Kara'kesh

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Kara'kesh
Culture(s)
Goa'uld
Type
Arme de poing

Présentation

Le Kara'kesh, appelé également dispositif du ruban, ou encore gant goa'uld, est une arme de poing régulièrement utilisée par les Grands maîtres, et autres subalternes à leur service, dans le but de torturer ou de tuer une personne à travers un rayon d'énergie mortel, de créer une puissante onde de choc ou encore de générer un champ de force personnel.

De couleur dorée, argentée ou cuivrée, ces armes redoutables et polyvalentes sont généralement portées à la main gauche par les Goa'ulds et sont considérées comme véritable symbole de la puissance divine des Grands maîtres, et source de leurs pouvoirs magiques aux yeux de leurs esclaves.

Ces armes de poing furent rencontrées à de nombreuses reprises par les membres de l'équipe SG-1, et le personnel du SGC dans leur lutte contre les Goa'ulds au cours du programme porte des étoiles. Toutefois, l'une de ces armes fut récupérée par le capitaine Carter lors d'une mission d'exploration sur Cimméria parmi les affaires personnelles de Kendra.

Fonctionnement

D'une longueur d'environ 30 centimètres, cette arme de poing utilisée par la plupart des Goa'ulds est généralement portée à la main gauche et s'adapte à cette dernière de la même manière qu'un gant, dont les doigts auraient été remplacés par des anneaux. Les doigts du porteur sont recouverts à leurs extrémités par des fourreaux, et un cristal goa'uld de couleur rouge est fixé au centre du dispositif, reposant contre la paume de la main.

De couleur dorée, argentée ou cuivrée, ce dispositif surmonté d'un cristal blanc ou rouge utilise une version modifiée de la source d'alimentation des lances jaffas et canalise l'énergie à travers des cristaux d'amplification à l'aide d'un contrôle de la pensée amplifié par l'émotion. Ainsi, le cristal central sert de conducteur pour les schémas de pensées de l'utilisateur, qui sont transformés en un rayon d'énergie mortel dirigé sur la cible.

Très apprécié des Grands maîtres goa'ulds, ce dispositif possède de très nombreuses fonctions, ce qui en fait à la fois une arme redoutable et polyvalente. Cependant, ce bracelet est employé la plupart du temps par les Goa'ulds comme un moyen de soutirer des informations, de soumettre ou de paralyser un individu, ou encore de torturer ce dernier à travers un puissant rayon d'énergie extrêmement douloureux susceptible de le tuer.

Néanmoins, pour les combats rapprochés, cette arme peut également créer une vague d'énergie cinétique, ou onde de choc, pouvant projeter un adversaire à plus d'une dizaine de mètres en arrière. Ce bracelet permet aussi à son utilisateur de s'entourer d'un champ de force personnel pour se protéger des menaces extérieures. Néanmoins, ce dernier peut être franchi par des objets possédant une vitesse réduite comme une flèche ou un couteau de combat.

De plus, l'arme de poing portée par les Goa'ulds intègre également une télécommande de contrôle des anneaux de transport, ou de téléportation asgarde, leur permettant de les activer à distance sans avoir à accéder à un panneau de contrôle. Certaines technologies goa'ulds comme le pilotage des vaisseaux-mères de classe Ha'tak ou des systèmes de sécurité spécifiques peuvent être également contrôlées à l'aide de ce dispositif.

Cependant, l'utilisation d'une arme de poing nécessite de posséder des traces de naquadah dans le système sanguin. Ainsi, seuls les Goa'ulds, les Tok'ras et les personnes qui ont été autrefois l'hôte d'un symbiote peuvent faire fonctionner et manipuler ce dispositif. C'est pour cette raison que cette arme finit par disparaître peu à peu après la chute des Grands maîtres goa'ulds, ces derniers ayant quasiment tous été éliminés, de même que leurs subalternes.

À noter que ce dispositif étant contrôlé par la pensée est également capable de transférer des informations à travers le rayon d'énergie, permettant notamment à un hôte de transmettre des informations à une personne torturée par un Goa'uld. De plus, cette arme peut être modifiée pour effacer les souvenirs d'un individu ou leur transmettre des ordres au sein même de leur inconscient, engendrant une forme de lavage de cerveau.

