Zénith

(4,24 / 5) 251 notesNoter
Cet épisode est canon.
Zénith (Saison 5 de Stargate SG-1)
Titre original :
Meridian
Épisode :
#521
Date de diffusion :
10 mai 2002
Audiences US :
3,00 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
William Waring
Scénariste :
Robert C. Cooper
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson), Amanda Tapping (Major Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Don S. Davis (Major General George S. Hammond)
Acteurs invités
Corin Nemec (Jonas Quinn), Carmen Argenziano (Jacob Carter/Selmak), Gary Jones (Sergent Walter Harriman), Mel Harris (Oma Desala), Teryl Rothery (Dr. Janet Fraiser), Dave Hurtubise (Tomis Leed), Kevin McCrae (Scientifique Kelownien)
Synopsis
Daniel est exposé à une forte dose de radiation lorsqu'il tente de venir en aide à des scientifiques développant une arme de destruction massive pour annihiler leurs ennemis.

Moments clés

- Rencontre avec le peuple de Kelowna
- Première apparition de Jonas Quinn
- Découverte du naquadria, un dérivé radioactif du naquadah
- Réapparition de Oma Dessala
- Décès et Ascension du docteur Daniel Jackson

Défauts visuels et incohérences

[27:01] - Bien que le docteur Jackson vide son chargeur de pistolet pour fragiliser la vitre d'observation, la glissière de son arme est fermée au moment où il arrive dans le laboratoire, alors que cette dernière est déchargée.

Notes sur l'épisode

Jonas Quinn fait sa première apparition dans cet épisode, et prend la place du Dr Daniel Jackson dans la sixième saison de Stargate SG-1.
- Les événements qui ont conduit à la mort de Daniel Jackson sont similaires à ceux qui ont conduit à la mort de Louis Slotin en 1946, un physicien canadien qui a péri en tentant de démanteler manuellement deux demi-sphères de plutonium. Dans l'épisode "L'expérience interdite", le Dr Rodney McKay fera plus tard référence à un incident similaire impliquant la mort du physicien américain Harry K. Daghlian, les deux scientifiques travaillant tous deux sur le projet Manhattan au Nouveau-Mexique.
- Kelowna est une ville de l'intérieur sud de la Colombie-Britannique. Elle marque plusieurs lieux nommés d'après des régions de la Colombie-Britannique dans la série au cours des saisons cinq et six, notamment White Rock dans l'épisode "Prisonnière des glaces" et Steveston dans l'épisode "L'expérience scrète". La Colombie-Britannique est la province canadienne où la série est filmée.
- Il s'agit du premier des trente-huit épisodes de Stargate SG-1, Stargate : Atlantis et Stargate Universe réalisés par William Waring.
- Cet épisode marque la dernière prestation à l'écran de Michael Shanks (Dr Daniel Jackson) en tant que membre principal de la distribution avant qu'il ne quitte la série l'année suivante, et qu'il ne revienne lors de la saison 7.
- Dave Hurtubise (Tomis Leed) a précédemment joué le rôle du Dr Kleinhouse dans l'épisode "Hathor" de Stargate SG-1.

Secrets de tournage

- L'acteur Michael Shanks déclara dans le magazine TV Zone [numéro 146 - décembre 2001] à propos de son départ de la série : "Il y avait un certain nombre d'agendas qui devaient être résolus. Non seulement ils devaient terminer le voyage de Daniel, si vous voulez, mais ils devaient aussi introduire un nouveau personnage. Avec tout ce qui se passait, on ne comprenait pas vraiment pourquoi Daniel était éliminé de cette manière. J'ai trouvé qu'il y avait un peu de dégonflement dans la façon dont tout s'est passé. Le gros problème, je pense, c'est qu'ils voulaient absolument dire au public que Daniel n'était pas mort. C'était principalement pour le bénéfice des mêmes téléspectateurs qui ont apparemment été si bouleversés la saison dernière lorsque Martouf a été tué dans 'Diviser et Conquérir'. Les pouvoirs en place voulaient étouffer toute réaction négative des fans concernant le départ de Daniel. Ce qu'ils ont fini par faire a atténué l'impact de son départ. Ils n'ont pas donné aux téléspectateurs l'occasion de pleurer la disparition du personnage."

