La Tour

(3,87 / 5) 96 notesNoter
Cet épisode est canon.
La Tour (Saison 2 de Stargate Atlantis)

Résumé complet

Sheppard et son équipe se trouvent dans le faubourg d'un village à l'aspect primitif. McKay, geignard met en doute la pertinence de rester sur une planète qui visiblement ne peut rien apporter technologiquement parlant. Teyla lui rétorque que la valeur d'un peuple ne réside pas forcément dans sa technologie et qu'il existe des valeurs humaines tout aussi importantes. McKay ne semble pas convaincu par l'argument et réitère la nécessité de conclure des pactes qu'avec des peuples qui en valent la peine.

Un homme intrigué vient à leur rencontre. Il se prénomme Eldred et semble représenter la petite communauté. Il explique qu'il aurait souhaité les recevoir plus tôt mais il était pris par le versement de l'impôt que le village verse de droit aux résidents de la « Tour ». Aux interrogations de Sheppard, Elfred explique que la Tour est leur protection contre les assauts des Wraiths. Sheppard intéressé demande s'il peut être conduit devant cette fameuse tour. Eldred les guide, soudain se dresse au milieu du paysage verdoyant une tour, très similaire à celle d'Atlantis.

De retour au village, Eldred distille ses informations à un Sheppard très avide de savoir. Il lui dépeint une protection à base d'éclairs lumineux venant heurter violemment les vaisseaux Wraith, Sheppard en déduit immédiatement qu'il s'agit de drones à l'instar de ceux d'Atlantis. Teyla lui demande à quand remonte la dernière attaque. Eldred répond que les Wraith ne sont pas revenus depuis des centaines d'années. Toutefois un certain « Lord protecteur » ferait des démonstrations de l'arme pour montrer sa puissance.

Sheppard souhaite immédiatement rencontrer ce mystérieux personnage, d'abord réticent Elred se propose d'organiser cette rencontre. Eldred parti, Ronon se fait expliquer par l'équipe ce que représentent les drones. McKay par déduction se dit qu'une telle arme demande forcément la présence d'un ZPM. Il entreprend de le trouver dans la zone avoisinant la tour. Sheppard au sein du Jumper fait un compte rendu à Weir. Cette dernière pense que les habitants de la tour sont des anciens mais Sheppard souligne que ceux-ci ne traiteraient pas le peuple avec si peu d'égard.

McKay commence ses investigations accompagnées du fils d'Eldred après s'être étonné du fait que la noblesse des maîtres de la tour leur vient de la qualité du sang et de leur filiation. Dans le village, Sheppard, Ronon et Teyla sont les témoins de l'agression d'Eldred qui tentait d'organiser une rencontre avant d'être giflé sévèrement par l'un des gardes. Immédiatement, Sheppard s'interpose armes au poing. Sheppard et ses deux coéquipiers lèvent leurs armes quand les gardes s'apprêtent à riposter, soudain une personne intervient.

Il se présente : Otho, Chamberlain du Lord Protector. Il utilise un équipement ancien pour scanner l'équipe. Il s'attarde plus longtemps sur Sheppard. Otho leur demande d'ôter leurs armes s'ils souhaitent véritablement entrer dans la tour, puis il dit au gardien en chef de s'emparer de Sheppard. Eldred dans le même temps implore Sheppard de ne pas résister : le Lord Protector serait capable de tout voir. Otho souriant leur propose une démonstration. Un Drone s'abat alors à proximité du groupe. La population pousse des cris de frayeur tout en s'agenouillant devant Otho, ce dernier invite l'équipe à déposer leurs armes en soulignant le danger de victimes collatérales parmi le peuple en cas de nouveau tir. Le groupe remet les armes sans enthousiasme et Sheppard suit Otho.

McKay continue ses recherches pour trouver l'E2PZ, Baldric est très tendu car la proximité de la tour est interdite aux villageois. McKay est contacté par Teyla qui lui annonce les événements, McKay s'étonne de leur impuissance devant cette agression manifeste. Il décide d'examiner l'impacte du drone et constate qu'il s'agissait d'un tir de semonce visiblement destiné à inspirer la crainte aux villageois.