Histoire

Véritable symbole des pouvoirs divins des Grands maîtres et leurs subalternes, le Kara'kesh fut probablement créé il y a plusieurs milliers d'années par les Goa'ulds dans le but d'impressionner leurs esclaves humains et les guerriers jaffas, mais également pour torturer et tuer tout individu qui refuserait de se soumettre à leur domination. Ainsi, les Goa'ulds placèrent plusieurs de ces armes mortelles dans des cachettes secrètes au sein même de leurs temples comme celui dédié à Isis et Osiris, enfoui depuis plusieurs milliers d'années sous le sable du désert égyptien, ou au sein de la ziggourat du seigneur goa'uld Marduk sur la planète P2X-338.

Plusieurs siècles plus tard, la déesse goa'uld Aset fut capable de modifier sa propre arme de poing pour modifier les souvenirs d'un individu et lui implanter des ordres subliminaux dans son inconscient pour parvenir à ses fins. Ainsi, lors de l'ouverture de la porte des étoiles en 1938 par un groupe de militaires nazis, Aset tua l'un des soldats terriens à l'aide d'une puissante onde de choc. Plus tard, lorsque Ra arriva sur Abydos, Aset utilisa son arme de poing pour effacer les souvenirs du professeur Langford et de sa fille Catherine, ainsi que de Kasuf, tout en leur transmettant des ordres dans leur inconscient visant à former une équipe de militaires destinée à renverser un jour le Grand maître suprême.

Quelques dizaines d'années plus tard, ce genre de bracelet fut rencontré pour la première fois en 1996 par le colonel O'Neill et le docteur Jackson lors de leur confrontation avec le Grand maître Ra sur la planète Abydos. En effet, ce dernier utilisa son bracelet pour tuer l'un de ses gardes personnels peu de temps après l'évasion des membres de l'équipe terrienne avec le soutien de la population locale. Plus tard, lorsque le docteur Jackson tenta de s'échapper du vaisseau-mère de Ra en compagnie de Sha're, celui-ci le rattrapa et fit usage de son arme de poing pour le tuer avant d'être interrompu par l'activation des anneaux de transport.

Un an plus tard, en 1997, lors de la réouverture de la porte des étoiles par le seigneur Apophis et sa garde personnelle, ce dernier utilisa son arme de poing pour neutraliser le sergent Weterings avant d'emmener celle-ci avec lui à travers l'horizon des événements sur Chulak. Cependant, le lendemain, lors d'une nouvelle attaque d'Apophis sur Abydos, ce dernier fit de nouveau usage de son arme de poing pour paralyser Skaara puis sa sœur Sha're avant de les emmener au sein de sa forteresse sur Chulak. Apophis fit de nouveau usage de son bracelet pour soumettre Sha're, la femme du docteur Jackson, lors de la cérémonie d'implantation sur Chulak.

Quelque temps plus tard, lorsque le colonel O'Neill, le capitaine Carter et le docteur Jackson voyagèrent à leur tour sur Chulak et furent invités à la cour du seigneur Apophis, ce dernier utilisa son arme de poing pour générer une onde de choc et projeter l'archéologue terrien au moment où il tenta de présenter sa nouvelle reine, Amaunet, devant l'ensemble de ses sujets. Quelque temps plus tard, Skaara, sous le contrôle du goa'uld Klorel, utilisa également son arme de poing pour envoyer une onde de choc contre le colonel O'Neill près de la porte des étoiles de Chulak, l'empêchant de le suivre à travers le vortex.

Plusieurs mois plus tard, lorsque les membres de l'équipe SG-1 tendirent une embuscade pour capturer Apophis sur P3X-774, ce dernier s'entoura d'un champ de force personnel à l'aide de son arme de poing et repoussa facilement la fléchette tranquillisante, puis les tirs de Beretta M9, du colonel O'Neill. Toutefois, au cours de l'affrontement, Apophis ordonna à l'un de ses gardes de lui envoyer sa lance qui traversa sans aucune résistance le champ de force personnel du Goa'uld. Ainsi, ce dernier parvint à tuer le colonel O'Neill, le capitaine Carter et le docteur Jackson, tandis que son bouclier continua d'absorber les tirs de la lance goa'uld de Teal'c, laissant le traître jaffa à la merci de son ancien dieu.

