Tous les possibles

(4,32 / 5) 618 notesNoter
Cet épisode est canon.
Tous les possibles (Saison 5 de Stargate Atlantis)
Titre original :
The Daedalus Variations
Épisode :
#504
Date de diffusion :
01 août 2008
Audiences US :
1,70 million de téléspectateurs
Réalisateur :
Andy Mikita
Scénariste :
Alan McCullough
Acteurs principaux
Joe Flanigan (Lt. Colonel John Sheppard), Rachel Luttrell (Teyla Emmagan), Jason Momoa (Ronon Dex), David Hewlett (Dr. Rodney McKay)
Acteurs invités
Kavan Smith (Major Evan Lorne), David Nykl (Dr. Radek Zelenka), Chuck Campbell (Chuck), Tracy Waterhouse (Colonel Sobel), Annalise MacCulloch (Torren John Emmagan)
Synopsis
Sheppard et son équipe enquêtent sur le Dédale qui vient mystérieusement d'apparaître, à la dérive et abandonné.

Moments clés

- Apparition d'un Dédale provenant d'un univers parallèle

Références culturelles

Star Wars - « Easy, Chewie ! Those buttons are your friends !» [Sheppard]

Défauts visuels et incohérences

[4:20] - En sortant du Jumper, Teyla indique à l'équipe qu'il fait très froid, mais aucune buée ne sort de leur bouche.
[5:04] - Sur la plaque du Dédale, on voit écrit « Deep Space Defence ». Le mot « Defence » est mal orthographié et devrait être écrit « Defense ».
[11:25] - Lorsque McKay remet les système sous tension dans la salle de contrôle du propulseur, sa main change de position d'un plan de caméra à l'autre au moment où il actionne le levier.
[33:30] - Lorsque les moteurs subluminiques lâchent, le Dédale s'arrête alors qu'il devrait conserver la vitesse qu'il a acquise.

Notes sur l'épisode

- Le titre provisoire de cet épisode était "The Flying Dutchman" (Le Hollandais Volant).
- Le lieutenant-colonel John Sheppard appelle à nouveau Ronon Dex "Chewie", après qu'il se soit énervé aux commandes, comme le fait Chewbacca lors de certaines batailles spatiales dans les films Star Wars. De même, la scène où le vaisseau extraterrestre s'écrase presque sur le pont est très similaire à la scène de Star Wars VI dans laquelle l'Executor est détruit.
- Dans la deuxième réalité alternative, le lieutenant-colonel John Sheppard déclare que leur Dédale a été détruit lors de l'attaque des Asurans en 2006. Cela implique que certains événements se sont déroulés plus tôt dans cette réalité. Dans la réalité d'origine de 2006 (notre 2006), l'expédition d'Atlantis venait de découvrir les Asurans. Il est possible que le Dédale ait été détruit pendant les événements de "Exil forcé 2ème partie".
- La carte derrière le fauteuil du capitaine du Dédale alternatif est placée à un angle différent (à environ 90 degrés) et est orange, au lieu de verte. C'était simplement un moyen de différencier le Dédale alternatif du premier, comme l'a confirmé le scénariste de l'épisode, Alan McCullough.
- Sur le blog de Joseph Mallozzi, le scénariste de l'épisode, Alan McCullough, a déclaré que dans l'une des réalités alternatives évoquées, les Anciens avaient gagné la guerre contre les Wraiths ; il a été décidé que cela nuirait à l'histoire et la production n'a jamais eu lieu.
- Les consoles du Dédale alternatif sont désignées comme celles de l'Odyssée dans le coin supérieur gauche de nombreux plans de l'épisode.
- La scène où Ronon ouvre la porte pour trouver un grand alien chauve de l'autre côté fait écho à une scène similaire dans La Chose d'un autre monde de 1951.
- Cet épisode se déroule en quelques heures seulement.
- Cet épisode se déroule au moins 16 jours après "Une question d'honneur", car c'est la première mission de Teyla Emmagan depuis qu'elle a rejoint l'équipe, un événement qui s'est produit à la fin de cet épisode.
- Jewel Staite (Dr. Jennifer Keller) et Robert Picardo (Richard Woolsey) n'apparaissent pas dans cet épisode.

