Retour aux sources 1/2

(4,26 / 5) 117 notesNoter
Cet épisode est canon.
Retour aux sources 1/2 (Saison 7 de Stargate SG-1)
Titre original :
Fallen
Épisode :
#701
Date de diffusion :
13 juin 2003
Audiences US :
3,60 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Martin Wood
Scénariste :
Robert C. Cooper
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Amanda Tapping (Major Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Don S. Davis (Major General George S. Hammond), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson)
Acteurs invités
Corin Nemec (Jonas Quinn), George Touliatos (Shamda), Kevan Ohtsji (Oshu), David Palffy (Anubis), Michael Adamthwaite (Her'ak), Gary Jones (Sergent Walter Harriman), Teryl Rothery (Dr. Janet Fraiser), Vince Crestejo (Yu-huang Shang Ti), Eric Breker (Colonel Albert Reynolds), Raahul Singh (Khordib), Johannah Newmarch (Sina), Mary-Jane Baker (Garde SF)
Synopsis
SG-1 découvre Daniel vivant sur une planète extraterrestre. Daniel souffre d'amnésie et ne se souvient plus de qui il est. SG-1 élabore un plan pour détruire l'arme surpuissante d'Anubis.

Moments clés

- Réapparition du docteur Daniel Jackson amnésique sur Vis Uban
- Découverte des coordonnées de Vis Uban par Jonas Quinn
- Rencontre avec le peuple de Shamda
- Organisation d'un plan visant à détruire la super-arme d'Anubis
- Destruction du circuit de refroidissement de la super-arme d'Anubis
- Capture de Jonas Quinn par Anubis
- Arrivée d'Anubis au-dessus de Kelowna

Références culturelles

Star Wars - « Hey, I thought we were going with "Red Leader" on this one. » [O'Neill]
Publicité - « No, but he plays one on TV. » [O'Neill]

Défauts visuels et incohérences

[22:28] - On peut voir le bout d'une perche de son bouger en bas à droite de l'écran loorsque le docteur Jackson révèle que la cité perdue ne se trouve pas sur Vis Uban. 
[38:26] - On peut apercevoir la coque du vaisseau-mère d'Anubis se déformer au moment où le F-302 piloté par le colonel O'Neill et le major Carter repasse en espace conventionnel, tandis que le fond étoilé reste fixe.

Caméos

[02:09] - Martin Wood - Lorsque Jonas Quinn utilise l'ascenseur pour se rendre au niveau 28, on peut voir Martin Wood dans le rôle d'un major auquel le kelownien révèle qu'il a enfin trouvé la cité perdue des Anciens. Le réalisateur mange dans cette scène une barre protéinée, ce qui est un clien d'oeil au fait que Jonas est souvent vu en train de manger dans la saison 6 de SG-1. 
[30:12] - Bridget McGuire et Jim Menard - On peut lire les noms de "McGuire B." et "Menard J." sur les étiquettes des casiers derrière le docteur Jackson dans le vestiaire, ces derniers étant respectivement la directrice artistique et le directeur de la photographie travaillant tous deux sur la série.