"Bien sûr, la double intrigue impliquant le nouveau personnage n'a pas aidé non plus. Cela dit, je comprenais pourquoi il fallait le faire et, en toute honnêteté, à moins que je ne puisse penser à une autre façon de traiter quelque chose, j'ai l'habitude de me taire et de ne pas râler. Je n'ai donc pas vraiment protesté et je me suis dit "OK, très bien". Je savais que c'était la fin de la route. L'histoire ne m'a pas déplu. J'aurais juste souhaité qu'il y ait une meilleure façon de faire les choses, mais ce n'est pas le problème à la fin de la journée. Pour mon tout dernier jour, je n'ai travaillé qu'avec l'acteur qui allait me remplacer, ce qui était un peu ironique. Le jour précédent, cependant, était différent. C'était mon dernier jour de travail avec Christopher et Amanda. Nous avons passé beaucoup de temps à parler de notre point de départ, de notre point d'arrivée et des circonstances malheureuses qui ont conduit à ce point particulier. C'était donc une journée très émouvante. Curieusement, je me sentais plus comme le mourant qui devait s'assurer que tous les autres savaient qu'il allait s'en sortir. Je jouais plutôt le rôle de la personne réconfortante dans cette situation". 

- Amanda Tapping ajouta à propos d'une scène touchante et impromptue qui ne fut pas retenue dans le montage final : "Je veux plus avec Janet et je veux plus avec Teal'c. ... Cela fait trois ans que nous en parlons, et en fait, dans 'Zénith', il y a une scène. Il y a une scène où je sors de la chambre d'hôpital de Daniel et Teal'c est sur le point d'y entrer, et la scène est écrite que Carter et Teal'c se croisent dans le couloir et se lancent un regard silencieux, puis continuent dans le couloir. Et Chris et moi ne pouvions pas nous arrêter de pleurer pour de vrai, donc -- et Michael n'était même plus dans la pièce, on tournait juste dans le couloir -- donc il y avait ce lit vide et il était symbolique et chaque fois que je le regardais, je me mettais à pleurer.

"Alors je me suis tournée vers Chris et j'ai dit : 'C'est notre chance. C'est notre moment de jouer quelque chose d'organique où ça se passe. Ces personnages se soucient les uns des autres et nous perdons l'un de nos meilleurs amis". Alors ce qu'on a fait - et les caméras ont continué à tourner, et c'était tellement beau et spontané - c'est que je suis sorti et il se tenait là, et il fait environ 12 pieds de haut. J'ai posé ma tête sur sa poitrine et j'ai pleuré, il a mis ses bras autour de moi, j'ai pleuré et il a fait son truc "Teal'c, je suis sur le point de pleurer". Et c'est tellement émouvant quand il fait ça, et puis nous nous sommes relâchés et j'ai continué à marcher dans le couloir et il s'est ressaisi et est entré dans la chambre d'hôpital. Et ils ont coupé ça, pour des raisons de timing - peu importe, peu importe. Je pensais que ça aurait été une telle solidité cristalline pour cette amitié."

