Rendez-vous glacial

(4,13 / 5) 522 notesNoter
Cet épisode est canon.
Rendez-vous glacial

Résumé complet

Sur Atlantis, au mess, Sheppard et Ronon discutent de la possibilité de rentrer sur Terre avec les autres. Cependant, l'obligation de devoir passer deux semaines dans un vaisseau pour revenir parce que la Terre n'a pas d'EPPZ refroidit quelque peu Sheppard. Il préfère faire du camping sauvage sur une plage où personne n'a encore surfé.

Finissant alors de se servir, il aperçoit le Docteur McKay déjeuner avec le Docteur Keller. Alors qu'il se demande si McKay va finir par se lancer, ce dernier propose maladroitement au Docteur Keller de l'accompagner à une rencontre scientifique pendant leur séjour sur Terre, afin que ces confrères ne le prennent plus pour un ringard. Cependant, le Docteur Keller force Rodney à l'inviter officiellement, sans fausses excuses.

Sur Terre, dans un laboratoire, un homme, Malcolm, travaille sur une console. Il est rejoint par un autre individu qui lui fait remarquer que le personnel du laboratoire déconseille le test du lendemain. Insistant sur le fait que seul la moitié du personnel le pense afin d'apaiser ses craintes, Malcolm tourne ce fait au ridicule et laisse montrer son positivisme. Selon lui, contrairement à ce que pense le personnel, aucun des scénarios catastrophe prévus ne peut arriver.

Buvant du champagne dans l'avion qui les emmène à la rencontre, McKay discute avec Keller de Malcolm dans des termes peu élogieux. Bien qu'elle tente vainement de prendre la défense de Malcolm au vu de sa générosité (il a envoyé un jet privé les chercher), McKay détruit un à un ses arguments et insiste sur les mauvais côtés. Ne voulant pas que la conversation s'éternise et que McKay soit bougon durant toute la rencontre, Keller le prie alors de bien vouloir voir les bons côtés et d'essayer de passer une bonne journée, ce qu'il accepte afin de lui faire plaisir.

Après avoir signé un accord de confidentialité, au grand mécontentement de McKay, ils se retrouvent à la réception, au milieu d'autres physiciens. Spéculant sur l'endroit où ils se trouvent, McKay se fait interpeller par un autre physicien qui en profite pour le titiller sur son absence dans les publications scientifiques et son habitude à revendiquer toutes les découvertes faites par les autres. Se défendant comme il peut, McKay lutte contre cette pseudo attaque jusqu'à ce qu'ils doivent se rendre dans un amphithéâtre, pour assister à la réunion et savoir enfin de quoi il découle.

Dans l'amphithéâtre, avant la réunion, Keller et McKay discutent des autres et Keller essaye de lui inculquer l'humilité. Malcolm présente alors, à l'aide d'une musique et d'un diaporama, sa nouvelle invention. Afin de lutter contre la fin du monde, le réchauffement climatique, il a crée un dispositif afin de rafraîchir la planète, de façon sûre et sécurisée : la chaleur est pompée et est transférée dans un autre espace temps via un pont de matière espace temps.

Rodney se rend alors compte qu'il s'agit en fait de l'invention qu'il a fait avec sa sœur quelque temps auparavant. Alors que Malcolm explique que, pour prouver la bonne marche de son appareil, il va la mettre en marche afin de faire baisser la température du complexe, McKay l'interrompt. Cependant, habitué à un tel comportement, personne ne le prend au sérieux et aucun n'accorde un crédit à ses doutes.

L'appareil est donc mis en marche et la température du complexe va commencer à baisser, montrant la bonne marche du dispositif. Le complexe est entouré d'une espèce de champ de force afin que lui seul soit touché par le dispositif.

De retour dans le hall, après avoir reçu la brochure d'explication, McKay, plus que jamais convaincu qu'il s'agit de son invention, décide de se rendre dans le bureau de Malcolm afin de fouiller ses dossiers et pirater son ordinateur.

Pendant ce temps, tout le monde applaudit à la baisse de température constatée par des thermomètres géants. Cependant, pendant qu'il joue le modeste, Malcolm est interpelé par une de ses assistantes qui lui apprend qu'ils n'arrivent pas à arrêter le dispositif.

Il se rend alors dans la salle de contrôle du pont de matière pour essayer par lui même. Sur place, il revoit le premier individu, Terrence, qui lui rappelle les scénarios catastrophes prévus et qui lui met la pression. Malcolm pense alors à un sabotage et il envoie chercher McKay et le docteur Keller.

Ils subissent alors un interrogatoire, vidéo à l'appui. Cependant, McKay arrive à convaincre Malcolm qu'il n'est pour rien dans l'affaire et lui faire avouer implicitement qu'il s'est inspiré de ses travaux pour trouver ce dispositif, travaux qu'il a réussi à obtenir grâce à des accointances avec le gouvernement.