Sheppard à ce moment les joint par radio et les rassure sur son état et demande à McKay à trouver quelque chose. McKay lui dit qu'il a en effet trouvé la signature énergétique d'un E2PZ sans pour autant connaître son niveau de puissance. Autre révélation, la tour ne serait que la face visible d'une cité similaire à Atlantis enfouie sous terre. C'est d'ailleurs à cet endroit que le ZPM est détecté. McKay décide d'approfondir ses recherches.

Sheppard fait enfin la connaissance du Lord Protector, un vieil homme fatigué et souffrant. Il illumine le siège en s'y asseyant et témoigne d'une maîtrise de la technologie ancienne grâce à lui. Sheppard demande s'il est prisonnier. Le Lord Protector explique que pour maîtriser les tentations de révolte des villageois, il est dans l'obligation de démontrer sa puissance. Il insiste pour que Sheppard soit son invité pour le dîner. Son fils, Tavius, d'aspect hautain et précieux, souligne que Sheppard a défié son autorité en s'opposant aux gardes dans le village. Le Lord fait taire son fils.

Sheppard dans sa suite s'entretien avec McKay. Ce dernier lui confirme que l'infrastructure souterraine est identique à celle d'Atlantis. Sheppard acquiesce tout est identique si ce n'est la décoration médiévale. Teyla s'étonne de la disparition des autres tours, McKay lui rétorque que le temps ou les Wraiths au fil des siècles ont fait leur œuvre. Ronon et Teyla inquiets proposent d'aller libérer Sheppard. McKay leur rappelle qu'avec la technologie de la Chaise, ils peuvent être épiés à tous moments. Sheppard pour sa part conseille d'attendre.

La nuit tombant Eldred et ses enfants ont invité McKay, Ronon et Teyla à partager leur frugale repas, au menu: pain et soupe. Avant de commencer le repas la famille de Eldred commence une prière pour le Lord Protector, ce qui ne manque pas d'étonner Teyla étant donné la façon dont il les traite. Eldred lui explique que l'impôt exorbitant et la rudesse de sa politique ne sont rien puisqu'il les a toujours protégé des Wraiths, leur reconnaissance passe donc par un asservissement volontaire.

Dans la « Tour », Sheppard assiste à un tout autre repas : Nourriture et mets délicats à profusion. Sheppard quant à lui semble manquer d'appétit devant cette scène orgiaque surréaliste. Mara, la charmante fille du roi lui demande la signification de « Lieutenant-Colonel », Tavius intervient en précisant que c'est un rang militaire pas un nom. Tavius lui fait comprendre qu'il n'a que mépris pour les militaires puis lui demande pourquoi il a remis en cause l'autorité de son père dans le village. Sheppard lui dit qu'il ne pense pas que fouetter les gens soit une très bonne chose. Tavius lui rappelle que les villageois ne sont que des brutes, des sauvages sans éducation et qu'ils ne connaissent que la force. Sheppard lui répond que c'est sans doute parce qu'ils n'ont jamais rien connu d'autre. Le Lord Protector intervient : leur sort pourrait être pire, ils pourraient être les victimes des Wraith, n'est-ce pas ?

Sheppard essaye alors d'en savoir un peu plus sur la provenance des Drones (sans préciser qu'il sait de quoi il s'agit). Tavius lui dit que c'est l'esprit du Lord Protector qui dirige les 'éclairs' destructeurs. Sheppard insiste : d'où viennent-ils ? Des sous-sols ? Personne n'a-t-il eu la curiosité d'y faire un tour ? Mara est dégoûtée par cette idée : les catacombes sont sordides, sales et obscurs, qui voudrait y descendre et pourquoi faire ? Soudain, le Lord Protector a un malaise. Otho, Mara et Sheppard se lèvent, seul Tavius continue à déguster son repas comme si de rien n'était.

Dans le village, McKay est tenaillé par la faim. Il aurait préféré dîner ses rations militaires plus nourrissantes selon lui. Ronon et Teyla voudrait fomenter une révolte, McKay les en dissuade soulignant le potentiel et la force de frappe que recèle la tour.

