Vaisseau-mère d'Anubis

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Vaisseau-mère d'Anubis
Culture(s)
Type de vaisseau
Vaisseau-mère
Longueur
Environ 2 km
Hauteur
1,2 km (une fois l'arme principale déployée)
Armement
Super-arme / Canons énergétiques
Défense
Boucliers énergétiques goa'ulds améliorés
Source d'énergie
Salle des machines, Yeux Goa'ulds
Type de propulsion
Moteurs subluminiques / Hyperpropulsion
Type d'hyperpropulsion
Insterstellaire
Flottille embarquée
Planeurs de la mort
Nombres de passagers
Plusieurs milliers de Jaffas
Principaux utilisateurs
Anubis / Ba'al (réalité alternative)

Présentation

Ce vaisseau-mère d'une taille gigantesque fut utilisé par Anubis peu de temps après son retour parmi les Grands maîtres dans le but de surpasser les autres seigneurs goa'ulds et ainsi asseoir sa domination sur ces derniers.

Équipés de systèmes offensifs et défensifs bien supérieurs à ceux des autres vaisseaux-mères goa'ulds, cet appareil fut rencontré pour la première fois au cours de l'année 2003 par les membres de SG-1 lors de l'invasion de la planète Abydos par Anubis.

Alimenté en énergie par les légendaires Yeux goa'ulds, ce vaisseau-mère fut équipé d'une super-arme par le seigneur Anubis capable de réduire à néant une flotte de vaisseaux de classe Ha'taks en quelques minutes, ou d'annihiler toute forme de vie à la surface d'une planète.

Bien que le premier modèle de ce vaisseau fut détruit dans l'atmosphère de Langara, le Grand maître Anubis utilisa à nouveau un vaisseau-mère de ce type lors de son attaque de grande envergure contre la Terre en 2004 qui se solda par sa défaite au cours de la bataille de l'Antarctique.

Caractéristiques techniques

Structure

D'une longueur estimée à plus de 2 kilomètres pour une hauteur de 1,2 kilomètres, ce vaisseau amiral appartenant au Grand maître goa'uld Anubis se compose d'une immense structure en forme de disque de couleur noir et entouré de huit extensions en forme de pointe.

Néanmoins, la particularité de ce vaisseau demeure dans sa capacité à se transformer pour former une sorte d'immense canon spatial. En effet, lorsque les systèmes d'armement sont activés, les six parties triangulaires constituant le dôme se déploient, révélant alors la super-arme, tandis que la partie centrale s'élève pour créer une forme cylindrique.

Au cours de cette transformation, on peut remarquer que la partie extérieure du vaisseau s'abaisse en même temps que les extrémités pointues, tout en étant toujours reliés à ces dernières. Cette configuration semble toutefois requérir une grande quantité d'énergie comme celle émise par les légendaires Yeux Goa'ulds.

Ce vaisseau, d'une taille relativement imposante, peut transporter plus de 1500 guerriers Jaffas, et abrite une cinquantaine de planeurs de la mort, ainsi qu'une vingtaine de plate-formes à anneaux de transport. De plus, ce vaisseau est équipé d'un module de secours, situé au sommet du dôme, permettant au seigneur goa'uld de pouvoir s'échapper en cas de danger.

Intérieur

L'intérieur du vaisseau-mère d'Anubis ressemble fortement à celui des vaisseaux de classe Ha'tak goa'uld avec de grands couloirs rectilignes très sombres, fermés par des portes coulissantes et éclairés par des braseros.

Situé au sommet de l'appareil, le Pel'tak, ou passerelle de commandement, se compose d'une salle richement décorée abritant plusieurs consoles de pilotage, ainsi que le trône du seigneur Anubis.

Armement

Super-arme

Véritable avantage décisif sur les autres vaisseaux-mères appartenant aux Grands maîtres goa'ulds, cette super-arme constitue l'élément offensif majeur de ce nouveau vaisseau-amiral. Située au sommet du dôme, elle est protégée par six parties triangulaires de couleur noire qui peuvent se déployer pour former un gigantesque canon spatial.