Secrets de tournage

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit à propos de cet épisode : "Nous avons regardé le montage du producteur de "Tous les possibles". Alan a fait un excellent travail dessus. Pour être honnête, j'étais inquiet au sujet de ce scénario au stade des grandes lignes, mais il s'avère que c'est un épisode formidable, qui va vite." Il ajouta plus tard : "C'est un spectacle d'effets visuels comprenant quelques grandes séquences de bataille et l'introduction de tout nouveaux vaisseaux extraterrestres."

- Alan McCullough révéla  dans une interview accordée à GateWorld : "C'est un grand spectacle d'équipe, et c'est aussi un véritable spectacle d'effets visuels. Ce sera un spectacle d'effets visuels incroyable. L'idée de cette histoire est que le Dédale apparaît en orbite, de façon inattendue. Et ça n'a aucun sens, car nous savons pertinemment qu'il devrait être sur Terre."

"Lorsque nous essayons de communiquer par radio, nous ne recevons aucune réponse, et lorsque nous le scannons, nous apprenons qu'il n'y a aucun signe de vie à bord. Nous nous rendons donc sur place pour enquêter et nous nous retrouvons très vite dans le pétrin car une étrange énergie est détectée quelque part dans le vaisseau. Nous n'arrivons pas à la comprendre, nous ne savons pas d'où elle vient. Soudain, elle atteint des sommets, un éclair consume le vaisseau, et un instant plus tard, lorsqu'elle se dissipe, nous apprenons qu'Atlantis a disparu et que nous avons changé de réalité."

"Donc nous sommes essentiellement sur un Hollandais Volant. Ce vaisseau est pris en pilotage automatique, et chaque fois qu'il se charge, il éclate, et nous sautons de réalité en réalité après réalité après réalité. (...) C'était une belle occasion de voir un tas de réalités alternatives différentes. Nous n'avons pas besoin de construire un nouveau décor à chaque fois - nous sommes sur le Dédale. Vous pouvez voir à travers les effets visuels ce qui aurait pu se passer dans cette réalité."

"Ces différences d'une réalité à l'autre sont vues "juste à l'extérieur du Dédale, pour la plupart. Il y a cependant une interaction importante qui a lieu sur le Dédale : lorsque nous sautons dans une autre réalité, nous sommes embarqués. Je n'en dirai pas plus ! Mais nous finissons par devoir récupérer notre Dédale auprès d'une espèce extraterrestre. (...) C'est une partie de plaisir sauvage. C'est plutôt une histoire d'aventure ponctuelle qui met l'équipe dans le pétrin et l'en sort à la fin. Mais c'est très amusant. C'est un scénario amusant." 

- Alex Levine, coordinateur du scénario, ajouta dans un message sur son blog SciFi.com : "J'ai parlé avec Alan McCullough de l'épisode de vendredi, "Tous les possibles". Le titre provisoire de cet épisode était "Le Hollandais volant", qui fait référence à la légende d'un vaisseau fantôme qui ne peut jamais rentrer chez lui et qui est condamné à naviguer sur les océans pour toujours. Dans celui-ci, notre équipe intrépide trouve un autre Dédale avec un lecteur inter-dimensionnel qui les fait sauter à travers des réalités alternatives. Ce n'est pas un spoiler, d'ailleurs, c'est le slogan de SCI FI et c'est sur la page d'accueil de ce site Web. Alors ne me reprochez pas d'avoir vendu la mèche !"

