Extracteur de potentiel du point zéro (E2PZ)

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Extracteur de potentiel du point zéro (E2PZ)
Culture(s)
Ancien / Lantien
Type
Source d'énergie
Longueur
28,60 cm
Largeur
12,70 cm
Poids
6 kilos

Présentation

Un extracteur de potentiel de point zéro, ou plus communément appelé E2PZ, est un puissant générateur créé par les Anciens capable de fournir d'énormes quantités d'énergie susceptible notamment d'alimenter le fauteuil de contrôle de l'avant-poste de l'Antarctique ou la cité d'Atlantis toute entière.

D'un longueur d'environ 30 centimètres, ces générateurs surpuissants basés sur l'extraction de l'énergie du vide sont l'une des plus formidables sources d'énergie rencontrées par le personnel du SGC et de l'expédition Atlantis au cours du programme porte des étoiles.

L'un de ces générateurs fut découvert pour la première fois par les membres de l'équipe SG-1 sur Praclarush Taonas lors de l'attaque de la Terre par le Grand maître Anubis et permit de repousser l'invasion goa'uld à l'aide du fauteuil de contrôle de l'Antarctique et de plusieurs milliers de drones.

Fonctionnement

Conçus il y a plusieurs millions d'années par les Anciens, les extracteurs de potentiel de point zéro se présentent sous la forme d'une structure relativement cylindrique composée d'un groupe de cristaux translucide de couleur jaune-orange. Une fois activés, les E2PZ émettent une lueur jaune en leur centre et le cercle rouge placés à leur sommet s'illumine à son tour.

D'une longueur de 28,60 centimètres pour 12,70 centimètres de large, un E2PZ sert d'enceinte de confinement à une poche de sous-espace-temps créée artificiellement - une sorte d'univers miniature - d'où il tire sa puissance. Il extrait alors l'énergie du vide contenue dans ce sous-espace temporel artificiel jusqu'à ce que ce dernier se déstabilise et atteigne l'entropie maximale.

Ainsi, son action consiste donc à servir de barrage entre cet univers artificiel et les systèmes qu'il alimente à l'image d'un robinet, et régule par conséquent le flux d'une quantité importante d'énergie. De ce fait, plus un E2PZ est sollicité, plus celui-ci va puiser son énergie des fluctuations du vide jusqu'à atteindre l'effondrement de cette poche et ainsi devenir inutilisable.

De ce fait, la durée de vie d'un E2PZ est inversement proportionnelle aux exigences de puissance auquel il est sollicité et varie en fonction des tensions énergétiques auquel il est soumis. Ainsi, lorsqu'ils ne sont pas activés, ces générateurs sont capables de maintenir leur niveau énergétique quasi-indéfiniment sur une période de l'ordre de plusieurs millions d'années.

Par exemple, la puissance générée à trois E2PZ permit d'alimenter le bouclier d'Atlantis afin de résister à la pression de l'océan à plusieurs centaines de mètres de profondeur pendant plus de 10 000 ans, tandis qu'un seul d'entre eux ne peut résister à un bombardement intensif d'une dizaine de vaisseaux-ruches wraiths durant quelques jours avant d'être complément épuisé.

Comme de nombreuses technologies des Anciens, les E2PZ sont basés sur des cristaux qui composent notamment sa structure externe, et qui ressemble à ceux utilisés par les Goa'ulds et les Tok'ras. Les cristaux rouges contiennent les programmes nécessaires pour permettre aux E2PZ de fournir de l'énergie lorsqu'ils sont interfacés avec un conduit, tandis que les cristaux jaunes servent de tampon pour éviter une surcharge catastrophique.

En effet, l'énergie contenue dans un seul E2PZ est si gigantesque qu'en cas de surcharge, celui-ci serait susceptibles de provoquer une explosion cataclysmique pouvant entraîner la destruction d'une planète. De plus, l'introduction d'une substance goa'uld inconnue dans ses systèmes pourrait considérablement augmentée sa force explosive au point de détruire un système solaire tout entier.

Cependant, un E2PZ est régulièrement la seule source d'énergie capable de fournir l'alimentation nécessaire à certaines technologies lantiennes extrêmement énergivores telles que le fauteuil de contrôle, les moteurs stellaires d'Atlantis, ou fonctionnant sur des périodes allant jusqu'à plusieurs milliers d'années, comme par exemple certains champs de force, champs de dilatation temporel ou champs électromagnétique.