Alimentée en énergie grâce à six joyaux légendaires, chacun d'entre eux appelé Oeil, cette super-arme peut ainsi émettre, à partir de ses extrémités supérieures, de puissantes décharges énergétiques semblables à des éclairs capables de détruire trois vaisseaux de classe Ha'tak en une seule salve.

De plus, cette arme redoutable peut également cibler depuis l'orbite un lieu ou un objet précis, tel qu'une porte des étoiles, en concentrant ses rayons énergétiques. La puissance accumulée par l'énergie des rayons engendre alors une explosion cataclysmique qui peut annihiler tout être vivant à la surface d'une planète.

Canons énergétiques

En complément de la super-arme, le vaisseau-amiral d'Anubis possède un armement conventionnel constitué de puissants canons énergétiques situés sous le ventre de l'appareil pouvant tirer simultanément plusieurs salves de couleur jaune et ainsi infliger de sérieux dégâts à un vaisseau-mère de classe Ha'tak goa'uld ou d'affaiblir grandement les boucliers asgards du Prométhée.

Situées sur la partie sombre de la coque de l'appareil, ce vaisseau est également équipé de tourelles de défense capable de pivoter à 360 degrés. Chacune de ces tourelles sont composées de deux canons à plasma et peuvent devenir une sérieuse menace pour les vaisseaux légers comme les F-302 terriens.

Défense

Ce vaisseau amiral goa'uld dispose d'un bouclier énergétique de couleur jaune orangée bien plus résistants que ceux des autres vaisseaux-mères de classe Ha'tak. Ainsi, lorsque le vaisseau est alimenté en énergie grâce aux Yeux légendaires goa'ulds, ses boucliers sont capables résister aux tirs répétés d'une douzaine de vaisseaux Ha'taks, sans subir aucun dégât.

Cependant, un chasseur terrien F-302 équipé d'un système d'hyperpropulsion est capable franchir les boucliers du vaisseau d'Anubis en effectuant un très court saut en hyperespace, et ainsi réapparaître de l'autre côté du champ de force près de la coque de l'appareil ennemi.

De plus, selon les informations fournies par les espions tok'ras, les boucliers du vaisseau-mère d'Anubis ne fonctionnent à 40% de leur puissance nominal en milieu atmosphérique, rendant le vaisseau vulnérable en cas d'attaque lancée depuis l'orbite d'une planète.

Malgré la grande résistance des boucliers du vaisseau-amiral d'Anubis, ces derniers sont incapables de résister à une salve de drones comme ceux utilisés par le colonel O'Neill au sein de l'avant-poste des Anciens en Antarctique, provoquant ainsi la destruction totale de l'appareil en un court laps de temps.

Propulsion

Le vaisseau-mère d'Anubis est équipé de propulseurs luminiques régulés par des cristaux d'énergie qui lui permettent de se mouvoir très rapidement à travers l'espace.

Néanmoins, pour les trajets de longue distance, ce vaisseau dispose également d'un système d'hyperpropulsion, probablement supérieur à celui des vaisseaux de classe Ha'tak, et peut ainsi effectuer des voyages interstellaires en hyperespace.

Alimentation

Le vaisseau-mère d'Anubis, et plus particulièrement la super-arme, est alimenté par un puissant générateur situé au centre de l'appareil permettant de fournir de l'énergie pour l'armement, les boucliers ou encore la propulsion. Cependant, l'utilisation des légendaires Yeux goa'ulds par Anubis lui permet notamment d'utiliser la super-arme équipant son vaisseau-amiral.

Pris séparément, ces joyaux goa'ulds possèdent une puissance énorme, mais celle-ci peut être multiplié par dix, une fois les cristaux rassemblés, produisant alors une formidable source d'énergie. Néanmoins, la destruction de ces cristaux d'énergie n'entraîne pas la destruction du vaisseau qui garde ses défenses et son armement conventionnels.