"... l'histoire originale qu'Alan a présentée portait sur une pièce d'Atlantis qui se déplace dans des réalités alternatives, mais ce scénario crée des problèmes tels que : que se passe-t-il s'il n'y a pas d'Atlantis dans une autre réalité ? La pièce existerait-elle simplement, dans cet exemple, au milieu de l'océan ? Comme vous pouvez le constater, cette permutation est devenue un peu compliquée. Jusqu'au moment où Robert Cooper a suggéré d'utiliser le Dédale (il a de la suite dans les idées, ce type). Et c'est ainsi que l'histoire s'est développée. Après cette petite perle, il ne restait plus aux gars qu'à décider quel genre de trucs sympas l'équipe allait rencontrer dans les autres réalités. Ils ont eu beaucoup de plaisir à réduire la liste, comme vous allez le voir."

"... Alan a également déclaré que les scénaristes ont eu des discussions pseudo-scientifiques complexes concernant le "disque inter-dimensionnel" lors de la conception de cet épisode. Par exemple, ils ont dû répondre à des questions telles que : quel est le pouvoir du disque ? Comment fonctionne-t-il ? Comment fonctionne-t-il mal ? Comment l'équipe va-t-elle le réparer ? Il faut beaucoup d'imagination pour créer une tension pour la science-fiction de manière à la fois plausible et accessible. (...) Enfin, 'The Daedalus Variations' a bénéficié de l'un des budgets VFX les plus coûteux que nous ayons jamais eus, au même titre que 'Alliance forcée', 'A la dérive' et 'Une nouvelle ère' (le pilote). Comme la série a été tournée à 99 % sur le Dédale, l'abondance de VFX ouvre vraiment l'épisode." 

- Alan McCullough, scénariste et producteur délégué, répondit aux questions des fans sur les "Tous les possibles" dans un article publié sur le blog de Joseph Mallozzi. Parmi ses commentaires : "Il n'y a pas eu d'univers alternatifs que nous avons coupés, en soi. Au début, j'avais imaginé une réalité où les Anciens avaient gagné la guerre contre les Wraiths et n'avaient donc jamais quitté Atlantis. Mais cela ne cadrait pas avec l'histoire que nous développions, alors j'ai fini par abandonner cette idée." McCullough a également confirmé que la nouvelle race extraterrestre ne sera pas revue dans la saison 5, contrairement à ce que Joseph Mallozzi avait annoncé dans l'un des messages publiés sur son blog.

Andy Mikita précisa dans une interview accordée à Newsarama : "C'était une merveilleuse histoire d'équipe où nos héros doivent résoudre l'énigme du retour à leur propre réalité, et dans le processus, ils rencontrent un nouvel ennemi dangereux."

"Nous avons d'abord pensé à créer différents repères visuels et à changer toute l'apparence [esthétique] lorsque Sheppard et son équipe sautaient dans chaque ligne temporelle, mais finalement, cela n'avait pas vraiment de sens de le faire. En fin de compte, la seule chose qui "change", ce sont les situations dans lesquelles ils sont placés. Dans une réalité, le vaisseau est abordé par des extraterrestres, tandis que dans une autre, ils se rapprochent incroyablement d'une planète semblable au soleil et le Daedalus risque de brûler, puis le vaisseau saute dans une ceinture d'astéroïdes. Il y a un VFX pour les transitions de saut, que nous avons commencé en utilisant simplement une grande lumière vive sur le plateau, mais ensuite le VFX a pris le relais et a créé la transition qui nous a fait passer d'un endroit à l'autre."

"Au début, on craignait un peu que cet épisode ne fonctionne pas du simple point de vue de l'histoire et du fait que tout le monde soit sur le même plateau pendant toute la durée du tournage. Cependant, le scénario d'Alan McCullough a très intelligemment placé nos personnages dans des endroits différents où ils devaient chacun faire face à leur propre situation tout en s'attaquant à un problème commun. Je pense que ça s'est bien passé et que ça a fini par être un épisode assez fort". 

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit à propos de cet épisode : "Je trouve que les personnages les plus difficiles à écrire sont Teyla et Ronon, car leurs compétences ne s'appliquent pas toujours, surtout dans l'espace. C'est pourquoi nous avons ajouté cette partie où Teyla suit une formation sur les systèmes des vaisseaux dans 'Tous les possibles'".