Walter Harriman

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Harriman
Joué par
Gary Jones
Planète d'origine
Terre
Culture(s)
Terrien
Nationalité
Américain
Statut
Vivant
Grade
Sergent-chef

Présentation

Le sergent-chef Walter Harriman s'est fait connaître lorsqu'il travaillait au SGC en tant que technicien. Il y était chargé de la gestion de la Porte des étoiles depuis l'ordinateur central de la base, placé dans la salle de contrôle. Il devait composer les séquences d'activation de la Porte, recevoir les codes d'identification et ouvrir et fermer l'Iris. Par ailleurs, son travail consistait à gérer les communications radio, manipuler le MALP à distance et accomplir bien d'autres tâches, notamment administratives.

En effet, Walter fait régulièrement office d'informateur auprès des généraux du SGC. Il leur notifie les avancées dans différentes opérations et les aide dans la gestion de tâches administratives. Il est actuellement employé administratif au sein du Commandement Planétaire aux côtés du général Jack O'Neill.

Son sang-froid en toutes circonstances, lors des attaques du SGC par exemple, et sa persévérance à toujours offrir le meilleur de lui-même font de lui un sergent largement apprécié dans son rôle de gestionnaire de la Porte. Les équipes SG ont même été jusqu'à lutter contre l'idée de le remplacer par un système automatisé parce qu'elles préféraient avoir un contact humain. Harriman est également un homme très respectueux qui ne refuse jamais d'ordres, à moins d'avoir une très bonne raison.

Lorsqu'il intégra le SGC, il n'était alors que sergent, sa mutation au grade de sergent-chef ne datant que de 2005. Walter est apprécié par de nombreuses personnes travaillant à la base, notamment par les généraux comme George Hammond, Jack O'Neill ou Hank Landry, qui le sollicitent régulièrement pour ses compétences administratives.

Actions notables

Lors de la remise en service du programme Porte des étoiles en 1997, le sergent Harriman fut appelé à servir en tant que technicien pour contrôler la Porte. Il fut donc présent dès les premières opérations visant à recontacter Abydos et à élargir le champ d'exploration galactique permis par la découverte du Cartouche d'Abydos.

En 1998, Walter fut chargé de l'évacuation de la base vers le site Alpha lorsque deux vaisseaux menés par Apophis menaçaient la Terre.

Lors d'une banale mission d'exploration datant de 2001, le SGC décida d'envoyer un MALP sur P9C-372. Une entité en provenance de la planète en profita alors pour traverser la Porte des étoiles du SGC pour prendre le contrôle de la base, mais sans succès. Elle créa une surtension dans le système électrique et informatique de la base. Cela eut pour effet d'électrocuter le sergent Harriman. Il fut transporté à l'infirmerie, où il reçut des soins en conséquence.

Lorsqu'un astéroïde fit route vers la Terre dans le but de la détruire en 2002, Walter fut de nouveau choisi pour coordonner l'évacuation du SGC vers le site Alpha. Le général Hammond lui ordonna de rejoindre le groupe d'évacués, ce qu'il fit non sans regret puisqu'il aurait souhaité rester avec le général.

En 2003, Harriman franchit la Porte en compagnie du général Hammond et d'une équipe complète sur Vis Uban afin de coordonner une opération spéciale visant à détruire la super arme d'Anubis.

Le sergent Harriman se fit interviewer pour le reportage de 2004 du journaliste Emmett Bregman, devant faire un documentaire sur le SGC et ses activités. Le sergent indiqua alors qu'il était très fier de son travail et qu'il se sentait important et apprécié. Il indiqua également que les équipes SG étaient contre l'installation d'une ouverture automatique de l'Iris, et qu'elles préféraient avoir un contact humain derrière la Porte.

Lors de la bataille d'Antarctique de 2004 opposant Anubis aux Terriens, Walter Harriman prit la place de pilote sur le Prométhée aux côtés du général Hammond.

Peu après la prise de fonction du général O'Neill en tant que directeur de la base en 2004, le SGC fut placé en quarantaine pour des raisons de sécurité. Harriman dut aider le sergent Siler à débloquer la Porte des étoiles qui s'était verrouillée lors d'un diagnostic interrompu. Il dut également faire face aux formalités administratives peu avant la visite du Président au SGC.

Alors qu'Harriman et le sergent Mackenzie surveillaient la Porte des étoiles de nuit en 2004, la Confrérie la téléporta sur son Al'Kesh en orbite. Les deux sergents se firent donc entendre par le docteur Daniel Jackson pour enquêter sur la disparition de la Porte.