Néanmoins, ce générateur surpuissant dégage toutefois énormément d'énergie sous forme de chaleur qui nécessite un circuit de refroidissement débouchant à l'extérieur du vaisseau. La destruction de ce circuit au moment où l'arme se charge peut alors provoquer la surchauffe des cristaux jusqu'à l'explosion.

Le générateur du vaisseau-amiral d'Anubis peut être alimenté par une autre source d'énergie très puissante telle que le naquadria découvert par les Kelowniens sur la planète Langara. Toutefois, ce minerai dérivé du naquadah étant très instable, la réaction peut facilement s'emballer et devenir totalement incontrôlable.

Module de secours

Situé au sommet du canon principal, le vaisseau-amiral d'Anubis est équipé d'un module de secours en forme de disque de couleur noir, permettant au Grand maître de pouvoir s'enfuir en hyperespace au cas où son appareil serait fortement endommagé, voire totalement détruit.

Principales salles

Pel'tac

Véritable centre névralgique du vaisseau, le Pel'tac, ou passerelle de commandement, permet de piloter le vaisseau-amiral à travers l'espace, ainsi que de contrôler les systèmes principaux tels que l'armement, les boucliers, les moteurs subluminiques et l'hyperpropulsion.

Éclairé par des braseros, ce Pel'tac se compose d'une grande salle rectangulaire munie de deux entrées, ainsi que de deux hublots, offrant une vue dégagée sur l'espace environnant. Ainsi, les communications subspatiales en provenance d'autres vaisseaux s'affichent sur un écran holographique en face du trône d'Anubis.

Décoré avec des bustes de chacal représentant Anubis, cette passerelle abritait également une console de pilotage qui sert d'interface entre l'utilisateur et les différents systèmes du vaisseau, et une console de tir qui permet de contrôler l'armement du vaisseau, ainsi que ses boucliers.

Toutefois, il est intéressant de constater que le Grand maître goa'uld est capable de contrôler lui même le déclenchement de la super-arme depuis son trône via deux interfaces de tir de couleur rouge placées sur les accoudoirs.

Cette passerelle de commandement est protégée en permanence par deux gardes ninjas au service d'Anubis dans le but d'assurer la sécurité du Grand maître. Plus tard, ces gardes furent remplacés par des guerriers Kulls lors de la construction d'un second vaisseau-amiral par Anubis.

Ordinateur central

Situé à proximité d'une plate-forme d'anneaux de transport, le vaisseau-mère d'Anubis dispose d'un ordinateur central permettant d'accéder aux systèmes informatiques de l'appareil tels que l'armement, les boucliers, la propulsion ou encore les systèmes environnementaux.

Gérée par deux Jaffas, cette base de données contient notamment l'ensemble des plans détaillés du vaisseau-mère goa'uld. Il est d'ailleurs possible d'effectuer des recherches à l'aide de mots-clés comme dans une encyclopédie classique.

Toutefois, l'ordinateur central du vaisseau-mère d'Anubis est protégé par des codes complexes rédigés dans un antique dialecte des Anciens, rendant celui-ci impossible à utiliser sans une connaissance parfaite de cette langue. Ainsi, seul un expert dans le langage des Anciens est capable de les déchiffrer et d'accéder aux données de l'ordinateur.

Cellules de détention

Le vaisseau-mère d'Anubis est équipé de plusieurs cellules de détention qui sont utilisés lors de la capture de prisonniers importants. Ces salles relativement sommaires sont fermées par un champ de force et disposent d'au moins une couchette sur laquelle la personne peut être maintenues prisonnière en attendant d'être interrogé par Anubis.

De plus, ce seigneur goa'uld ayant acquis une partie du savoir des Anciens, celui-ci peut implanter des sondes mentales dans le cerveau de ces prisonniers afin de télécharger l'ensemble de leurs connaissances et ainsi connaître leurs pensées sans que ces derniers n'ait aucun moyen de résister.