D'un poids d'environ six kilos, ce type de générateur est également compatible avec un grand nombre de vaisseaux ou technologies asgardes, ou terriennes et peut même être installé à bord d'un BC-304. En effet, un seul de ces générateurs peut considérablement améliorer l'efficacité de l'hyperpropulsion de ces croiseurs, leur permettant de se déplacer à 274 millions de fois la vitesse de la lumière.

Cependant, la nature organique de la plupart des technologies wraiths est incompatible avec l'utilisation d'un E2PZ sans modification au préalable. Ainsi, les systèmes principaux d'un vaisseau-ruche doivent être recalibrés afin que ces derniers puissent absorber le surplus d'énergie du générateur lantien dans le but d'améliorer de manière drastique les systèmes de navigation et de propulsion.

À noter qu'un très grand nombre d'E2PZ comme ceux utilisés par les Asurans sur leur planète-mère est capable d'alimenter une porte des étoiles quasi-indéfiniment, outrepassant ainsi la règle de 38 minutes d'ouverture d'un vortex.

Histoire

Les extracteurs de potentiel de point zéro, ou E2PZ, furent conçus il y a plusieurs millions d'années par les Anciens avant leur départ pour la galaxie de Pégase dans le but d'alimenter leurs avant-postes au sein de la Voie lactée comme celui situé sur Terre en Antarctique, ou à la surface de Praclarush Taonas, ou encore les moteurs stellaires nécessaires au décollage de leurs vaisseaux-cités tels qu'Atlantis. Véritable prodige technologique, ces générateurs surpuissants basés sur l'extraction de l'énergie du vide furent notamment capable de fournir d'énormes quantités d'énergie susceptible notamment d'alimenter divers champs de force pendant plusieurs milliers d'années, ou d'autres dispositifs requérant d'immenses capacités énergétiques comme les fauteuils de contrôle ou les drones.

Néanmoins, suite à leur exil de la Voie lactée il y a 5 à 10 millions d'années, les Anciens continuèrent de développer la technologie des E2PZ et les utilisèrent massivement au cours de leur colonisation de la galaxie de Pégase, équipant certains mondes de ces générateurs. Cependant, suite à l'apparition des Wraiths en tant qu'espèce dans cette galaxie plusieurs siècles plus tard, les Anciens utilisèrent ces générateurs afin de défendre leurs avant-postes, et leurs croiseurs de la classe Aurore contre cet ennemi impitoyable. Alors que les Wraiths se retrouvèrent en position de désavantage face à la supériorité technologique des Lantiens 10 000 ans avant notre ère, ces derniers parvinrent néanmoins à s'emparer de trois E2PZ et les utilisèrent dans le but d'alimenter en énergie un avant-poste de clonage.

Cependant, peu de temps avant l'évacuation finale d'Atlantis, une version alternative du docteur Weir voyagea dans le passé à bord d'un Jumper temporel et rencontra les derniers représentants lantiens, alors assiégé depuis de nombreuses années par les Wraiths dans la cité immergé au fond de l'océan. Bien que Moros, le dernier chef du Grand conseil lantien, refusa de renvoyer le docteur Weir à son époque, un scientifique dénommé Janus trouva un moyen de prolonger l'alimentation du bouclier en utilisant les E2PZ de manière séquentielle. Le docteur Weir alternatif se porta alors volontaire pour demeurer secrètement en stase sur la cité pour effectuer la rotation des E2PZ jusqu'à sa découverte par les membres de l'expédition Atlantis.

Plusieurs siècles plus tard, en 2004, peu de temps avant l'attaque de la Terre par le Grand maître Anubis, le colonel O'Neill, sous l'influence de la connaissance des Anciens, conduisit les membres de son équipe sur Praclarush Taonas à bord d'un vaisseau Tel'tak dans le but de rejoindre un avant-poste des Anciens abandonné. Après avoir activé un fauteuil de contrôle, l'officier militaire récupéra un puissant générateur, plus tard appelé extracteur de potentiel de point zéro ou E2PZ, avant de mettre à nouveau le cap vers la Terre en hyperespace en compagnie de ses coéquipiers. Arrivé dans un nouvel avant-poste des Anciens situé sous la glace de l'Antarctique, le colonel O'Neill utilisa l'E2PZ pour alimenter le fauteuil, et activer plusieurs milliers de drones afin de détruire la flotte du Grand maître Anubis en orbite de la Terre.

