Contamination

(3,96 / 5) 263 notesNoter
Cet épisode est canon.
Contamination (Saison 5 de Stargate Atlantis)

Résumé complet

Dans l'infirmerie, Teyla rejoint le docteur Keller afin de la remercier: grâce à ses recherches, son compagnon Kanaan est redevenu humain. Elle souhaite son retour sur Atlantis et espère que le nouveau commandant en chef de l'expédition, (Woolsey), acceptera. Keller lui répond modestement qu'elle devrait plutôt remercier le clone de Beckett, car sans lui elle n'aurait rien pu faire. Actuellement, elle s'évertue à trouver la formule du sérum que Michael lui administrait pour éviter la dégradation de ses cellules. Elle est proche de la solution mais reste prudente.

Dans la salle de contrôle, Sheppard et McKay attendent la téléportation de Woolsey par le Dédale. Celui-ci fait une entrée digne d'un membre du Comité International de Surveillance. Alors que tout le monde attend solennellement son discours de prise de commandement, Woolsey programme une réunion afin de se tenir informé des derniers évènements survenus dans Pégase et part s'installer dans ses quartiers.

Dans l'infirmerie, Keller se réveille brusquement après s'être endormie sur son ordinateur. Elle regarde sa main: celle-ci est engluée d'une substance transparente. Elle la nettoie.

Le lendemain dans la salle de réunion, Teyla, Ronon, Sheppard, McKay et Keller, qui semble un peu rêveuse, discutent de la récente mutation du colonel Carter.
A ce moment, Woolsey fait son entrée. Il commence la réunion par l'établissement des ordres de missions prioritaires puis presse Keller de prendre une décision concernant Beckett: soit elle lui administre son traitement, soit elle se consacre à ses obligations et le laisse de côté. Elle choisit alors de procéder à l'injection du sérum afin de le sauver.

McKay et Keller entreprennent donc de sortir Beckett de stase et lui administre ce sérum.

À l'infirmerie, tous les membres de l'équipe de Sheppard sont au chevet de leur ami. Le traitement semble concluant: Carson reprend ses esprits. Sheppard félicite alors Keller pour son travail et lui suggère de prendre un peu de repos.

Keller gagne donc sa chambre, prend quelques comprimés puis se couche.

A l'extérieur, Beckett admire la cité. McKay lui annonce qu'il risque de retourner très prochainement sur Terre afin d'y être soigné. Soudain leur conversation est interrompue par un appel de Teyla: elle a besoin de Rodney.

Les deux amis retrouvent Teyla devant la chambre de Jennifer. L'Athosienne est inquiète. Elle devait prendre le petit déjeuner avec Keller, mais celle-ci n'est pas venue. Cela fait maintenant quatre heures que le docteur est injoignable. D'abord réticent, McKay accepte d'ouvrir manuellement la porte de la chambre. C'est alors qu'ils aperçoivent Keller allongée dans son lit, inconsciente. Alors que Carson vérifie l'état de ses pupilles, Teyla l'enjoint de s'éloigner. Elle retire le drap qui la couvre: un organisme pousse au niveau de son ventre. Des vrilles brunâtres en sorte à la manière de racines nouées autour d'elle et du lit.
Appelé en urgence, Sheppard suggère de lui retirer cette horreur, mais Beckett le déconseille. Il a déjà observé quelque chose de similaire dans un des laboratoires de Michael, lorsqu'il était prisonnier. Il serait plus prudent de la placer en isolement et de lui faire un examen complet.

Un peu plus tard, Sheppard effectue un rapport à Woolsey pendant qu'ils se rendent à la salle d'isolement. Selon Beckett, l'activité cérébrale de Keller correspond à celle d'une personne dans le coma. Woolsey est surpris que Carson participe aux recherches dans le sens où il ne fait plus partie du service actif.

Dans la salle d'isolement, Beckett tente une incision des vrilles les plus minces. Alors qu'il en découpe une, la pression artérielle de Keller chute. Elle est stabilisée d'urgence et Beckett abandonne le procédé.

