1969

(4,12 / 5) 232 notesNoter
Cet épisode est canon.
1969 (Saison 2 de Stargate SG-1)
Titre original :
1969
Épisode :
#221
Date de diffusion :
05 mars 1999
Audiences FR :
4,30 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Charles Correll
Scénariste :
Brad Wright
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson), Amanda Tapping (Capitaine Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Don S. Davis (Major General George S. Hammond)
Acteurs invités
Alex Zahara (Michael), Aaron Pearl (Lt. George S. Hammond), Amber Rothwell (Jenny), Pamela Perry (Cassandra), Daniel Bacon (SMSgt. Russell Benson), Glynis Davies (Catherine Langford), Fred Henderson (Major Robert Thornbird), Sean Campbell (SSgt. Bridges), Efosa Otuomagie (Soldat de première classe Billingsley)
Synopsis
Un dysfonctionnement de la porte ramène SG-1 sur Terre en 1969. SG-1 entreprend alors de regagner son époque sans altérer le cours des choses et reçoit une aide inattendue.

Moments clés

- Une éruption solaire envoie accidentellement SG-1 en 1969
- Découverte de la possibilité de voyager dans le temps grâce à la porte des étoiles
- Rencontre avec le lieutenant Hammond, futur général
- Rencontre avec une Cassandra futuriste

Références culturelles

Star Trek - « Captain James T. Kirk, of the Starship Enterprise » [O'Neill]
Star Wars - « My name's not Kirk. It's Skywalker. Luke Skywalker. » [O'Neill]
Star Wars - « A long, long time ago...» [O'Neill] « From a galaxy far, far away. » [Daniel]
Showtime - « All right. It's showtime! » [O'Neill]
Le Magicien d'Oz - « Aunty Em? Aunty Em? » [O'Neill]
Woodstock - « Upstate New York, some big concert. » [Michael]
Guerre du Vietnam - « You know, man...the war.  » [Michael]

Défauts visuels et incohérences

[23:40] - Lorsque le bus s'approche de Chicago, on peut voir la Willis Tower qui apparaît à l'horizon, alors que sa construction n'a commencé qu'en 1970.
[27:45] - Le Gordon MacMillan Southam Observatory n'est pas situé dans l'Etat de New York mais à Vancouver, de même que le Seaforth Armory [34:23], situé dans la série à Washington.
[36:53] - En dépit de l'absence d'amortisseurs, il n'y a pas de tremblement lors de l'activation de la porte en 1969.

