qui sortit subitement de l'hyperespace après une baisse de tension dans le générateur.

Quelques minutes plus tard, Teal'c réalisa avec stupeur que plusieurs centaines de Réplicateurs avaient investi la salle des machines du vaisseau-mère et que ceux-ci construisirent une immense structure à partir de blocs. Alors qu'il prévint Apophis de la présence de ces formes de vie mécaniques, le seigneur goa'uld se retrouva lui-même piégé à bord du pel'tac, encerclé par les Réplicateurs. Pendant ce temps, les membres de SG-1 et Jacob Carter furent libérés de la pièce dans laquelle ils étaient retenus et récupérèrent leurs armes à feu dans une salle de stockage. Alors que Jacob Carter et le docteur Jackson sécurisèrent le vaisseau cargo, le colonel O'Neill et le major Carter décidèrent de capturer Teal'c, lui-même intéressé pour s'emparer du Tel'tak en l'honneur d'Apophis.

Cependant, après la capture du Jaffa par SG-1 qui prit possession du vaisseau cargo, le vaisseau-mère de Cronos passa de nouveau en hyperespace, empêchant SG-1 de s'enfuir de l'appareil. Ils découvrirent alors que les Réplicateurs avaient entré les coordonnées de Delmak et que ceux-ci avaient modifié les réacteurs pour se déplacer à plus de 800 fois la vitesse de distorsion maximale du vaisseau de classe Ha'tak. Désireux d'empêcher les Réplicateurs d'envahir la Voie lactée, ils mirent au point une stratégie visant à détruire les moteurs de décélération dès la sortie de l'appareil de l'hyperespace afin qu'il s'écrase à la surface de Delmak. Ainsi, Jacob Carter retourna à bord du Tel'tak pour le tenir prêt au décollage pendant que les trois membres de SG-1 se rendirent dans la salle des machines où ils découvrirent un gigantesque Réplicateur utilisé comme générateur.

Une fois le vaisseau arrivé en orbite de Delmak, le colonel O'Neill détruisit les cristaux contrôlant la décélération d'une rafale de P90, puis s'enfuit de la salle des machines, poursuivi par les Réplicateurs, en compagnie du major Carter et du docteur Jackson. Alors que Jacob ouvrit les portes de la soute, SG-1 se dirigea à toute vitesse vers le hangar puis utilisa les anneaux de transport situés au niveau 10 pour rejoindre le vaisseau cargo. Bien que les Réplicateurs tentèrent d'empêcher SG-1 de s'enfuir en refermant les portes de la soute, l'équipe et Jacob Carter furent capables de s'enfuir in extremis, tandis que le vaisseau-mère explosa lors de son entrée dans l'atmosphère de Delmak, anéantissant à la fois les Réplicateurs et le Grand maître Apophis.

Épisodes reliés