Peu après, Beckett rencontre Woolsey dans un couloir. Celui-ci lui rappelle qu'il doit retourner sur Terre dans une heure. Beckett lui répond qu'il préfère rester, d'autant plus qu'il est le plus apte à sauver Keller. Voyant que Woolsey reste sceptique, il promet de tout arrêter au moindre signe d'affaiblissement.

Dans son laboratoire, Beckett est rejoint par McKay qui lui demande ce qu'il a découvert. Les examens ont révélé la présence d'un agent pathogène extraterrestre. Rodney s'inquiète: Jennifer se transformera-t-elle en hybride? Carson le rassure, mais il est certain qu'elle ait été contaminée lors de la mission de sauvetage sur la base de Michael. Tous les participants sont donc potentiellement infectés. Une des membres de l'équipe médicale les prévient du réveil de Jennifer.

Rodney entre dans la chambre d'isolement vêtu d'une combinaison de protection, il est stupéfait: l'organisme a considérablement grandi. Il recouvre maintenant la totalité du corps du docteur à l'exception de sa tête et certaines « racines » atteignent les murs de la salle. Keller est apeurée mais ne ressent aucune douleur.

Dans la salle d'observation, Beckett explique à Woolsey que Keller entend des voix. La cité entière est maintenant menacée: la chose double sa masse toute les deux heures et tous ceux qui ont participé au sauvetage sur M2S-445 sont contaminés. Woolsey décide donc de placer chacun d'eux en quarantaine.

Il rend alors visite à Sheppard, consigné dans ces quartiers. Celui-ci est énervé: il n'a aucun symptôme et l'agent pathogène ne semble pas contagieux puisque cela fait un mois qu'ils sont infectés et qu'aucun autre membre d'Atlantis n'a été contaminé.

Dans la salle de contrôle Woolsey, Beckett et Zelenka discutent. Les dernières analyses ont établi que l'organisme formait une coquille à la manière des insectes. Il synthétise un biopolymère, une sorte de polysaccharide lié à des composés organométalliques. En durcissant, cette substance devient hautement résistante. Zelenka concluent que cette chose construit une coque de vaisseaux Wraith. Une ruche pousse donc sur Atlantis. Elle a pénétré les murs et les sols sur trois niveaux et s'est enroulée autour du système d'alimentation, ce qui lui donne une énergie considérable pour s'accroître. Afin de la ralentir, ils décident de couper le courant dans ces sections.
Pour des raisons de sécurité, les abords de la chambre d'isolement sont évacués. Keller se retrouve plongée dans l'obscurité, seule.

Pendant ce temps, Rodney fulmine contre les dernières décisions. Teyla tente de le raisonner mais selon lui, l'organisme cherche les sources d'énergie. Couper le courant des sections infestées ne l'encourage qu'à se développer pour en atteindre d'autres.

Dans la salle de contrôle, Teyla rapporte l'hypothèse de McKay à Woolsey, Beckett et Zelenka. Ce dernier la confirme: la chose semble se diriger tout droit vers l'E2PZ. Si elle l'atteint, elle se développera de manière exponentielle. Il suggère d'inspecter visuellement les sections contaminées pour faire un état des lieux, puisque les détecteurs y sont coupés.
Alors que Zelenka et Teyla partent réunir une équipe, Beckett explique qu'il travaille sur un virus capable d'éliminer l'agent pathogène mais pas la coque naissante.

Peu après, Zelenka, Teyla et leur équipe de marines, atteignent les sections infectées et se séparent. Zelenka découvre des excroissances reliées aux conduits d'alimentation et prévient Teyla par radio. Alors qu'il mesure la quantité d'énergie pompée, l'organisme l'attaque. Teyla arrive à son secours et le dégage à coups de feu sur les vrilles menaçantes.