Notes sur l'épisode

- Lorsque SG-1 voyage vers l'année 1969 dans le teaser de l'épisode, ils émergent dans le cadre temporel passé au même endroit où ils se trouvaient dans le présent : l'intérieur de Cheyenne Mountain. Cependant, dans tous les cas ultérieurs de voyage temporel par la porte des étoiles, y compris la conclusion de cet épisode, les individus voyageant dans le temps émergent par la Porte des étoiles du cadre temporel de destination, plutôt que d'apparaître simplement dans le nouveau temps.
- Bien que cela ne soit pas explicitement mentionné dans cet épisode, le Dr Daniel Jackson apprend à Teal'c à conduire une voiture, comme le montre Teal'c conduisant le bus. Lorsque Teal'c conduit une voiture dans l'épisode "Ecrans de fumée" de la saison 6, Jonas Quinn lui pose la question suivante : "Qui vous a appris à conduire ?". Teal'c répond : "Daniel Jackson." Jonas demande quand ; la réponse est "Je crois que c'était en 1969."
- Dans l'épisode "Wormhole X-treme, le film", Jackson, le lieutenant-colonel Samantha Carter et Teal'c laissent entendre que le colonel Jack O'Neill a engendré le lieutenant-colonel Cameron Mitchell lors d'un voyage dans le temps au cours de cet épisode. Les commentaires, cependant, ont été faits en plaisantant et ne devaient pas être pris au sérieux.
- Jackson révèle qu'il parle 23 langues. Depuis cet épisode, il a également appris à parler au moins trois autres langues, l'Ancien, le Goa'uld et l'Unas.
- Jackson révèle également qu'il avait quatre ans en 1969, ce qui situe sa naissance en 1965. Michael Shanks, l'acteur qui incarne Daniel Jackson, est en fait né le 15 décembre 1970, ce qui le rend presque 6 ans plus jeune que son personnage. James Spader, l'acteur qui incarne Jackson dans le film, a dix ans de plus que Shanks.
- Les plaques d'immatriculation du bus datant de 1969 dans le Colorado sont désignées par PJ-2251, du comté d'Arapahoe, près de Denver.
- Les installations actuelles du NORAD sous Cheyenne Mountain n'abritent pas, et n'ont jamais abrité, un silo d'entraînement aux missiles. La mission de la station aérienne de Cheyenne Mountain est strictement une mission d'alerte précoce. Les silos d'entraînement ne se trouvent que sur les bases de missiles, telles que Vandenberg AFB, en Californie, F.E. Warren AFB, dans le Wyoming, ou Grand Forks AFB, dans le Dakota du Nord.
- Carter n'explique qu'à moitié le paradoxe du grand-père. Selon ce paradoxe, si un homme voyage dans le temps jusqu'à une époque antérieure à la conception de son père et tue son grand-père, il ne sera jamais né, mais comme le meurtrier n'est jamais né, il n'y avait aucune raison pour que son grand-père soit tué, et le tueur sera donc toujours en vie. Dans le cas de SG-1, s'ils avaient arrêté le développement du programme Porte des étoiles, il n'y aurait donc eu aucune raison pour SG-1 de voyager dans le temps et de l'arrêter, donc le programme aurait eu lieu.
- O'Neill mentionne son désir de se rendre sur l'Interstate ; cependant, pendant le montage, on voit que le groupe voyage sur la route 66 (qui va de Chicago à Los Angeles). La route 66 n'a jamais fait partie du réseau routier interétatique, mais comme elle ne traversait pas le Colorado, il est possible qu'ils aient emprunté l'autoroute pour se rendre sur la 66.
- Au cours de son interrogatoire, O'Neill affirme d'abord s'appeler James T. Kirk, en référence à Star Trek, puis Luke Skywalker de Star Wars. Star Trek a été diffusé pour la première fois en 1966, 3 ans avant que cet épisode ne se déroule. Le nom de James T. Kirk devait être connu, mais il est possible que le commandant de la base n'en ait pas entendu parler, car la série était obscure et avait un public de type culte dans les années 1960. Cependant, le premier film Star Wars n'est sorti qu'en 1977.
- Le concept de voyage dans le temps dans cet épisode est différent des autres. Dans cet épisode, les voyageurs du passé ne créent pas une ligne de temps alternative, comme le Major Général George S. Hammond avait des souvenirs de l'interaction avec SG-1 avant de les envoyer dans le passé et a modifié son propre passé ainsi et envoyé une note avec eux parce qu'il a reçu une note dans le passé.
- Le concept du voyage dans le temps dans cet épisode est similaire à celui de la franchise Terminator ; une boucle temporelle auto-réalisatrice où l'événement du voyage dans le temps est à la fois la cause et l'effet en même temps, sans début identifiable.
- La seule différence avec ce voyage dans le temps dû à l'éruption solaire est un programme que Carter a écrit avant leur voyage par la porte "pour améliorer le calcul de la dérive des ordinateurs afin d'inclure la déformation gravitationnelle de l'espace-temps" en raison de la proximité du flux de matière avec le Soleil. Il est possible que cela ait conduit à l'étrange circonstance où "pendant une seconde ou deux [SG-1] nous étions dans les deux trames temporelles simultanément", ce qui les a fait sortir du SGC en 1999 et entrer dans l'installation de test de missiles en 1969, de la même façon que les Tok'ra, Teal'c et Vala Mal Doran sont sortis dans Stargate : Continuum, bien que ce ne soit qu'une conjecture.
- Le New Jersey Star qu'O'Neill achète pour vérifier la date (10 août 1969) affiche deux titres, "Nixon en vacances à la Maison Blanche d'été" et "Sharon Tate, quatre autres personnes assassinées". Ce dernier fait référence aux meurtres tristement célèbres de Charles Manson, survenus la veille, le 9 août.
- Dans la version allemande, Jackson utilise un accent français au lieu d'un accent allemand lorsqu'il parle à Catherine Langford de la porte des étoiles.
- La coupure sur la main de Carter, qui indique à Hammond quelle mission provoquera le saut, se produit dans l'épisode "Le faux pas" lorsque Carter tente de récupérer le couteau de Jackson auprès d'un des extraterrestres, mais se coupe accidentellement. Bien que lorsqu'elle a essayé de récupérer le couteau, elle a semblé être coupée sur la paume de sa main.
- Le concert auquel Michael et Jennifer Webber se rendaient était Woodstock, qui a eu lieu du 15 au 18 août.
- Lorsque le SG-1 arrive dans le futur, O'Neill appelle "Tante Em"... une autre référence au Magicien d'Oz.
- Les scènes de l'observatoire de Yonkers ont été tournées dans l'observatoire Gordon MacMillan Southam du centre spatial H. R. MacMillan. Les scènes à l'armurerie de Washington D.C. ont été tournées à l'armurerie Seaforth.
- Il s'agit du dernier des deux épisodes de Stargate SG-1 réalisés par Charles Correll.
- Alex Zahara (Michael Clark) a précédemment joué le rôle de Xe'ls dans l'épisode "Les esprits" de Stargate SG-1.