Sans issue 2/2

(4,01 / 5) 101 notesNoter
Cet épisode est canon.
Sans issue 2/2 (Saison 5 de Stargate SG-1)
Titre original :
Last Stand
Épisode :
#516
Date de diffusion :
29 mars 2002
Audiences US :
2,70 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Martin Wood
Scénariste :
Robert C. Cooper
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson), Amanda Tapping (Major Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c)
Acteurs invités
Carmen Argenziano (Jacob Carter/Selmak), Anna-Louise Plowman (Sarah Gardner/Osiris), Cliff Simon (Ba'al), Courtenay J. Stevens (Lt. Kevin Elliot/Lantash), Vince Crestejo (Yu-huang Shang Ti), Kevin Durand (Zipacna), Kwesi Ameyaw (Olokun), Suleka Mathew (Kali), Paul Anthony (Lo'taur de Ba'al), Andrew Kavadas (Prima de Zipacna), Natasha Khadr (Bastet), Bonnie Kilroe (Morrigan)
Synopsis
La mission de Daniel est compliquée par l'arrivée d'une invitée surprise, Osiris. Le reste de SG-1 tente de survivre contre l'invasion des Goa'ulds menée par Zipacna.

Moments clés

- Destruction de la base tok'ra de Revanna
- Intégration d'Anubis parmi les Grands maîtres goa'ulds
- Décès du lieutenant Elliot/Lantash

Notes sur l'épisode

- Le commentaire du Dr Daniel Jackson à Jacob Carter sur le fait qu'une race aussi avancée n'a pas pensé à mettre des ceintures de sécurité sur ses vaisseaux spatiaux pourrait être une référence aux blagues récurrentes des Trekkies sur l'absence totale de ceintures de sécurité (ou tout autre type de harnais de sécurité) sur tous les vaisseaux de Star Trek tout au long de la franchise.

Secrets de tournage

- L'acteur JR Bourne déclara lors de la deuxième convention annuelle Gatecon qu'il fut invité à ressusciter Martouf dans "Sans Issue", mais qu'il en a été empêché par un engagement antérieur. Toutefois, on ne sait pas si l'épisode aurait initialement ramené le personnage d'entre les morts, ou si l'acteur serait apparu dans des flashbacks ou par une autre méthode. La partie a été réécrite de façon à ce que les adieux déchirants de Carter se déroulent uniquement avec Lantash, le symbiote de Martouf (qui a maintenant un nouvel hôte).

- Dans une discussion sur le site Gateworld, Joseph Mallozzi dit : "Si JR est / était Martouf et, malheureusement, les événements de 'Sans Issue 1ère et 2ème partie' garantissent que le personnage ne reviendra pas." 

- Dans un chat sur the Sam/Jack Horsewomen, le scénariste de la série ajouta : "Elliot ... malheureusement, je pense que nous avons vu le dernier Elliot."

- Dans une interview accordée au magazine TV Zone [#152], Martin Wood dit à propos de cet épisode : "Les Goa'ulds existent normalement sous la forme d'un accessoire en caoutchouc ou d'une image de synthèse, mais nous devions faire en sorte que nos acteurs mangent réellement quelque chose. Nous avons donc placé les huit acteurs autour d'une grande cuve d'eau bouillonnante. Lorsqu'ils plongeaient dans la cuve, un accessoiriste leur tendait un burrito. Ces burritos étaient remplis de nouilles, de haricots et de toutes sortes de choses, de sorte que lorsque vous mordiez dans la "tête" d'un Goa'uld, ses entrailles pendaient. Les magiciens de l'image de synthèse ont ensuite utilisé leur magie numérique sur le burrito et l'ont transformé en symbiote. J'ai dû tourner la couverture de cette scène pendant une heure. Les acteurs n'arrêtaient pas de sortir burrito après burrito de la cuve et de les mordre avec appétit. Le seul problème, c'est qu'ils ne pouvaient pas avaler tout ça parce que c'était plutôt insipide. Après chaque prise, je criais "Coupez" et deux de nos accessoiristes, Evil Kenny et son ami Evil Curtis, se précipitaient avec des seaux pour que les Grands maîtres crachent dedans. Dieu merci, nos acteurs étaient bons joueurs."

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi précisa : "Dans le temps, SG-1 avait l'habitude de tuer des Jaffas avec un abandon joyeux. Ils n'étaient guère plus que de la chair à canon pour notre équipe, des méchants quelconques qui méritaient tout ce qui leur arrivait. Sauf qu'avec le temps, il n'était plus aussi facile d'éliminer les fantassins des Goa'ulds, car nous avons commencé à explorer un aspect des Jaffas qui avait été escamoté les années précédentes : le fait qu'ils étaient essentiellement des pions. Contrairement aux impitoyables Goa'ulds qui étaient motivés par une soif de pouvoir, les Jaffas étaient mal inspirés et les éliminer devenait de plus en plus problématique. À la fin de cet épisode, nous en massacrons un grand nombre à l'aide de la toxine mortelle qui cible leurs symbiotes et, bien que cela ait pu sembler un geste stratégique intelligent à l'époque, comme la pyramide alimentaire, les cigarettes contre l'asthme et les publicités pour Coca-Cola pour enfants, c'est le genre de chose qui finit par passer de mode."