Mara rend visite à Sheppard dans sa chambre. Il s'enquérit de l'état de santé de son père qui va mieux. Sheppard propose de rentrer au village et de revenir plus tard, Mara le retient : son père voudrait s'entretenir avec lui de choses importantes. Sa présence est donc requise. Elle s'inquiète qu'il ne se sente pas à l'aise dans la chambre qu'on lui a attribuée et lui demande en quoi elle pourrait lui être agréable. Il répond « rien » mais la jeune femme a une autre idée en tête, elle hôte ses vêtements et s'offre nue à Sheppard qui l'embrasse. Au détour de leur étreinte, elle dévoile à Sheppard qu'il fera un bon dirigeant. Le charme est soudainement rompu. Mara développe son propos candidement, son père a promis de les marier si elle parvenait à le séduire, puis d'un geste brusque emprunté de fougue de amoureuse, elle le fait vaciller sur le lit.

Le lendemain. Otho examine de vieux parchemins dans une salle ornée d'instruments et de potions de toutes sortes. Sheppard lui demande des explications à propos de l'attitude de Mara. Otho lui explique qu'en tant que généalogiste royal. La tache qui lui incombe est de trouver une personne possédant le gène des anciens pour qu'il produise un héritier porteur de ce même gène. Cette recherche est primordiale, la survie de la lignée des lords protecteurs est à ce prix. Otho a remarqué que Sheppard semblait familier avec les technologies anciennes, son comportement n'avait jamais laissé transparaître le moindre étonnement devant les prouesses émanant du trône ou des drones. Sheppard préfère rester silencieux. Otho lui dit qu'il sait qu'il est porteur du gène nécessaire à la famille royale. Le scanner réalisé lors de leur première rencontre l'a révélé. La famille royale voit le gène se désagréger au fil des générations, Otho le supplie d'intervenir afin d'inverser le processus puisque le gène dont il est porteur est plus puissant que tous ce qu'il a pu rencontrer sur ces 300 dernières années.

Sheppard propose de changer le régime politique, de choisir la démocratie plutôt qu'une pseudo royauté génétique fondée sur la naissance. Otho semble approuver l'idée car il condamne lui aussi malgré les apparences les inégalités sociales, Sheppard doute après les événements ayant eu lieu au village puisque Otho était présent et que son attitude ne reflétait nullement ses convictions égalitaires. Sheppard l'accuse également d'avoir envoyé Mara dans sa chambre pour le séduire. Otho lui dit que la jeune femme a décidé seule et qu'elle est consciente de l'enjeu, en effet pour monter sur le trône sa seule option serait d'épouser une personne porteuse du gène ou donner naissance à un enfant porteur du gène. Sheppard réalise que la mort de l'actuelle Lord protecteur amènera son fils sur le trône. Après un bref moment de réflexion, Sheppard propose l'aide de Carson Beckett.

Peu de temps après, Beckett arrive dans le village avec son équipement. Teyla et McKay l'escorte jusqu'à la tour. Teyla le rassure en lui assurant que le chambellan assurera sa protection. McKay se propose d'aller désactiver le ZPM avec l'aide du fils de Eldred . Ainsi la tour deviendra inutilisable et les villageois n'auront plus à craindre une quelconque tyrannie. En plaisantant McKay estime qu'ils reviendront à l'âge des haches et des couteaux. Carson l'interpelle en affirmant que ces armes aussi obsolètes soient-elles peuvent être aussi meurtrières que des drones.

Otho, toujours dans son atelier à consulter des parchemins lorsque Tavius, le fils du Lord Protector, le rejoint pour lui rappeler qu'il est un simple serviteur. La décision de consulter un médecin étranger n'est donc pas de son ressort. Tavius imagine qu'Otho ourdie un plan dans l'ombre en complotant avec Sheppard. Avant de quitter la pièce, celui-ci lance une phrase énigmatique : Les termes de l'arrangement ne sont pas négociables sinon... puis laisse Otho apparemment accablé.

Baldrid montre à McKay l'entrée des catacombes. Celui-ci ne souhaite pas accompagner le scientifique car les dangers sont nombreux, à commencer par les éboulements récurrents. Plusieurs hommes ont déjà été les victimes.