Ils se rendent alors dans la salle de contrôle afin de réessayer d'éteindre le dispositif. Le sabotage est vite invalidé par McKay qui fait remarquer l'habituelle instabilité des ponts. Il se rend alors compte que ce pont là ne puise pas son énergie de façon régulière et envisage alors d'essayer de le surcharger afin de le détruire.

Pendant ce temps, dans le hall, un rayon réfrigérant apparaît et transforme en glace toute la partie gauche d'un des invités. Alors qu'ils veulent appeler l'armée et le gouvernement, Terrence, refuse afin de ne pas faire ruiner toutes les recherches.

Voulant travailler à deux, le Docteur Keller les convainc de faire appel à tous les scientifiques présent sur place afin d'essayer de stopper plus vite le dispositif et donc de faire en sorte qu'il y ait le moins possibles de blessés voir de morts.

Ils se rendent alors dans le hall afin d'expliquer la situation à tout le monde et les mettre tous au travail. Les deux premières idées, baisser le champ ou briser le dispositif, sont vite écartés par les deux scientifiques, vu les conséquences : tornades ou faille spatio-temporelle.

Un éclair réfrigérant apparaît alors, traversant la salle. Le Docteur Keller intervint afin de motiver les troupes et les mettre au travail. Tout le monde se met alors au travail dans une ambiance orageuse : de fait, le Docteur Keller fait un peu la police afin de mieux travailler. Elle arrive alors à convaincre Terrence de la laisser appeler quelqu'un et, plus précisément, le SG-C, en lui faisant remarquer qu'il veut en fait sauver des vies et non pas la planète car celle-ci, quoi qu'il se passe, survivra toujours.

Ils se rendent alors dans une salle afin de remettre en marche les communications. Cependant, un éclair réfrigérant les a précédés et il est impossible de réparer. De retour dans la salle de contrôle, avec McKay et Malcolm, il apparaît que le champ de confinement entourant le complexe varie et que cela pourrait leur permettre de passer un coup de téléphone.

Keller arrive à convaincre Malcolm de la laisser y aller à sa place afin qu'il puisse continuer à aider McKay à essayer d'éteindre le dispositif.

Il apparaît à tout le monde que la théorie de McKay (surcharger le dispositif) est la meilleure mais elle est risquée : il va falloir pousser le dissipateur thermique à fond et cela risque de provoquer beaucoup d'éclairs réfrigérants.

Le Docteur Keller finit par trouver un endroit où le signal de son portable passe. Elle appelle alors le SG-C et tombe sur Walter à qui elle demande le Général Landry. Cependant, la communication est mauvaise et le SG-C ne reçoit que des parasites et ce dernier raccroche. L'idée de McKay est appliquée mais ce qui était prévu arriva. Un certain nombre d'éclairs réfrigérants apparaissent dans le hall et dans le couloir où se trouvait le Docteur Keller. Si aucun dégât n'est subit dans le hall, ce n'est pas le cas dans le couloir : l'éclair à percuté une canalisation d'eau, celle ci se rependant dans le couloir et sur le Docteur Keller.

Face aux risques, Malcolm interrompt l'expérience de surcharge, au grand désarroi de McKay qui est sûr de la réussite de ce plan. Il fait alors remarquer qu'ils doivent se dépêcher de trouver une solution car le champ de confinement va bientôt lâcher.

Bloqué dans son couloir, le Docteur Keller appelle, par radio, la salle de contrôle et McKay afin de faire état de la situation. Au même moment, le champ de confinement s'interrompt, provoquant des tornades dans le désert.

McKay trouve alors le plan idéal : comme le dispositif s'alimente par lui même et que celui-ci est limité, il suffirait de le décharger au lieu de le surcharger. Pour se faire, il faut créer un nouveau pont espace temps, ce qui devrait suffire à interrompre le dispositif. Bien que Malcolm soit d'accord avec lui, il lui fait remarquer la grande difficulté et la quasi impossibilité d'y arriver. McKay, avec sa grande modestie légendaire, lui fait remarquer que, pour lui, « difficile ne tient que quelques secondes, impossible que quelques minutes ».

Cependant, face à l'impossibilité pour la sécurité de rejoindre Keller, McKay décide alors de se rendre à son aide et charge les autres d'éteindre la machine en mettant en marche le plan.

Après avoir défoncé la porte avec une hache prise sur le chemin, McKay rejoint le Docteur Keller qui est évanouie. Il lui fait donc le massage cardiaque pendant, qu'en même temps, les deux autres scientifiques arrivent à faire griller le générateur et interrompre le mécanisme.

Le massage cardiaque réussit et Keller se réveille. Profitant de cet instant, Keller fait sa déclaration à McKay.

Dans le jet les ramenant, Keller arrive à faire cesser les plaintes du Docteur McKay en lui faisant remarquer le côté romantique du moment ...