Quelques mois plus tard, lorsque le docteur Jackson parvint à découvrir les coordonnées d'Atlantis, les docteurs Weir et McKay demandèrent alors l'autorisation au général O'Neill la permission d'utiliser la puissance de l'E2PZ de l'avant-poste de l'Antarctique dans le but d'alimenter le vortex et ainsi rejoindre la cité perdue des Anciens située dans la galaxie de Pégase. Bien que réticent au premier abord, le général O'Neill finit par donner son accord dans l'espoir que cette nouvelle expédition terrienne soit capable de trouver de nouveaux E2PZ dans la galaxie de Pégase. Ainsi, un adaptateur fut créé afin de connecter l'E2PZ à la porte des étoiles du SGC et ainsi composer l'adresse à huit chevrons. Le départ des membres de l'expédition provoqua néanmoins l'épuisement du générateur qui devint inutilisable.

Cependant, suite à l'arrivée des Terriens sur Atlantis, le docteur McKay et son équipe de scientifiques réalisèrent que la cité était autrefois alimentée par trois E2PZ, mais que deux d'entre eux étaient vides et le troisième s'approchait de l'entropie maximal. Alors que les réserves d'énergie d'Atlantis furent en chute libre, le docteur McKay découvrit que le champ de force qui protégeait la cité de l'océan était sous le point de céder. Ayant cruellement besoin d'une nouvelle source d'énergie, telle qu'un nouveau E2PZ, une équipe d'exploration commandée par le colonel Sumner voyagea sur la planète Athos dans l'espoir de trouver un générateur lantien. Néanmoins, bien que l'équipe ne trouva aucun E2PZ, la remontée d'Atlantis à la surface de l'océan laissa un répit énergétique supplémentaire aux membres de l'expédition.

Entre-temps, suite à la disparition des membres de l'équipe SG-1, alors supposé capturé par Ba'al, un E2PZ fut retrouvé par le colonel Reynolds et les membres de SG-3 sur l'une des planètes appartenant autrefois aux territoires du Grand maître Camulus. Toutefois, bien que le docteur Lee parvint à déterminer que ce générateur possédait encore la moitié de sa puissance, celui-ci fut stupéfait de découvrir qu'une substance inconnue et hautement explosive, dont la présence fut révélée au moment où le SGC fut inondé de rayons gamma, avait été introduite au sein du générateur. Le scientifique terrien réalisa que la puissance explosive de la substance couplée avec celle de l'E2PZ aurait provoqué la destruction totale de la Terre.

Alors que le docteur Lee avoua être incapable de nettoyer l'E2PZ de la substance inconnue, le général O'Neill parvint à la conclusion que Camulus avait jadis saboté ce générateur pour empêcher Ba'al de s'en emparer. Il décida néanmoins de conclure un marché avec le seigneur goa'uld en proposant d'échanger l'E2PZ piégé auprès de Ba'al contre les membres de l'équipe SG-1. Cependant, le général O'Neill donna l'E2PZ épuisé suite au départ de l'expédition Atlantis à Camulus, mais garda le générateur piégé à la base, conscient de sa puissance destructrice. Plus tard, le colonel Carter parvint à déterminer que l'E2PZ piégé aurait pu détruire le système solaire tout entier une fois connecté au fauteuil de contrôle de l'avant-poste de l'Antarctique.

Quelques semaines plus tard, suite au crash d'un Jumper au cours de l'exploration de la planète M7G-677, le docteur McKay découvrit la présence d'un générateur de champ électromagnétique alimenté par un E2PZ caché parmi les ruines d'une ancienne ville et décida de rapporter sur Atlantis dans le but de déterminer son niveau de puissance. Néanmoins, il réalisa que ce générateur lantien ne fonctionnait uniquement en tandem avec le générateur de champ électromagnétique et que son énergie était inexploitable pour la cité d'Atlantis. De plus, il détermina que le générateur était quasiment à plat et qu'il ne pourrait alimenter le bouclier de la cité que durant quelques heures. Ainsi, le docteur Weir lui ordonna de retourner sur ce M7G-677 et de rebrancher au plus vite le générateur de champ avant le retour des Wraiths.