Salle de stockage

Répartis au sein du vaisseau-mère goa'uld, ces salles de stockage permettent à son équipage d'entreposer une grande quantité de matériels militaire ou non, essentiellement contenus à l'intérieur de coffres de rangement cylindriques ou des cantines goa'ulds de couleur doré.

A noter qu'au cours de la mission d'infiltration de l'équipe SG-1, l'une de ces salles de stockage était située un étage au-dessus de la cellule dans laquelle Jonas Quinn était retenu prisonnier par Anubis et servit temporairement de cachette au docteur Jackson.

Histoire

En l'an 2003, peu de temps après sa réintégration au sein de l'alliance des Grands maîtres goa'ulds, le seigneur Anubis fit construire un tout nouveau vaisseau-mère dans le but de surpasser ses nombreux rivaux et ainsi asseoir sa domination sur ces derniers. Bien qu'équipé de nouvelles technologies plus avancées que celles des autres vaisseaux-mères de classe Ha'tak, Anubis partit en quête d'une ancienne arme goa'uld, composée de six cristaux dans le but d'alimenter la super-arme de son vaisseau amiral en énergie. Cependant, alors que le seigneur goa'uld retrouva cinq des six joyaux légendaires, celui-ci rechercha activement l'Oeil de Ra et fouilla l'ensemble des planètes autrefois contrôlées par ce dernier avant de mettre le cap vers Abybos.

Entre-temps, averti par le docteur Daniel Jackson de l'arrivée prochaine d'Anubis sur Abydos, les membres de l'équipe SG-1 voyagèrent sur ce monde désertique pour retrouver l'Oeil de Ra avant le Grand maître goa'uld. Néanmoins quelques minutes après leur arrivée par la porte des étoiles, le vaisseau-mère d'Anubis sortit de l'hyperespace et déploya notamment un transporteur de troupes escorté par plusieurs Al'keshs et planeurs de la mort afin de débarquer un grand nombre de Jaffas à la surface d'Abydos et ainsi récupérer le précieux joyau. Néanmoins, au moment où le major Carter et Jonas Quinn trouvèrent l'Oeil de Ra dans un passage secret, les membres de SG-1 se retrouvèrent bloqués dans la pyramide par de nombreux Jaffas commandés par Herak.

Quelques instants plus tard, Herak prévint son maître à bord de son vaisseau-mère que les Terriens exigeaient d'accéder à la porte des étoiles sous peine de détruire l'Oeil de Ra. Alors que le docteur Jackson apparut auprès d'Anubis pour l'empêcher de détruire la planète, une flotte composée d'une dizaine de vaisseaux de classe Ha'taks commandée par le seigneur Yu sortit de l'hyperespace et encercla le vaisseau-mère du Grand maître. Yu contacta alors Anubis pour lui demander de lui remettre l'Oeil de Ra sous peine d'être détruit par l'armada rassemblant les flottes de tous les Grands maîtres goa'ulds. Néanmoins, le docteur Jackson proposa un marché à Anubis en lui promettant de lui apporter l'Oeil de Ra s'il épargnait le peuple d'Abydos.

Quelques minutes plus tard, le docteur Jackson convint alors les membres de SG-1 de remettre l'Oeil de Ra à Anubis, qui fut alors apporter au Grand maître goa'uld par l'intermédiaire de Herak. Une fois la super-arme opérationnelle, le vaisseau amiral d'Anubis déploya alors son canon principal, engendrant du même coup un nouvel ultimatum de la part du seigneur Yu. C'est alors que la super-arme envoya de puissantes décharges énergétiques qui détruisit de nombreux vaisseaux de classe Ha'taks en un seul tir. Bien que la flotte des Grands maître riposta intensément, celui-ci subit de lourdes pertes et finit par battre en retraite. Bien que le docteur Jackson tenta de s'interposer, Anubis cibla la pyramide à la surface d'Abydos et détruisit entièrement la surface de ce monde à l'aide de sa super-arme.