Notes sur l'épisode

- Le casier de Daniel est entre deux étiquetés "McGuire B." et "Menard J.". Il s'agit de deux membres de l'équipe de production de Stargate, bien sûr : la directrice artistique et conceptrice de production Bridget McGuire, et le directeur de la photographie Jim Menard. Un personnage du nom de Menard apparaît même plus tard dans la saison, une fois parmi le personnel du S.G.C. affecté à l'exploitation minière dans "Les envahisseurs".
- L'ensemble des scènes se déroulant dans les ruines de Vis Uban fut tournée en studio, tandis que les escaliers descendus par SG-1 lors de leur arrivée dans la ville sont régulièrement détruits et reconstruits pour réaliser de nouveaux décors comme ceux de la pyramide d'Abydos ou la prison de Chulak. De plus, dans ces mêmes scènes, les figurants des ruines apparaissent dans deux plans différents lorsque SG-1 parle avec Khordib.
- Les personnes qui ont trouvé le Dr Daniel Jackson l'ont appelé "Arrom", ce qui signifie "nu" en hébreu.
- Le chasseur hyperspatial X-302 est passé du statut de "Prototype" à celui de chasseur-intercepteur F-302, le "F" signifiant "Fighter".
- La référence de Jackson aux cheveux d'O'Neill après avoir essayé ses lunettes est une référence à la couleur et au style de cheveux sensiblement différents entre Kurt Russell dans Stargate et Richard Dean Anderson dans Stargate SG-1.
- Le fait que Jackson appelle O'Neill par son surnom "Jim" semble être une référence à la résurrection de Spock dans les films Star Trek, puisque James T. Kirk doit rappeler à Spock qu'il l'appelait par ce surnom.
- À partir de cet épisode et pendant le reste de la série, le colonel Albert Reynolds devient le chef permanent du SG-3.
- Les scènes de destruction du noyau d'énergie par le F-302 et la planification de la mission au SG-3 sont un hommage humoristique aux épisodes quatre et six de Star Wars, Un nouvel espoir et Le retour du Jedi, avec des visuels et une terminologie similaires. Il y a également une référence à Star Wars dans le dialogue alors qu'ils se préparent à lancer le F-302 : "Airstrike, ici la base de commandement, vous êtes prêts à décoller", O'Neill : "Ouais, je pensais que nous allions utiliser Red Leader sur ce coup-là". Red Leader était l'indicatif d'appel de Garven Dreis, le chef d'escadron X-wing de Luke Skywalker lors de la bataille de Yavin. L'intérieur du vaisseau-mère d'Anubis présente un noyau d'alimentation similaire à celui de la deuxième Étoile de la Mort. Le port d'échappement à l'extérieur du vaisseau est également une référence à l'épisode IV dans lequel Skywalker a dû tirer des torpilles à proton dans un puits menant au noyau d'alimentation de la première étoile de la mort, ce qui a fini par détruire toute la station, bien que ce ne soit pas le cas ici. Le briefing rappelle également la réunion précédant la destruction de la première étoile de la mort, étant beaucoup plus chargé que la plupart des briefings de la porte des étoiles. Étonnamment, la méthode de contournement des boucliers par le F-302 par l'hyperespace a également été utilisée 12 ans plus tard dans l'épisode 7 de Star Wars : Le réveil de la force, lorsque le Faucon Millenium a contourné les boucliers de la base Starkiller en sortant de l'hyperespace derrière les boucliers.
- Au début de l'épisode, Jonas entre en collision avec le sergent Sylvester Siler dans les couloirs en direction de la salle de contrôle, on peut voir Siler parler avec un homme en blouse de laboratoire. Cet homme est Martin Wood. Jonas entre ensuite dans un ascenseur et déborde d'excitation en parlant à l'autre seul occupant. L'homme dans l'ascenseur est Martin Wood.
- Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson) rejoint le casting, et Corin Nemec (Jonas Quinn) est maintenant annoncé comme "Guest Star".
- George Touliatos (Shamda) a précédemment joué le rôle de Pyrus dans l'épisode "La princesse Shyla" de Stargate SG-1.

Secrets de tournage

- Michael Shanks confia dans une interview avec la scénariste Miwa Hirai : "Ils ont provisoirement baptisé ces épisodes 'Falling' [sic] et 'Homecoming'. Ils sont principalement centrés sur le retour du personnage de Daniel, bien que ce ne soit pas le conflit central ou le point central de l'histoire. À cet égard, on pourrait le comparer à Spock dans Star Trek : The Voyage Home. Daniel est quelque part et l'équipe SG-1 doit le trouver, puis il doit terminer le voyage et retrouver sa forme humaine."

"Nous avons réalisé un épisode de la cinquième saison intitulé "Ascension", qui portait sur un personnage qui ressemblait beaucoup à ce que Daniel est actuellement. Il est capable d'être expulsé du club, pour ainsi dire, afin de pouvoir revenir à l'état humain. Je ne sais pas si nous avons établi que ces gars-là peuvent le faire. Je pense qu'à la fin de la saison 6, dans l'épisode final "Full Circle", la situation se présente où Daniel a l'opportunité d'être expulsé à cause de ses actions. Je ne sais pas exactement où nous allons commencer, mais je sais qu'il y a un moyen pour que l'équipe tombe sur Daniel, et qu'ensuite O'Neill doit l'aider à trouver le chemin du retour. Daniel doit également travailler pour faire à nouveau partie du groupe SG-1.

- Michael Shanks ajouta plus tard dans une interview accordée à Sci-Fi Magazine : "[Le producteur exécutif] Robert Cooper et moi avons parlé de ce qui est censé se passer hors champ [entre la fin de 'Full Circle' et le début de la saison 7] et, dans la plus pure tradition de Stargate, Daniel doit faire un choix. En fait, il s'agit d'une différence philosophique : Daniel se rend compte que ce qu'il considérait comme l'Utopie est en fait plein de choses à faire et à ne pas faire, et qu'il n'accomplira pas grand-chose en restant sur le chemin qu'il suit actuellement. Donc, plutôt que de rester et de poursuivre son voyage spirituel, Daniel choisit de retourner en arrière et de conclure les affaires inachevées dans le monde "réel", pour ainsi dire."