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi révéla au sujet de l'épisode "Zénith" : "Dans la saison 5, l'acteur Michael Shanks a décidé de quitter la série. Lorsque Brad me l'a annoncé, j'ai été choquée. Je ne savais pas qu'il était mécontent ou insatisfait des orientations créatives de la série (en particulier en ce qui concerne son personnage) mais, pour être honnête, étant relativement nouveau dans la franchise, je peux comprendre pourquoi je n'aurais pas été le premier sur sa liste de personnes à qui se confier. Je suis sûr qu'il a eu de nombreuses discussions avec Brad et Robert, les responsables de la série, avant de prendre ce qui a été, sans aucun doute, une décision très difficile pour lui. Quoi qu'il en soit, Brad était clairement déçu et a promis à Michael que son personnage aurait un adieu mémorable. Malgré ce que les fans ont pu penser à l'époque, il n'y avait pas de mauvaise volonté, pas de mauvais sang - simplement une compréhension professionnelle et un désir de part et d'autre de se séparer en bons termes, avec respect. Et c'est exactement ce qui s'est passé."

"Je me souviens que Michael s'est rendu dans les bureaux de la production pour dire au revoir et que Brad lui a dit que la porte lui serait toujours ouverte pour faire des apparitions en tant qu'invité s'il le souhaitait. Michael a exprimé son appréciation pour l'opportunité potentielle de revisiter le personnage de Daniel Jackson. Et, malheureusement, c'est tout."

"Jusqu'à ce que la nouvelle se répande et que le fandom réagisse. Dire que beaucoup de fans étaient mécontents serait un euphémisme. Les forums se sont enflammés ! Les fans étaient furieux ! Et je ne les ai pas blâmés. Daniel était là depuis le début. Bon sang, il était là avant le début (en tant que personnage du film original "Stargate", il était antérieur à SG-1) et, au cours de ses 4+ saisons dans la série, il a été le centre moral de l'équipe. Le perdre a été une perte énorme, non seulement pour les fans mais aussi pour les créateurs de la série, car D.J. avait toujours offert ce contrepoids civil et philosophique fort à l'approche militaire énergique de SG-1. Plus que Teal'c, Daniel était le véritable poisson hors de l'eau, bravant son environnement étrange et souvent hostile de manière étonnamment spectaculaire. Son absence ferait mal, non seulement à ses fans, mais à la série dans son ensemble."

"D'un point de vue réaliste, cependant, il n'y avait rien à faire. La décision avait été prise et nous devions vivre avec. Nous avons également dû vivre avec la colère des fans qui nous reprochaient de l'avoir laissé partir et, plus précisément, d'avoir créé les circonstances qui, dans leur esprit, ont forcé Michael à partir. Dire que j'ai été surpris par les critiques - et bien, appelons cela un autre euphémisme. Je n'étais pas au courant de problèmes créatifs concernant le personnage de Daniel Jackson. Je suis retourné voir les épisodes produits à ce jour et, à mon avis, D.J. était bien représenté dans des épisodes comme "Maîtres et serviteurs", "Sans Issue 1ère et 2ème partie".

"Et, alors que l'indignation en ligne enflait, j'ai soudain compris qu'il y avait une différence fondamentale entre la façon dont les fans de Daniel Jackson et moi voyions la série. Pour eux, la relation entre Jack et Daniel était le cœur de la série et ils estimaient que les quatrième et cinquième saisons de la série manquaient cruellement de cette dynamique si importante. Pour moi, cependant, SG-1 était une affaire d'équipe (même si j'ai toujours gardé à l'esprit les publicités imprimées de la série qui disaient toujours : "Richard Dean Anderson dans Stargate SG-1") et, par conséquent, j'ai mesuré le succès de chaque saison par sa capacité à mettre en lumière les quatre personnages principaux de manière équitable. Il est clair que c'était un fossé qui ne pouvait pas être comblé et, alors que la saison 5 se terminait et que le travail sur la saison 6 commençait, ce fossé a commencé à se creuser."

"Je sais, je sais. La plupart d'entre vous pensent que mon cœur est fait de pierre. Mais, croyez-le ou non, la fin de cet épisode me touche toujours, d'autant plus que le temps a passé. Je n'étais pas un fan de la seiche éphémère, mais j'ai trouvé que Corin Nemec (Jonas Quinn) a donné la meilleure performance de sa carrière sur Stargate dans cet épisode qui a brisé le cœur."