Amené à l'infirmerie, Zelenka est ausculté par Beckett. Woolsey est contrarié: maintenant la chose attaque ses hommes. Cependant, il refuse de retirer l'E2PZ. Selon Beckett, l'organisme utilise Keller pour planifier ses actions. En effet, n'ayant pas de cerveau, il a besoin d'un hôte pour parvenir à ses fins. S'ils parviennent à les séparer, le problème devrait être résolu. Beckett a synthétisé un virus qui anéantira l'agent pathogène du sang de Keller. Seul inconvénient: il n'a jamais été testé.

Dans ses quartiers, Sheppard, McKay et Ronon écoutent Woolsey. La chose occupe maintenant cinq étages situés sous la chambre d'isolement. Celle-ci est donc inaccessible. Deux possibilités s'offrent à lui: soit il envoie quelqu'un à une mort certaine pour injecter le virus sur Keller, soit un tireur expérimenté lance un drone sur la chambre d'isolement. Désapprouvant totalement ce plan, Ronon se porte volontaire pour tester le virus sur lui-même, mais Sheppard le devance.

Dans l'infirmerie, John se retrouve sanglé sur un lit et reçoit le traitement. Peu de temps après, il convulse sous l'effet du virus.

Pendant ce temps dans la salle de contrôle, Woolsey et Zelenka supervisent le passage de l'infirmerie et des systèmes indispensables sur les générateurs de secours. Ils éteignent tout le reste.

Dans l'infirmerie, Sheppard fait un arrêt cardiaque. Beckett le réanime avec succès.

Dans son laboratoire, Beckett discute avec Ronon, McKay et Woolsey des dernières analyses de Sheppard. Les résultats sont concluants: l'agent pathogène a été éliminé. Il pense qu'une personne infectée aurait plus de chance de parvenir jusqu'au lit de Keller pour lui administrer le traitement. Elle serait reconnue comme une alliée par l'organisme. Leur choix se porte sur Ronon.

Dans les sections infestées, Ronon se fraye un chemin tant bien que mal entre les excroissances. L'organisme n'a aucune réaction.

Pendant ce temps dans l'infirmerie, Sheppard se réveille. Il interroge McKay sur les dernières nouvelles et s'informe de l'avancée de Ronon par radio. Celui-ci progresse avec difficultés et finit par être bloqué. Ronon propose de tirer dans le tas. Sheppard décide de prendre les choses en main et de passer outre sa mise en quarantaine.

De son côté Ronon est autorisé à ouvrir le feu. Ce dernier est alors neutralisé par l'organisme et ligoté.

Dans la salle de contrôle, Woolsey et Beckett s'inquiètent du silence de Ronon. Sheppard ordonne de rétablir l'alimentation dans la salle d'isolement et joint Keller par radio. La chose répond à sa place. Il demande alors à Beckett de l'occuper et de lui parler pendant qu'il gagne le hangar à Jumper.

Grâce à un de ces vaisseaux, Sheppard se dirige vers la chambre d'isolement. Le Jumper pénètre à pleine vitesse dans la tour entourée par les vrilles, laissant un trou béant derrière son passage.

Alors que Woolsey s'efforce de rétablir le contact radio avec Sheppard, celui-ci avance prudemment jusqu'au docteur Keller. Il lui fait une injection dans le cou. Keller écarquille soudainement les yeux. Des vrilles tentent de l'immobiliser violemment. Alors qu'il s'apprête à la descendre, l'organisme devient complètement inerte.

Un peu plus tard dans l'infirmerie, Sheppard reçoit la visite de Woolsey: Ronon s'en sort avec une contusion du larynx. Keller vient le remercier et Beckett lui annonce son départ. Lorsque Woolsey se retrouve seul avec lui, il le remercie à son tour. Il a envoyé son rapport préliminaire au CIS. Il est contrarié d'avoir enfreint plusieurs règles élémentaires de sécurité et se demande comment il pourra remplir sa fonction s'il ne peut pas se fier au protocole. Sheppard le réconforte et lui souhaite la bienvenue dans la galaxie de Pégase.