"Dans l'épisode intitulé "Fallen", nous découvrons qu'il a été expulsé du paradis et qu'il se retrouve tout nu au milieu d'un parc, sans aucun souvenir de qui il est, de comment il est arrivé là ou de ce qui s'est passé dans sa vie antérieure. Le voyage commence à partir de là." 

Peter DeLuise ajouta dans le magazine Cult Times : "En faisant de Jonas un prisonnier, Anubis est capable d'utiliser son dispositif de mémoire sur lui et de comprendre tout ce que Jonas sait, ce qui s'avère nous donner un coup de pied au cul tout au long de la saison."

- Dans un autre entretien de Miwa Hirai, via Stargate SG-1 SolutionsMichael Shanks révéla à propos de cet épisode : "Ce qu'on m'a dit, ce que j'ai accepté en parlant à Rob Cooper, c'est qu'il est impossible que Daniel revienne et que tout redevienne comme avant son départ, car cela signifierait que la série a perdu une année à évoluer dans une direction différente sans lui. Cela signifierait aussi que le personnage a perdu une année à ne pas évoluer correctement. Je pense qu'il doit y avoir une sorte d'évolution ou de changement pour Daniel quand il revient. Cela doit certainement être le cas pour justifier la raison pour laquelle il a quitté l'Ascension. Nous devons savoir ce qu'il ressent à leur égard, à l'égard de l'univers, ce qu'il ressent à son retour, quels sont ses projets d'avenir et ce qu'il veut faire."

"Nous avons tous les deux convenu que Daniel serait plus intense, plus rétif et moins satisfait. Il serait moins enclin à adoucir les choses et cesserait de mettre sa foi dans l'espoir que les choses s'arrangent. Il a des soupçons sur les Anciens maintenant, sur les êtres élevés. Ils pourraient ne pas être ceux qu'il pensait être, et il réalise qu'il doit apprendre à être plus humain qu'il ne l'était auparavant. Il doit être moins un homme qui réfléchit et vouloir aller de l'avant, prendre des mesures qui font la différence. Je ne veux pas dire qu'il doit perdre cette qualité introspective, mais simplement qu'il doit être plus fort, aller de l'avant, et ne pas se contenter de rester assis et d'attendre." 

- Michael Shanks ajouta dans une interview accordée au magazine Starlog [juin 2003] : "Nous avons établi que [Daniel] a dû faire un choix conscient. Il a été confronté à une structure presque semblable à celle d'un tribunal, et on lui a posé un ultimatum : 'Soit tu joues selon nos règles et tu restes, soit, si tu choisis de ne pas le faire, tu es dehors'. Et Daniel dit : "Eh bien, vous savez quoi ? Je n'aime pas la façon dont vous faites les choses. Je ne pense pas que ce soit la meilleure chose pour moi, et je vais y retourner. Et quand il y retourne, il ne se souvient pas exactement de ce qui s'est passé. Mais au cours des cinq premiers épisodes - et d'un épisode en particulier, "Les esclaves d'Erebus" - il réalise pourquoi il est revenu. Il se souvient de l'impuissance qu'il ressentait en regardant ses amis traverser [ces épreuves] sans pouvoir rien y faire. Il comprend qu'il est ici pour faire quelque chose, et que les Anciens ne sont pas des anges. Ils ne sont qu'une autre race d'extraterrestres avec leur propre programme, et Daniel se rend compte que s'il veut faire quelque chose pour l'humanité et pour la Terre, il doit prendre un rôle plus proactif". 

Robert C. Cooper, producteur exécutif, révéla dans Sci-Fi Magazine [août 2003] : "Daniel] s'est vraiment débattu avec ça et a senti que finalement, on lui avait peut-être un peu menti, et que ce qui se passait était un peu hypocrite du point de vue de l'autre. Il a donc décidé de s'impliquer, et il s'est fait taper sur les doigts d'une manière très sévère... Je pense que les fans verront en lui un Daniel de la première saison, et toute l'histoire de sa punition et de son nouveau départ lui a donné une raison de revenir à ce Daniel original, un peu moins contaminé et positif aux yeux écarquillés."

"La seconde moitié de la série traite de notre recherche de la cité perdue et du fait que nous nous sommes laissés entraîner sur une fausse piste et avons décidé que c'était peut-être une bonne occasion de piquer Anubis. L'attirer dans un piège. Et on a mis en place un complot très compliqué pour essayer d'éliminer Anubis. En fin de compte, elle réussit à moitié et à moitié échoue, mais elle conduit Anubis sur la planète natale de Jonas et les met en danger dans le deuxième épisode, intitulé "Homecoming"."

