Rédemption 1/2

(4,02 / 5) 100 notesNoter
Cet épisode est canon.
Rédemption 1/2 (Saison 6 de Stargate SG-1)
Titre original :
Redemption 1/2
Épisode :
#601
Date de diffusion :
07 juin 2002
Audiences US :
2,80 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Martin Wood
Scénariste :
Robert C. Cooper
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Amanda Tapping (Major Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Corin Nemec (Jonas Quinn), Don S. Davis (Major General George S. Hammond)
Acteurs invités
Tony Amendola (Bra'tac), Christopher Kennedy (Capitaine Larry Murphy), David Hewlett (Dr Rodney McKay), Garry Chalk (Colonel Chekov), Neil Denis (Rya'c), Gary Jones (Sergent Walter Harriman), Tobias Mehler (Lieutenant Graham Simmons), David Palffy (Anubis), Aleks Paunovic (Shaq'rel), Ivan Cermak (Capitaine Hagman), Craig McNair (Technicien), Carrie Ritchie (Technicien), Dan Shea (Sergent Siler), Michael Soltis (Medecin)
Synopsis
Lorsque la Terre est attaquée par Anubis, O'Neill et Carter tentent de contacter leurs alliés grâce au X-302 mais la mission est un échec.

Moments clés

- Création du X-302
- Décès de Drey'auc
- Ouverture inexpliquée de la porte des étoiles du SGC
- Réapparition du docteur Rodney McKay
- Échec du vol d'essai du X-302
- Attaque de la Terre par Anubis

Références culturelles

Star Trek - « Phasers ? Sorry, Sir... » [O'Neill et Carter]
90th Flying Training Squadron - T-shirt de Teal'c lors de son entraînement avec Jonas
Cadillac - « It's too bad we can't drive across the galaxy...this thing handles like a Cadillac on the ground. » [O'Neill]
Titanic - « So was the Titanic. » [O'Neill]

Défauts visuels et incohérences

[20:41] - Lorsque le major Carter entre dans la salle de contrôle, on peut avoir sur un moniteur que la porte des étoiles est inactive, alors qu'elle est ouverte.
[36:39] - Lorsque le major Carter entre les coordonnées d'Abydos dans l'ordinateur de bord du X-302, les glyphes d'Orion et du Sagittaire sont inversés.

Caméos

[14:00] - Martin Wood - Lorsque le major Carter et Jonas Quinn se dirigent vers la salle de contrôle, on peut voir Martin Wood en compagnie du sergent Siler dans un couloir du SGC en face de l'ascenseur.

Notes sur l'épisode

- Cet épisode présente une toute nouvelle séquence d'ouverture, avec différents plans de la porte qui tourne, et le nom de Michael Shanks qui est supprimé pour laisser place à celui de Corin Nemec entre Christopher Judge et Don S. Davis. Lorsque le nom de Judge apparaît, le glyphe suivi par la caméra est le point d'origine de Chulak.
- La chanson qu'écoute Jonas Quinn dans son bureau est tirée de L'homme au masque de fer pendant la scène du bal masqué, un autre film de la MGM qui est la société de production de Stargate.
- Les événements de cet épisode se déroulent trois mois après les événements de "Zénith" et "Révélations".
- Le rôle de Shaq'rel avait été proposé à l'origine à l'acteur d'Andromède Keith Hamilton Cobb, qui l'a refusé.
- La jambe blessée du colonel Jack O'Neill est inspirée de la blessure réelle de Richard Dean Anderson, causée par une chute alors qu'il portait sa fille de trois ans, quelques jours avant le début du tournage.
- Il s'agit du premier épisode original diffusé sur Sci-Fi Channel après avoir quitté Showtime après cinq saisons.
- Cet épisode a mis fin à la tradition de Stargate SG-1 de commencer une nouvelle saison par la conclusion d'un épisode en deux parties. Cependant, cette tradition a été reprise pour le final de la saison 9 "La première vague" et la première de la saison 10 "L'Orici".
- Les événements qui se déroulent dans cet épisode et dans "Rédemption 2ème partie" seront plus tard évoqués dans l'épisode final de la saison 3 de Stargate Atlantis, épisode final de la saison 3, "Nom de code : Horizon".
- Cet épisode marque la première apparition du lieutenant Graham Simmons (Tobias Mehler) depuis l'épisode "La colère des dieux" de la saison 2, ainsi que sa dernière apparition en tout.
- Cet épisode marque la première apparition de Rya'c (Neil Denis) depuis l'épisode "En famille" de la saison 2.
- Cet épisode révèle que le nom du colonel russe, vu dans "La Tombe" et "48 Heures", est Chekov. 

Secrets de tournage

Joseph Mallozzi, scénariste et producteur, révéla lors d'une discussion avec the Sam/Jack Horsewomen : "Nous commençons la saison avec un bang. Rob Cooper travaille sur un gros épisode en deux parties. ... Ce grand épisode se concentre sur un complot insidieux aux conséquences mondiales. Nous allons dévoiler la première de nos nombreuses surprises dans cet épisode - alors que notre principal méchant se met en avant." 

- Le scénariste et producteur ajouta plus tard dans un chat en ligne sur SG1 Fans : "Les deux premiers épisodes sont une série en deux parties intitulée 'Redemption', écrite par Robert C. Cooper. Ceux d'entre vous qui s'inquiètent du fait qu'il y a moins d'argent à distribuer cette année et que la série va pâlir en comparaison devraient être rassurés par ces deux épisodes, et ce, de manière significative."

"Redemption" verra Anubis faire monter les enchères de manière significative - et verra également le retour d'un certain personnage invité de la mi-saison 5. Quant à Anubis, nous allons éplucher les couches de l'oignon, mais pour ceux qui n'ont pas vu "Révélations", il n'est pas un Goa'uld typique. Et attendez de savoir pourquoi."

- Joseph Mallozzi ajouta dans un chat en ligne sur Our Stargate : "Le traité sur les planètes protégées est tombé à l'eau après les événements de la fin de la saison 5 et du début de la saison 6." 

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit à propos de cet épisode : "Le Dr Rodney McKay revient au SGC et fait un nouveau pas de géant vers la rédemption, un processus qui sera achevé lorsqu'il prendra la tête de l'expédition Atlantis. Cet épisode est également remarquable pour l'introduction du Jaffa Shaq'rel, un personnage sans importance si ce n'est que le rôle avait été initialement écrit pour une certaine star de la NBA qui, selon Chris Judge à l'époque, était intéressée par la série. Eh bien, cela n'a jamais fonctionné pour une raison quelconque et, bien que je ne révèle pas le nom du basketteur, il ne devrait pas être difficile de le deviner."