Dans la « Tour », Carson vient d'achever son examen du lord protecteur et son diagnostic est plus que réservé. Le vieil homme est anémique et ses fonctions vitales commencent à s'amenuir. Otho demande à Sheppard qui est prêt du mourant une entrevue. Il dévoile à Sheppard le mystère des catacombes à savoir un hangar à Jumpers complètement épuisé énergétiquement. Il essaie ensuite de jauger les connaissances que celui-ci peut avoir de ces vaisseaux, sans réussir à tirer le moindre mot de Sheppard.

Otho joue alors carte sur table : Sheppard en sait plus qu'il veut le dire sur ces restes de civilisation. Malheureusement, de toutes les merveilles du passé, il ne reste que des artefacts inutilisables si ce n'est le Trône, qui risque aussi lui aussi de devenir inutilisable en cas de disparition de la lignée royale. Sheppard lui dévoile alors un moyen de changer la donne démocratique, c'est à dire la thérapie génique. En effet la population entière pourrait utiliser le trône. La royauté et les inégalités résultantes n'auraient plus de raison d'exister. Otho a l'air horrifié en imaginant les atermoiements sociétales que cela pourrait engendrer. Sheppard en fin stratège met en exergue la nécessité de protéger la planète, la thérapie génique serait une solution pérenne. Le spectre d'une attaque Wraith serait écarté pour longtemps.

Pendant ce temps, McKay explore les catacombes avec l'aide de Baldric. Sheppard tente de le joindre par radio, il y parvient mais de lourdes interférences persistent. Sheppard confie le soin à McKay de vérifier le nombre de drones restant au sein de l'ancienne cité enfouie : ils serviront de monnaie d'échange contre la thérapie génique. Soudain un tremblement ébranle l'infrastructure et l'éboulement qui s'en suit vient obstruer le chemin, ôtant toute possibilité de retour par là, McKay et Baldric n'ont d'autre choix que de s'enfoncer un peu plus dans la cité.

Sheppard se trouve sur le balcon surplombant la salle du trône. Carson le rejoint et lui annonce une terrible nouvelle : le Lord Protecteur a été empoisonné. Il s'agirait d'un empoisonnement alimentaire qui a été accompli progressivement. Très logiquement, le coupable ne peut-être qu'un proche. Tavius paraît être le coupable idéal.

McKay finit par découvrir la salle qui l'intéresse avec les centaines de drone qu'elle renferme, en réactivant l'énergie, un nouvel éboulement se produit : Baldric et lui se retrouvent une fois de plus dans une situation sans issue, avec de surcroît un problème de taille, la radio de McKay est devenu inutilisable faute de pouvoir émettre à travers les gravas.

Teyla et Ronon, assistent à l'arrivée des gardes ainsi qu'aux heurs qui s'en suivent. L'une des villageoises est la proie des avances violentes et perverses d'un des gardes. Ronon s'interpose lourdement et neutralise impitoyablement les quatre gardes. Teyla fait part immédiatement de l'incident à Sheppard. McKay a réussi à atteindre la salle de contrôle, le système de communication semble être à sa portée. Baldric s'inquiète de l'activation d'un nouvel élément car les éboulements pourraient reprendre. Carson et Sheppard informe Otho de leur découverte à propos du poison. Ce dernier semble atterré devant la nouvelle, il se questionne comment un fils peut-il tuer son père de la sorte.

Entre temps, le Lord Protector succombe. La situation devient périlleuse, Otho conseille alors à Sheppard de quitter au plus vite la tour : Tavius tentera d'éliminer toutes les personnes qui se dresseront entre le pouvoir et lui. Quid du sort des villageois, Sheppard ne veut les laisser face au joug de Tavius. En effet pour gommer toutes idées de liberté, il fera sans doute des exemples.

Carson remet alors à Otho une seringue renfermant la précieuse thérapie génique. Il demande à Otho de la remettre aux villageois pour être l'instrument de leur lutte contre la tyrannie. Otho répond qu'il est trop tard mais prend la seringue malgré tout. Les cloches raisonnent, la mort du lord protecteur est officielle. Le moment du départ pour Sheppard est son équipe semble venu. McKay découvre que le ZPM est quasiment épuisé, communiquer par le biais de la console est donc impossible. Sheppard dit à Carson de se préparer au départ, il le rejoindra plus tard quand sa tache sera finie.

Au village, Eldred n'apprécie pas la tournure des événements, à cause de l'intervention de Ronon, d'autres gardes vont venir. Les villageois présents soutiennent cependant l'idée de Teyla, le moment de combattre est venu.