Deux mois plus tard, alors que le seigneur Anubis infligea d'importantes défaites aux Grands maîtres grâce à sa super-arme, Jonas Quinn eut l'idée d'utiliser les coordonnées de la planète Vis Uban dans le but d'attirer le seigneur goa'uld dans une embuscade pour neutraliser son nouveau vaisseau-mère et ainsi empêcher celui-ci de conquérir la galaxie toute entière. Ainsi, avec l'aide de la Tok'ra, le personnel du SGC mit alors au point une stratégie visant à détruire la super-arme d'Anubis en surchargeant les cristaux d'énergie permettant de l'alimenter. Le seigneur Yu promit également d'apporter son soutien dans cette opération en rassemblant une flotte de six vaisseaux Ha'taks appartenant aux Grands maîtres.

Quelques jours plus tard, après avoir fait parvenir une fausse tablette des Anciens à Anubis, celui-ci mit alors le cap vers Vis Uban à bord de son vaisseau-mère, tandis que le colonel O'Neill et le major Carter se préparèrent à son arrivée en orbite de la planète à bord d'un F-302. Peu de temps après, le vaisseau amiral d'Anubis sortit de l'hyperespace près de ce monde, et une escouade d'une dizaine de Jaffas se téléporta à la surface de la planète à l'aide des anneaux de transport. Le colonel Reynolds et ses hommes aidèrent alors Jonas Quinn et le docteur Jackson à neutraliser les gardes d'Anubis afin qu'ils puissent accéder à la plate-forme des anneaux et se téléporter à bord du vaisseau-mère goa'uld.

Entre-temps, ayant repéré l'arrivée du chasseur F-302 terrien, Anubis envoya une escadrille de quatre planeurs de la mort pour l'intercepter, mais deux d'entre eux furent détruits par le colonel O'Neill. Alors que celui-ci et le major Carter tentèrent d'esquiver les attaques des autre planeurs, Jonas Quinn et le docteur Jackson réussirent à découvrir la position du circuit de refroidissement de la super-arme d'Anubis et transmirent ces coordonnées au chasseur terrien. Toutefois, informé de la présence d'une base terrienne à la surface de la planète, Anubis ordonna de cibler la porte des étoiles dans le but de provoquer une gigantesque explosion.

Alors que la super-arme du Grand maître goa'uld commença à se charger, le colonel O'Neill et le major Carter parvinrent à franchir les boucliers du vaisseau-mère en effectuant un court saut en hyperespace et détruisirent le circuit de refroidissement malgré l'absence de la flotte du seigneur Yu. Le générateur d'énergie de la super-arme finit alors par surchauffer et exploser, provoquant la colère du Grand maître goa'uld. Toutefois, bien que le docteur Jackson parvint à s'enfuir dans les conduits d'aération, Jonas Quinn fut capturé par les Jaffas d'Anubis dans la salle de l'ordinateur central et enfermé dans une cellule de détention. Anubis implanta alors une sonde mentale dans son cerveau et apprit l'existence du naquadria sur sa planète d'origine.

Après avoir mit le cap vers Langara en hyperespace, le vaisseau amiral d'Anubis pénétra dans l'atmosphère de cette planète et se positionna au-dessus de la capitale kelownienne. Pris complètement par surprise, le gouvernement kelownien fut pris en otage par les troupes d'Anubis qui envahirent le Parlement et d'autres positions stratégiques. Le Grand maître exigea alors que tout le stock de naquadria lui soit remis, mais les Kelowninens refusèrent d'accéder à sa demande. Après avoir exécuté le Haut ministre Valis et bombardé toute une zone industrielle, les dirigeants de cette nation cédèrent à la requête d'Anubis et lui livrèrent l'ensemble de leur stock de naquadria qui fut transféré à bord du vaisseau amiral goa'uld.

