La guerre des clones

(3,74 / 5) 153 notesNoter
Cet épisode est canon.
La guerre des clones (Saison 10 de Stargate SG-1)
Titre original :
Insiders
Épisode :
#1004
Date de diffusion :
04 août 2006
Audiences US :
1,70 million de téléspectateurs
Réalisateur :
Peter F. Woeste
Scénariste :
Alan McCullough
Acteurs principaux
Ben Browder (Lt. Colonel Cameron Mitchell), Amanda Tapping (Lt. Colonel Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Claudia Black (Vala Mal Doran), Beau Bridges (Major General Henry Landry)
Acteurs invités
Cliff Simon (Ba'al/Clone de Ba'al), Peter Flemming (Agent Malcolm Barrett), Bill Dow (Dr. Bill Lee), Lesley Ewen (Généticienne du SGC), Gary Jones (Sergent-Chef Walter Harriman), Dan Shea (Sgt. Siler), Paul Christie (Major Caffey)
Synopsis
Lorsque Ba'al demande l'assistance du SGC, SG-1 doit alors capturer tous ses clones dans le but de découvrir lequel est le Ba'al d'origine.

Moments clés

- Capture des clones de Ba'al par SG-1
- Manipulation mentale de l'agent Barrett par la Confrérie
- Evasion des clones de Ba'al du SGC avec les coordonnées de la planète du Sangreal

Références culturelles

Spartacus - « Let's go, Spartacus. » [Cameron Mitchell]

Défauts visuels et incohérences

[00:57] - Lors du rapport de SG-1 auprès du général Landry dans la salle de briefing, on peut voir la main d'un des membres de l'équipe de tournage en bas à droite de l'écran près d'une chaise de bureau.
[37:01] - Bien que 16 clones de Ba'al se soient téléportés hors du SGC, on peut voir qu'il n'y a que 13 Ba'al à bord du vaisseau cargo.

Notes sur l'épisode

- Cet épisode marque l'introduction du nouvel insigne spatial de l'armée de l'air, familièrement appelé "ailes spatiales". On peut le voir sur l'uniforme du Major Général Henry Landry.
- Il est révélé que depuis son retour d'Atlantis, le SGC a vérifié Castiana et Sahal pour le Sangreal sans succès. Castiana a une atmosphère toxique qui ralentit considérablement les recherches et bien qu'il y ait des structures en pierre sur Sahal, elles semblent avoir été abandonnées il y a plus de 40 000 ans.
Ba'al révèle que la planète où se trouve le Sangreal est l'une des planètes figurant sur la liste des adresses de la Porte des étoiles obtenue par Jack O'Neill auprès de l'Ancien dépôt de connaissances sur P3R-272. Elle était également recherchée par Anubis pendant son séjour sur ce plan d'existence, mais il n'a jamais pu la trouver.
- Cet épisode marque également la première fois que l'on voit Vala Mal Doran porter l'uniforme de l'équipe SG-1 et la première fois qu'elle traverse la porte des étoiles en tant que membre stagiaire du SGC.
- Lorsque le docteur Sheffield examine l'analyse ADN avec Carter, elle mentionne que les 13 marqueurs ADN sont identiques. Il s'agit d'une référence aux paires d'allèles d'ADN utilisées par le CODIS pour effectuer une identification positive par comparaison d'ADN. (alias correspondance).
- Le lieutenant-colonel Cameron Mitchell appelle l'un des Ba'al Spartacus. Il s'agit d'une référence au film Spartacus, dans lequel chacun des hommes de Spartacus dit "Je suis Spartacus", tout comme chacun des clones dit qu'il est le vrai Ba'al.
- Il y a 11 endroits où les clones de Ba'al sont cachés.
Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson) n'apparaît pas dans cet épisode. C'est le premier des quatre épisodes de cette saison à ne pas présenter Michael Shanks. Il est récemment redevenu père et souhaitait un congé supplémentaire. Ainsi, Jackson, qui est mentionné au début de cet épisode, est révélé comme étant retourné à Camelot.

Secrets de tournage

- Joseph Mallozzi répondit dans un message sur le forum de GateWorld à la question "Pouvez-vous nous donner plus d'indices sur ce que vous et les scénaristes prévoyez pour les prochaines saisons ? Peut-être un nouveau titre provisoire mystérieux ?]" : "Ok. Que diriez-vous de 'Grands Baals de feu'." 

Il ajouta plus tard : "Il y a de fortes chances que nous voyions quelque chose comme ça [le retour de Baal sur Terre] se développer, car Baal a appris à aimer la Terre et a certainement les ressources pour faire un coup de force. Attendez-vous à ça dans la saison 10." 

- Cliff Simon déclara sur la scène de la convention officielle Stargate SG-1 / Stargate Atlantis à Vancouver, B.C. : "Le vrai [Baal] est toujours là, ce qui sera révélé dans la saison 10." Certains des Baals vont même se battre entre eux. (...) Ils ont dépassé les bornes et maintenant nous sommes une vingtaine", dit Simon en riant. "... J'essaie de faire une différence très, très subtile dans chaque clone, pour que vous pensiez que c'est le vrai. Mais il y en a deux qui pourraient être le vrai." Simon a également déclaré qu'il retournait sur le plateau de Stargate pour filmer un autre épisode dans quelques semaines. "C'est une intrigue assez importante, et ils ne peuvent pas simplement la laisser. ... Il a toujours été insinué que Baal aidera SG-1 à combattre des types plus grands et plus méchants." 

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit une série de messages à propos de cet épisode : "Brad travaille sur l'épisode 3 tandis qu'Alan a rendu son meilleur scénario à ce jour : 'La guerre des clones'. Le SGC va avoir les mains pleines à jongler - enfin, avec quoi la personne moyenne jongle, non ? - dans cette série."

- "Alan [McCullough] s'attaquera à l'épisode 4 qui voit un vieil ennemi refaire surface."

- "De tous les ennemis que SG-1 a affrontés au cours de leurs nombreuses aventures, Baal reste mon préféré. J'appréciais son style, son sens de l'humour et sa mégalomanie à la fois scandaleuse et attachante. Le cloner était probablement l'une des meilleures idées que nous ayons jamais eues - et par "nous", j'entends Robert Cooper, qui a révélé le clone final dans un épisode précédent. Tout à coup, nous avions le luxe d'avoir plusieurs Baals, une foule de nouvelles intrigues et, dans le cas de Brad et Robert, des possibilités de jeux de mots infinies."

"Cliff Simon, qui jouait le Grand maître de connivence, était toujours un plaisir de discuter avec lui. Il passait dans la salle des scénaristes après l'essayage de ses costumes et nous remerciait pour le travail accompli - ou, à une occasion, se moquait des "répliques cucul". Il était tellement ravi de la position confortable de son personnage sur Terre qu'il a souvent vanté les mérites d'un éventuel spin-off centré sur - qui d'autre ? - Baal".