Sheppard retrouve Mara et lui demande de l'accompagner au plus vite car son frère est désormais une menace pour elle. La jeune femme apprécie le geste de Sheppard. Otho surgit et annonce que Mara n'a plus rien à craindre puisque Tavius est sous les verrous. Des gardes pénètrent dans la pièce. L'un d'eux maintient Carson en le menaçant d'un couteau. La manipulation se fait jour, Mara n'a jamais rien risqué et Otho se dévoile comme le véritable instigateur maléfique, il comptait les laisser partir mais maintenant il est trop tard pour eux. Ses projets sont de mater la rébellion et de devenir le nouveau Lord protecteur.

Carson et Sheppard sont jetés en prison et partage leur cellule avec Tavius. Ce dernier leur apprend qu'Otho est l'assassin de son père, en utilisant ses connaissances en chimie, il a conçu le poison et l'a distillé dans la nourriture. Mara quant à elle va monter sur le trône avec Otho. Carson lance comme une boutade, j'arrêterai de faire des visites à domicile.

McKay de son côté élabore un plan. En utilisant un Drone et en le connectant au ZPM. Cela lui permettra de creuser un trou dans la voûte afin que les communications radios soient de nouveau opérationnelles. Le seul bémol réside dans le fait que le plafond pourrait s'effondrer durant l'opération. Heureusement, c'est un succès et McKay contacte Teyla.

Teyla ne s'embarrasse pas d'amabilité et ne s'enquit pas de l'Etat de santé de Rodney, ce dernier n'apprécie guère. Teyla reprend le dessus sur un McKay furieux et le rappelle à la réalité en lui expliquant qu'une attaque de drone lancé par Otho était sur le point de détruire le village, l'ultime solution réside dans la désactivation du ZPM.

Mara rend visite à Sheppard, elle s'excuse de l'avoir manipulé et lui rend son équipement, radio y compris. Elle ajoute qu'Otho compte utiliser le trône pour détruire le village. En réaction, Sheppard contacte immédiatement McKay et lui ordonne de déconnecter le ZPM. Dans le cas contraire, Ronon et Teyla sont perdus. McKay réalise la gravité de la situation mais n'a pas accès au ZPM.

Otho commence à utiliser le trône pour servir ses néfastes desseins, il a utilisé la thérapie génique afin d'être en mesure de réaliser ses noires ambitions. McKay, touché par la grâce a soudainement une idée : en activant plusieurs systèmes simultanément, le ZPM se videra et l'attaque sera stoppée faute d'énergie. Toutefois reste à trouver un système susceptible de vider le ZPM en une seule tentative, après réflexion le choix de McKay se porte sur les réacteurs de la cité enfouie. Le risque d'effondrement est plus grand que jamais.

Otho est sur le trône, il lance une vingtaine de drones à l'assaut du village, McKay pressé par les événements réalise les derniers réglages préalables à l'initialisation des réacteurs. Les Drones filent à toute vitesse.

Un instant la Tour essuie de terribles secousses, la panique aidant, Carson, Sheppard et Mara sont sur le point de s'enfuir de l'édifice. Les villageois regardent avec stupeur les Drones se ruer vers eux. Dans les catacombes, les éboulements sont terribles mais l'infrastructure résiste aux terribles contraintes engendrées par les réacteurs. Soudain la lumière s'éteint, le ZPM est enfin vide.

Sheppard, Carson et Mara se rendent dans la salle du trône. John tente d'ouvrir les yeux à un auditoire qui prend toujours fait et cause pour le nouveau Lord Protector. En tournant le dos à Otho, John évite de peu l'estocade d'Otho, ce dernier s'était saisi d'un couteau et Sheppard ne doit la vie qu'à la prompte réaction de Mara qui l'a prévenu juste à temps. Sheppard réussit à s'emparer de l'arme et blesse Otho. Ce dernier s'écroule : victime de son propre poison présent sur le couteau.

De retour sur Atlantis, Sheppard malicieux énonce à Weir la liste des éléments qu'il a pu récupéré : des Drones et quelques Jumpers, cela en échange de médicaments et de soutien pour mettre en place un nouveau gouvernement démocratique.