Lorsque le général George Hammond décida de partir avec le Prométhée au secours de l'Expédition Atlantis en 2005, il recruta Harriman pour le seconder aux commandes du vaisseau. Cependant, le Prométhée se fit aborder et les passagers du vaisseau furent débarqués à bord d'un Al'Kesh. Ce dernier était incapable de poursuivre le Prométhée, mais les scientifiques parvinrent à le réparer. Harriman en prit les commandes et dut faire feu sur des vaisseaux ennemis qui attaquaient le Prométhée afin de le défendre. Il réussit avec succès.

En 2005, lorsque l'Expédition Atlantis envoya un ultime appel à l'aide sur Terre par la Porte avant d'être attaquée par les Wraiths, c'était le sergent-chef Harriman qui surveillait la Porte des étoiles. Lorsqu'il réceptionna le message et l'ouvrit, le colonel Samantha Carter était présente.

Lors de la prise des commandes du SGC par le général Hank Landry quelques mois plus tard, le sergent-chef était présent pour le guider dans son installation. Il lui fournit notamment de nombreux dossiers, que ce dernier devait étudier.

En 2006, le sergent-chef fut autorisé à traverser la Porte en compagnie de membres du SGC peu après que Martin Lloyd soit informé que Wormhole X-Treme allait être adapté en film.

L'équipe du colonel John Sheppard traversa la Porte du SGC en direction d'Atlantis contre les ordres du général Landry. Le sergent-chef Harriman reçut l'ordre de fermer la Porte avant que l'équipe ne la traverse. Cependant il n'en avait pas les capacités car le docteur Rodney McKay avait fait en sorte que l'ordinateur central qui contrôle la Porte soit paralysé un court instant.

Lors d'un passage sur Terre en 2007, Ronon Dex fit la connaissance de Walter. Ils mangèrent ensemble au mess où Walter lui montra l'étendue de ses compétences administratives. Il lui raconta en effet que lors de la visite d'un amiral au SGC, et en présence du général Landry, il avait réussi à réduire le nombre de formulaires qu'il avait à remplir. L'amiral le trouva à priori intelligent pour ses compétences administratives mais aussi parce que Walter venait de trouver les chiffres (les références des formulaires) qu'allaient jouer l'amiral et le général à leur prochaine partie de Bingo.

Les Wraiths parvinrent en 2008 à pirater la macro-commande du docteur Rodney McKay, leur permettant d'utiliser le Pont intergalactique. Ils débarquèrent donc sur la station Midway avant d'aller sur Terre. C'est le sergent-chef Harriman qui ouvrit l'Iris aux Wraiths, car il reçut le code d'identification de Midway, envoyé automatiquement. Il fut alors paralysé par une arme Wraith tout comme l'intégralité du personnel de la base. Il se réveilla plus tard en présence de Ronon Dex et de Teal'c.

Lors de l'attaque de la Terre par le Vaisseau-ruche modifié Wraith en 2009, le sergent-chef était présent pour donner des informations liées aux opérations de défense au major Davis, au colonel Carter, au colonel Sheppard ainsi qu'à d'autres individus présents en salle de briefing du SGC. Il indiqua notamment qu'une "grosse boule de feu traversait le ciel", il s'agissait alors de la Cité d'Atlantis qui tentait d'amerrir.

Quelques mois plus tard, le sergent-chef Harriman fut muté au Commandement planétaire. Depuis, il épaule le général Jack O'Neill.

Walter était présent non loin du général O'Neill lorsque le colonel Samantha Carter lui faisait son rapport depuis le vaisseau terrien Hammond. Carter rapportait à O'Neill l'incident s'étant produit sur la planète où était installée la base militaire qui accueillait le projet Icare, avant de s'interroger sur l'endroit où se trouvait une partie non-négligeable du personnel de la base.

Version(s) alternative(s)

Une Dimension Trop Réelle

Dans l'univers parallèle où se rend Daniel Jackson par erreur en touchant le miroir quantique et où la Terre est attaquée par les Goa'ulds, Walter aide à défendre le SGC contre l'ennemi à l'aide d'une arme à feu.

2010

Dans la réalité alternative où les Aschens avaient réussi à devenir alliés de la Terre, en 2010, on entend pour la première fois le prénom de Walter. C'est le colonel O'Neill qui l'appelle par son prénom, alors qu'il est devenu consultant technique suite à l'arrêt des activités militaires conclues dans le cadre du marché Terre - Aschens.

Las Vegas

Dans une réalité alternative où le colonel John Sheppard était détective, le sergent-chef Harriman était aux côtés de Richard Woolsey et de Rodney McKay. Il avait alors là aussi un rôle d'assistant dans la Zone 51.

Épisodes reliés