Quelque temps plus tard, en 1998, lors d'une mission d'exploration sur Cimméria, le capitaine Carter récupéra le bracelet goa'uld appartenant autrefois à Kendra, une ancienne hôte goa'uld, et découvrit malgré elle qu'elle était capable d'activer ce dispositif suite à sa fusion avec le Tok'ra Jolinar de Malkshur. Bien qu'elle ne maîtrisa pas entièrement cette technologie, celle-ci fit une démonstration auprès du colonel O'Neill et de ses équipiers en créant une puissante onde de choc dirigée vers le sol. Surprise par la dangerosité représentée par cette arme, le capitaine Carter décida de retirer le bracelet et tenta en vain d'activer un bracelet de soin goa'uld ayant également appartenu à Kendra.

Plus tard, lorsque Teal'c neutralisa les gardes de Heru'ur lors de l'activation de la porte des étoiles d'Abydos, le seigneur goa'uld activa son champ de force quelques secondes avant l'arrivée du colonel O'Neill et du capitaine Carter sur la planète. Néanmoins, bien que Heru'ur s'apprêta à utiliser son bracelet goa'uld pour envoyer une onde de choc sur les deux membres de SG-1, le docteur Jackson parvint à l'en empêcher, permettant au colonel et au capitaine de se mettre à couvert. Néanmoins, bien que les balles tirées par l'officier terrien furent repoussées par le champ de force personnel de Heru'ur, celui-ci parvint à envoyer son couteau de combat qui traversa le bouclier et transperça la main du seigneur goa'uld, forçant ce dernier à battre en retraite.

Plusieurs mois plus tard, au cours de l'année 1999, lorsque les membres de l'équipe SG-1 et Jacob Carter/Selmak parvinrent à localiser le Goa'uld Seth en tant que chef d'une secte dans une propriété lourdement armée, celui-ci utilisa son arme de poing pour diffuser le gaz Nish'ta et ainsi convertir le colonel O'Neill, le capitaine Carter et le docteur Jackson à son culte. Plus tard, au moment où Seth réussit à s'enfuir à l'aide des anneaux de transport, Selmak s'équipa d'un bracelet goa'uld pour traquer le fugitif au sein de galeries souterraines. Néanmoins, ce dernier fit usage de son arme pour neutraliser le Tok'ra qui donna son bracelet au capitaine Carter. Celle-ci rattrapa alors le Goa'uld puis le tua accidentellement en générant une puissante onde de choc sur ce dernier.

Quelque temps plus tard, lors d'une mission de sauvetage à la surface de P8X-873, le docteur Jackson suivit la Goa'uld Amaunet jusqu'à la tente dans laquelle cette dernière se cachait, et lui ordonna de lui dire l'endroit où elle avait caché l'enfant Harcesis. Bien que l'archéologue terrien menaça la Goa'uld avec un pistolet, celle-ci refusa de lui répondre et commença à le torturer avec son arme de poing. C'est alors que son hôte, Sha're, utilisa ce dispositif commandé par la pensée pour transmettre un message au docteur Jackson sous forme de rêve, lui révélant que l'enfant Harcesis avait été caché par Amaunet sur une planète appelée Kheb. Néanmoins, au moment où Teal'c arriva à son tour, celui-ci fut contraint de tuer la Goa'uld, ainsi que son hôte pour sauver la vie de son ami archéologue.

Quelques semaines plus tard, peu de temps après l'arrivée des membres de SG-1 au sein de la colonie pénitentiaire de Netu, le colonel O'Neill fut assommé à distance par Bynarr à l'aide de son arme de poing qui ordonna à ses sbires de le jeter, lui et ses coéquipiers, dans les oubliettes. Néanmoins, quelque temps plus tard, lorsque ce dernier tenta de torturer le major Carter avec son arme, il fut tué par Nao'nak, alias Apophis, qui s'empara de son bracelet et s'en servit plus tard pour forcer la porte des appartements de Bynarr au moment où SG-1 tentait de s'enfuir de la colonie. Quelques heures plus tard, lorsque Apophis s'empara d'une lance jaffa, Sokar utilisa son bracelet pour activer son champ de force personnel qui absorba la décharge énergétique.

Plus tard, au cours du programme porte des étoiles, les armes de poing goa'ulds furent rencontrées à de nombreuses reprises par les membres de l'équipe SG-1, comme par exemple lors de la confrontation entre le docteur Jackson, le major Carter et le docteur Fraiser avec Osiris dans un temple en Égypte, ou encore lorsque Terok tortura sauvagement Teal'c à bord du vaisseau-mère d'Heru'ur dans le but de lui faire admettre que les Goa'ulds étaient bels et bien des dieux. En 2001, le Grand maître Cronos parvint à absorber les tirs de la lance du double robotique de Teal'c, puis plusieurs tirs de Zat'nik'tel, à bord de son vaisseau-mère, grâce à son champ de force personnel. Ce même bouclier fut utilisé par Apophis pour se protéger de la menace des Réplicateurs avant de mourir dans l'explosion d'un vaisseau Ha'tak.