"[Jonas] a commencé par être un peu... Je ne veux pas dire anti-héros, mais quelqu'un qui devait faire face à la culpabilité d'être peut-être responsable du départ de Daniel, et qui était considéré comme un traître par son propre peuple. Et il peut rentrer chez lui avec les habitants de sa planète en voyant qu'il a peut-être fait le bon choix." 

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit plus tard à propos de cet épisode : "Avant de commencer à travailler sur la septième saison de la série, j'ai envoyé par e-mail à Rob Cooper une idée que j'avais d'un ange chassé du ciel, dépouillé de ses souvenirs et laissé pour commencer une nouvelle vie sur Terre. Rob a fini par prendre l'idée de "dépouiller" au pied de la lettre, pour le plus grand plaisir des fans de Michael."

"Paul a signalé un échange au stade du scénario. Un étranger note la présence de Teal'c en disant : 'C'est un Jaffa', ce à quoi O'Neill répond : 'Non, mais il en joue un à la télé'. Paul a estimé que cela brisait le quatrième mur, mais a finalement été rejeté. Lorsque l'épisode a été diffusé, de nombreux fans ont adoré l'échange - tandis que beaucoup d'autres ont suivi le mouvement et ont agité leurs propres drapeaux rouges."

"Après la scène dans laquelle O'Neill fait appel à un Daniel amnésique, [Daniel] appelle Jack 'Jim'. C'est un gag auquel Brad fait référence dans 'Seconde enfance' de la SGA." 

- Dans le guide Stargate SG-1 : The Illustrated Companion, Thomasina Gibson recueillit de nombreuses révélations sur la conception de cet épisode : 

"Je reviens au bercail avec rien d'autre que la tenue d'Adam, mais ne clignez pas des yeux ou vous le manquerez", explique Michael Shanks. "C'était génial d'être de retour, bien sûr, mais croyez-moi, il n'y a rien de plus garanti pour instiller une touche d'humilité chez un homme que de se retrouver allongé dans un champ froid et humide, ne portant rien d'autre que la peau que Dieu vous a donnée. C'est bien beau de se tenir dans une pièce bien chaude en se disant qu'on a l'air grand, musclé et macho, mais croyez-moi, se retrouver nu par une journée froide à Surrey, en Colombie-Britannique, remet les choses en perspective. Je ne suis pas du genre vaniteux, mais je n'avais jamais réalisé à quel point j'étais pâle jusqu'à ce que je regarde les séquences vidéo. Cela m'a fait penser qu'une touche de bronzage ne serait pas de trop".

L'attitude bienveillante d'Amanda Tapping à l'égard de son collègue de SG-1 a été mise en évidence dans cet épisode. Elle n'avait rien d'autre que de l'admiration pour son ami aux fesses nues, et elle est totalement contrariée et déçue d'avoir raté sa grande, euh, entrée en scène. "'Retour aux sources 1ère partie' ! Bien sûr !" s'écrie-t-elle. "C'était génial, Michael qui revenait tout nu et tout le reste. Je n'ai pas pu être là ce jour-là pour assister au tournage, mais j'étais prête à me montrer au cas où mon ami Michael - nu - dans un champ aurait eu besoin de soutien. Il aurait pu avoir besoin d'un peu de soutien. J'aurais volontiers été là pour lui, mais comme par hasard, je ne travaillais pas ce jour-là. J'étais dévastée. Je ne travaillais pas ce jour-là, mais j'aurais dû prendre ma voiture et me rendre à Surrey pour être là pour mon ami avec une serviette douillette ou quelque chose comme ça. C'est l'un des regrets de la vie". Compte tenu du clin d'œil qui accompagne ces déclarations, il est quelque peu difficile de croire à la sincérité de ses commentaires. Surtout lorsqu'elle soupire : "J'aurais dû être là, ne serait-ce que pour rire, parce que c'était un matin froid et humide, très tôt dans le Surrey, dans un champ, et que mon ami avait froid et était nu. J'aurais pu prendre un sèche-cheveux ou lui donner une chandelle pour qu'il se réchauffe. Vous savez, n'importe quoi, juste pour le garder au chaud parce que c'est un ami et que les amis ne servent à rien d'autre ? Je veux dire, j'aurais fait n'importe quoi. Je me serais porté volontaire pour faire tout ce dont il avait besoin, le pauvre". Nous en sommes sûrs.

De retour dans la chaleur du SGC, alias les Bridge Studios, il y a eu un caméo d'un autre genre. Le réalisateur Martin Wood a un bref mais très drôle moment dans le rôle d'un soldat dans l'ascenseur, dans la scène où Jonas est tout excité à l'idée d'avoir traduit la tablette.