Message dans une bouteille

(3,7 / 5) 120 notesNoter
Cet épisode est canon.
Message dans une bouteille (Saison 2 de Stargate SG-1)
Titre original :
Message in a Bottle
Épisode :
#207
Date de diffusion :
07 août 1998
Audiences FR :
5,10 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
David Warry-Smith
Scénariste :
Brad Wright
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson), Amanda Tapping (Capitaine Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Don S. Davis (Major General George S. Hammond)
Acteurs invités
Teryl Rothery (Dr. Janet Fraiser), Tobias Mehler (Lieutenant Graham Simmons), Gary Jones (MSgt. Walter Harriman), Kevin Conway (Chef de SG-3), Dan Shea (Sergent Siler)
Synopsis
Une étrange sphère extraterrestre ramenée au SGC par SG-1 s'anime brusquement et met la vie du colonel O'Neill en danger.

Moments clés

- Exploration d'une planète dépourvue d'atmosphère possédant une porte des étoiles
- Découverte d'une sphère extraterrestre âgée de plus de 100 000 ans
- Infection du SGC par une forme de vie extraterrestre microscopique douée d'intelligence

Références culturelles

Apollo 11 - « One small step, one giant leap, that kind of stuff, Sir. » [O'Neill]

Défauts visuels et incohérences

[04:36] - Lorsque SG-1 revient de P5C-353 par la porte des étoiles, cette dernière se désactive juste derrière eux, mais sur le plan suivant, on peut apercevoir un FRED sur la rampe.
[09:44] - Les coordonnées composées ne sont pas celles de P5C-353, mais celles d'Abydos.
[25:29] - Au cours de l'épisode, le capitaine Carter se retrouve coincée dans l'ascenseur au niveau 22, mais lorsque Daniel l'aide à sortir, ils sont au niveau 28.
[39:07] - Bien que la salle d'embarquement soit plongée dans l'obscurité, on peut voir sur un plan que la porte des étoiles est éclairée.
[39:43] - Les coordonnées composées ne sont pas celles de P4G-881, mais celles d'Abydos.

Notes sur l'épisode

- Cet épisode présente de nombreuses similitudes avec le film Le mystère Andromède (The Andromeda Strain), notamment un plan de lutte contre les contagions extraterrestres baptisé "Wildfire", l'idée d'un agent pathogène extraterrestre introduit sur Terre et se nourrissant d'énergie, une autodestruction nucléaire activée automatiquement par la dissolution du confinement de la contagion, et une lutte pour désactiver l'autodestruction car elle alimente l'agent pathogène en énergie suffisante pour se reproduire sur une grande partie des États-Unis d'Amérique.
- Cet épisode présente également des similitudes avec l'épisode "Lilliputian Hitcher" de Neon Genesis Evangelion, une série qui fait elle-même de nombreuses références codées à The Andromeda Strain. - Dans cet épisode, un organisme microscopique consomme de la même manière tout ce avec quoi il entre en contact et se réplique rapidement. Il se transforme en un ordinateur vivant qui pirate l'ordinateur de la base et déclenche l'autodestruction de celle-ci.
- L'Orbe à virus a été fabriqué à partir de deux nouveaux éléments jamais rencontrés auparavant par le SGC.
- Il s'agit du premier des quatre épisodes de Stargate SG-1 écrits par Michael Greenburg.
- Il s'agit du premier des deux épisodes de Stargate SG-1 écrits par Jarrad Paul. Ce dernier a joué aux côtés de Richard Dean Anderson et de John de Lancie dans la série Legend.