Entre-temps, informés de l'invasion de Kelowna par Anubis, le colonel O'Neill et le major Carter voyagèrent sur ce monde et parvinrent à contacter le docteur Jackson, toujours piégé à bord du vaisseau amiral. Alors que l'archéologue terrien parcourut les couloirs sombres et interminables de cet appareil, celui-ci parvint à localiser la cellule de Jonas Quinn, à défaut d'avoir trouver le moyen de désactiver le champ de force de cette dernière. Néanmoins, pendant ce temps, un Goa'uld au service d'Anubis mena des expériences sur le naquadria et tenta de maîtriser l'instabilité du minerai dans le but de mettre au point un nouveau générateur pour alimenter à nouveau la super-arme du vaisseau-mère d'Anubis.

Cependant, lorsque le Grand maître lui ordonna de cibler la capitale kelownienne avec l'un des rayons, la réaction du naquadria devint incontrôlable, provoquant une violente explosion à bord du vaisseau. Alors que le Goa'uld au service du Grand maître fut exécuté par Herak, les fluctuations énergétiques au sein du vaisseau amiral permit à Jonas Quinn de traverser le champ de force et de s'enfuir en compagnie du docteur Jackson. Ces derniers se dirigèrent vers la hangar à planeur à mort puis vers la plate-forme à anneaux de transport avant que les effets du camouflage tok'ra ne devienne inefficace et qu'ils ne soient repérés par les Jaffas d'Anubis à l'aide des capteurs anti-intrusion.

Pendant ce temps, Teal'c parvint à négocier l'aide du seigneur Ba'al pour détruire le vaisseau-mère d'Anubis en échange de la non invasion de la planète Langara. Ainsi, lorsque les membres de l'équipe SG-1 regagnèrent le bunker souterrain kelownien avec un cristal de données recherché par Anubis, une flotte composée d'au moins sept vaisseaux-mères de classe Ha'tak sortirent de l'hyperespace et ouvrirent le feu sur le vaisseau amiral depuis l'orbite. Les boucliers de ce dernier ne fonctionnant à 40% en milieu atmosphérique, celui-ci subit d'importants dégâts et commença à quitter la surface de Langara. Alors que le vaisseau amiral finit par se disloquer dans l'atmosphère, Anubis parvint à s'enfuir en hyperespace à bord d'un module de secours.

Plusieurs mois plus tard, le Grand maître Anubis fit construire un tout nouveau vaisseau-mère identique à celui détruit en orbite de la planète Langara. Ainsi, lorsque le seigneur goa'uld décida de lancer une attaque massive de la Terre dans le but de retrouver la cité perdue des Anciens, celui-ci envoya une flotte composée d'un trentaine de vaisseaux Ha'taks ainsi que son vaisseau-mère. Au cours de la bataille de l'Antarctique, le vaisseau-mère d'Anubis ouvrit le feu avec son canon principal sur le Prométhée endommageant gravement les boucliers asgards du vaisseau terrien. Cependant, au moment où le colonel O'Neill parvint à activer le système de défense de l'avant-poste des Anciens, le vaisseau-mère fut transpercé par des centaines de drones et entièrement pulvérisé, anéantissant le seigneur Anubis par la même occasion.

Réalité alternative

Continuum

En 2008, suite à la création d'une réalité alternative dans laquelle le programme porte des étoiles ne fut jamais crée, le Grand maître suprême Ba'al construisit un vaisseau-mère du même modèle que celui-ci par Anubis dans notre Univers. Après avoir rassemblé l'ensemble de sa flotte et celle de ses alliés, Ba'al mit alors le cap vers la Terre à bord de son vaisseau-amiral en compagnie de sa reine Qetesh pour prendre possession de ce monde.

Toutefois, intriguée par la manière dont Ba'al était parvenu à dominer les autres Grands maîtres, Qetesh tortura ce dernier à l'aide d'une lame aiguisée et finit par apprendre l'existence d'un avant-poste sur Praxyon. Après avoir autorisé les autres Grands maîtres de détruire la Terre, cette dernière, à bord du vaisseau-amiral de Ba'al, ordonna à ses Jaffas de mettre le cap vers Praxyon à vitesse maximale en hyperespace dans l'espoir d'utiliser la machine temporelle à son avantage.

Épisodes reliés