Discordes

(3,48 / 5) 66 notesNoter
Cet épisode est canon.
Discordes (Saison 8 de Stargate SG-1)
Titre original :
Sacrifices
Épisode :
#809
Date de diffusion :
10 septembre 2004
Audiences US :
2,30 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Andy Mikita
Scénariste :
Christopher Judge
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Brigadier General Jack O'Neill), Amanda Tapping (Lt. Colonel Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson)
Acteurs invités
Jolene Blalock (Ishta), Tony Amendola (Bra'tac), Neil Denis (Rya'c), Mercedes de la Zerda (Kar'yn), Royston Innes (Moloc), Gary Jones (Sergent Walter Harriman), Jeff Judge (Aron), Noah Danby (Cha'ra), Steve Lawlor (Cor'ak), Dan Payne (Jaffa), Simone Bailly (Ka'lel), Dan Shea (Sergent Siler)
Synopsis
Le mariage de Rya'c est le dernier souci de Teal'c lorsque Ishta est capturée par Moloc après une tentative ratée de révolte contre les Goa'ulds.

Moments clés

- Évacuation des guerrières de Hak'tyl sur Terre
- Embuscade de Moloc lors d'un rassemblement de rebelles jaffas
- Première apparition de Aron et Cha'ra
- Mort de Moloc
- Mariage de Rya'c avec Kar'yn

Références culturelles

Tuesday's Tail (Journée adoption de chiens) - « You know what it took to get approval for 'Tailgate Tuesdays,' huh? » [O'Neill]

Notes sur l'épisode

- Le titre original de l'épisode était "My Big Fat Jaffa Wedding", en référence à la comédie romantique My Big Fat Greek Wedding de 2002.
- La rampe menant à la porte des étoiles a un aspect sensiblement différent pendant deux scènes de l'épisode - chaque fois que des chevaux traversent la porte. La rampe est rembourrée, et les deux escaliers en bas sont remplacés par une autre rampe - vraisemblablement, c'est pour éviter d'endommager le décor et/ou les chevaux.
- Teal'c utilise des sangles Zat'nik'tel pour attacher les deux armes de bâton ensemble.
- Le Dr Daniel Jackson mentionne au début de l'épisode que les Jaffas essaient de recruter des soldats dans la Cinquième Colonne. Il s'agit d'un nom utilisé pour désigner les rebelles sapant une organisation de l'intérieur, provenant de la guerre civile espagnole.
- Dans la scène finale avec les femmes qui partent, lorsque la caméra se rapproche d'elles, on peut clairement voir une longue ligne verticale sur l'horizon des événements, probablement due à l'écran vert qui est plié.
- Le Prima de Moloc, Cha'ra, revient plus tard en tant que membre de la Nation Jaffa Libre, bien qu'il ne croie pas à la mort de Moloc et qu'il soit quelque peu fanatique dans sa croyance. 
- Cet épisode est le dernier des quatre épisodes de Stargate SG-1 écrits par Christopher Judge.
- Cet épisode marque la dernière apparition de Rya'c et Ishta.
- Ishta (Jolene Blalock) est apparue pour la première fois dans l'épisode "Les Amazones" de la saison 7.
- Le frère de Christopher Judge, Jeff Judge, apparaît dans cet épisode dans le rôle d'Aron, l'un des Jaffas rebelles.
- Dan Payne (Jaffa) a précédemment joué le rôle d'Ashrak d'Anubis dans l'épisode "L'Union fait la force" de Stargate SG-1, le commandant Jaffa de Nirrti dans l'épisode "Métamorphose", le SSgt. Allan dans l'épisode "L'apprenti sorcier", les guerriers Kull dans plusieurs épisodes, Vala Mal Doran dans l'épisode "En détresse" et le guerrier Wraith dans l'épisode pilote "Une nouvelle ère" de Stargate Atlantis.

Secrets de tournage

- Lors d'une interview avec the Stargate SG-1 Explorer Unit official fan club, Christopher Judge dit à propos de cet épisode : "Je lance une sorte d'arc de trois épisodes pour l'année prochaine où Teal'c subira de nouveaux changements. Encore une fois, c'est l'occasion de voir Carmen [Argenziano, Jacob Carter] et Tony [Amendola, Bra'tac], et c'est comme quand la famille se réunit, vous voyez ?". L'histoire pourrait bien voir le retour de l'actrice Jolene Blalock dans le rôle de la guerrière jaffa Ishta ("Les Amazones"). "Nous en avons parlé, et elle a dit, n'importe quand. Alors, je vais la faire patienter ! C'est une partie de l'arc en trois parties. Je ne l'ai pas encore entièrement présenté, donc je ne peux pas vraiment entrer dans les détails, mais elle reviendra probablement dans plusieurs épisodes. Nous verrons bien. Je pense vraiment que ça va être difficile, parce que je pense que sa carrière de comédienne va probablement décoller, donc ça risque d'être difficile de la faire revenir pour un certain temps." 