Quelques mois plus tard, lorsque le Goa'uld Marduk parvint à prendre possession du corps du major Vallarin au sein de la ziggourat de P2X-338, ce dernier utilisa son bracelet pour neutraliser le colonel O'Neill en générant une onde de choc, puis en s'entourant d'un bouclier pour se protéger des tirs du colonel Zukhov. Plus tard, lors d'une mission diplomatique sur Tollana, Tanith utilisa son bracelet pour neutraliser le major Carter et le docteur Jackson dans le bureau du chancelier Travell pendant que Narim s'échappa en traversant les murs. Quelque temps plus tard, Osiris tortura le major Carter avec son arme au sein du laboratoire de recherche asgard du système d'Adara afin de connaître la localisation du docteur Jackson.

Plusieurs années plus tard, en 2004, Osiris utilisa son arme de poing, munie d'un dispositif de téléportation asgarde, afin de se rendre au sein du domicile du docteur Jackson à la nuit tombée et ainsi sonder son subconscient pour retrouver la cité perdue des Anciens. Intrigué par ses rêves répétitifs, ce dernier parvint à la conclusion qu'Osiris s'infiltrait chez lui pour lui soutirer des informations et décida avec les autres membres de SG-1 de le capturer en brouillant la fréquence de son dispositif de téléportation. Pris au piège au sein de la maison de l'archéologue, Osiris neutralisa le colonel O'Neill avec une onde de choc avant de s'entourer d'un champ de force personnel. Néanmoins, bien qu'il détruisit le camion de surveillance de SG-1, le colonel O'Neill parvint à le neutraliser à l'aide d'une fléchette tranquillisante.

Cependant, peu de temps après ces événements, plusieurs agents de la Confrérie contactèrent le docteur Bricksdale, un scientifique de la zone 51 qui avait été chargé d'étudier l'arme de poing d'Osiris, ainsi que le boîtier de téléportation, pour leur donner accès au bombardier Al'kesh appartenant autrefois au Goa'uld. Après avoir créé un adaptateur, le docteur Bricksdale permit alors aux agents de la Confrérie d'accéder au vaisseau goa'uld camouflé à l'aide de balises de localisation. Néanmoins, lorsque le lieutenant-colonel Carter fut capturé par plusieurs agents de la Confrérie, le docteur Jackson réussit à convaincre le docteur Bricksdale d'aider le personnel du SGC à réparer le bracelet de téléportation d'Osiris et se porta volontaire pour infiltrer le bombardier goa'uld à l'aide de l'arme de poing du Goa'uld.

Versions alternatives

Retour vers le futur partie 2

En 2005, suite à la création accidentelle d'une réalité alternative dans laquelle le programme porte des étoiles ne fut jamais créé, une équipe d'exploration, composée notamment du colonel O'Neill, du major Kawalsky et des docteurs Carter et Jackson, fut autorisée à traverser la porte des étoiles à bord du Jumper temporel en direction de Chulak dans l'espoir de retrouver Teal'c. Toutefois, après la capture de l'équipe par des Jaffas, le docteur Jackson fut conduit auprès du seigneur Apophis qui utilisa son arme de poing pour lui soutirer des informations sur la Terre. Devant l'absence de réponse de la part du Terrien, il implanta un symbiote goa'uld dans son corps pour accéder aux contenus de son esprit et infiltrer la Terre.

Continuum

Plus tard, en 2008, dans une seconde réalité alternative, intriguée par la manière dont Ba'al avait pris le pouvoir sur l'ensemble des Grands maîtres, Qetesh poignarda celui-ci avec une épée puis le tortura avec son arme de poing dans le but de lui soutirer des informations. Néanmoins, lorsque Teal'c fit irruption dans la pièce, Qetesh le menaça avec son arme tandis que Ba'al le supplia de lui venir en aide. Après la mort de ce dernier, Qetesh tenta à plusieurs reprises de neutraliser le Jaffa avec une onde de choc, mais en vain.

Source : Fascicules Stargate la collection DVD Numéro 6

*Le nom Kara kesh provient des missions files issues de la série Stargate Origins.

Épisodes reliés