- Christopher Judge précisa lors d'un chat en ligne sur Wolf Events : "Je suis définitivement en train d'écrire un épisode de la huitième saison, et dans celui-ci, vous verrez quelqu'un se marier et quelqu'un mourir -- mais ne le dites à personne !". 

- Peter DeLuise dit dans une interview accordée au site Web de Richard Dean Anderson : "Discordes" est également connu sous le nom de "My Big Fat Jaffa Wedding". C'était le principe de base. Et c'est Rya'c qui va se marier. Une des amazones jaffas et lui se sont entendus. Il a passé du temps sur Hak'tyl avec Bra'tac, pour essayer de les faire entrer dans le mouvement rebelle. Et ce faisant, il est tombé amoureux de cette fille. (...) Et Ishta veut arrêter Moloc. Moloc, comme tu le sais, a une attitude de merde, et il fait tuer toutes les femmes parce qu'il a besoin de guerriers mâles. Et beaucoup de prêtresses enlèvent les jeunes femmes Jaffas, et elles ont formé leur groupe de Jaffas amazones. Mais elles doivent continuellement attaquer les Jaffas mâles pour obtenir les symbiotes, sinon elles mourront. Bra'tac et Rya'c essaient donc de les faire entrer dans le mouvement rebelle, mais Ishta aimerait assassiner Moloc parce qu'il continue à tuer les femmes jaffas à la naissance, ce qu'elle trouve répréhensible. Mais ils disent que pour l'ensemble du mouvement rebelle, si tu tues Moloc, un autre type viendra prendre le contrôle de ses troupes. Ce que vous devez faire, c'est assassiner chirurgicalement un tas de Goa'ulds en même temps et créer un gigantesque vide de pouvoir. C'est le seul moyen de vraiment les battre. (...) Et donc ils sont en désaccord sur la façon de gérer correctement leurs problèmes. Elle est trop proche du problème des Molocs pour voir la situation dans son ensemble."

- Christopher Judge ajouta dans une interview accordée à GateWorld : "Parce que 'Les Amazones' a si bien marché, nous avons immédiatement commencé à parler d'en faire une suite, un épisode de suivi. J'ai donc eu l'idée d'un épisode que je pensais être plus comique, impliquant un mariage. En fait, le titre original de l'épisode était "My Big Fat Jaffa Wedding". (...) Mais quand j'ai commencé à l'écrire, ce n'était pas aussi drôle que je le pensais, parce qu'il y avait des questions sérieuses qui devaient être abordées en ce qui concerne leur liberté, leur objectif, l'ensemble du mouvement jaffa - et en ce qui concerne l'ensemble du mouvement jaffa de liberté, et la façon dont les Hak'tyl ne voient pas nécessairement d'un bon œil le grand mouvement. Et ils vont s'occuper de leur libération différemment. (...) Je me souviens donc avoir donné le projet à Coop [Robert Cooper, producteur exécutif], et il m'a dit : "Alors, ça donne quoi ?". Et j'ai répondu, 'Je ne sais pas. Ce n'est pas drôle. Et il m'a dit : "Vous savez, souvent, ces épisodes commencent dans notre esprit comme s'ils allaient être un peu plus légers. Mais lorsqu'il y a des problèmes que vous devez gérer en raison d'une intrigue en cours, il arrive souvent que ça ne se termine pas comme vous l'aviez imaginé parce que vous devez aborder certains problèmes. Je suis donc heureux de la façon dont ça a tourné, mais c'est tellement différent de ce que j'avais imaginé. Je l'avais imaginé comme le pouvoir du rire... et ce n'est pas le cas !" 

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit à propos de cet épisode : "Ce que l'acteur et, dans ce cas, le scénariste Christopher Judge avait prévu comme un épisode tapageur (provisoirement intitulé 'My Big Fat Jaffa Wedding') a fini par être une affaire assez sérieuse et touchante. À l'écran, en tout cas. Dans les coulisses, nous étions occupés à regretter la décision d'écrire des chevaux dans ce scénario. Sur le papier, c'était une bonne idée, avec beaucoup d'humour potentiel, mais nous avons oublié de prendre une chose en compte. Les chevaux ****. Il s'avère que rien ne tue la comédie comme un de vos invités à quatre pattes qui laisse tomber un tas fumant au milieu de votre salle d'embarquement. Leçon apprise !"