Plusieurs mois plus tard, en 2005, suite à la découverte d'une liste de coordonnées d'anciens avant-postes des Anciens munis d'E2PZ fournis par le double du docteur Weir, les membres de l'équipe du major Sheppard voyagèrent sur Dagan dans l'espoir de retrouver l'un de ces précieux générateurs autrefois caché par la communauté des Quinze. Désigné sous le nom de « Potentia » par les habitants de ce monde, le docteur McKay parvint avec l'aide d'Allina à localiser la cachette de l'E2PZ dans une chambre secrète et fut capable de résoudre les énigmes pour faire apparaître le générateur. Néanmoins, réalisant que les Terriens n'étaient pas les véritables habitants d'Atlantis, Allina reprit l'E2PZ à l'équipe terrienne afin de le cacher sur un autre monde de la galaxie de Pégase en attendant le retour des Anciens.

Réalité alternative

Entre-temps, peu de temps après la mort de Catherine Langford, le docteur Jackson issue d'une réalité alternative apprit en consultant l'édition originale de « L'œil du soleil » que le Grand maître suprême Ra avait en sa possession un E2PZ dans l'Egypte ancienne. L'archéologue terrien parvint à la conclusion que le Goa'uld ignorait les propriétés de l'appareil et l'utilisait comme objet rituel religieux que ses fidèles appelaient le « cœur lumineux de dieu ». Ainsi, les membres de l'équipe SG-1 décidèrent d'utiliser le Jumper temporel pour voyager 5 000 ans dans le passé dans l'espoir de dérober l'E2PZ appartenant à Ra. Cependant, malgré la réussite de leur mission et la création d'une seconde ligne temporelle, les membres alternatifs de SG-1 cachèrent l'E2PZ dans une tombe égyptienne de la Ière dynastie près du plateau de Gizeh.

Notre réalité

Ainsi, ce précieux générateur lantien fut découvert plusieurs millénaires plus tard par une équipe d'archéologues de l'université de Chicago, puis transféré au SGC où il fut confié au général O'Neill et aux membres de l'équipe SG-1. Toutefois, quelques jours après la réception d'une transmission codée en provenance d'Atlantis, le personnel du SGC décida d'utiliser l'EP2Z retrouvé en Égypte pour envoyer une équipe militaire commandée par le colonel Everett dans le but de défendre la cité des Anciens contre l'arrivée de trois vaisseaux wraiths jusqu'à l'arrivée du Dédale. Le générateur lantien fut par la suite installé à bord du Dédale afin de booster son hyperpropulsion et fut alors capable d'atteindre la galaxie de Pégase en moins de trois jours de voyage en hyperespace.

Ainsi, dès son arrivée en orbite autour de Lantia, l'équipage du Dédale téléporta l'E2PZ sur Atlantis afin que le docteur McKay puisse réactiver le système de défense de la cité. Ainsi, au moment où une vague de Darts se dirigea à plus de 10 000 km/h vers Atlantis, le docteur McKay parvint à brancher l'E2PZ, permettant d'activer le bouclier de la cité avant l'arrivée des chasseurs ennemis. Cependant, lorsque Atlantis fut assiégée par une dizaine de vaisseaux-ruches quelques heures plus tard, l'E2PZ permit d'alimenter le bouclier de manière permanente afin de résister aux tirs d'armes à énergie des Wraiths. N'ayant que 29 heures avant l'épuisement du générateur, les membres de l'équipe utilisèrent l'énergie fournie par l'E2PZ pour convertir le bouclier d'Atlantis en occulteur pour échapper aux attaques des Wraiths.

Ainsi, grâce à l'acquisition d'un E2PZ, les membres de l'expédition Atlantis furent capables d'établir des contacts réguliers avec la Terre par la porte des étoiles, et le docteur McKay réactiva un grand nombre de systèmes jusque-là en sommeil tel qu'un programme de rappel automatique des vaisseaux de guerre lantiens. Toutefois, au cours d'une mission d'exploration sur Doranda, le colonel Sheppard et son équipe découvrirent que les Anciens avait mis au point une source d'énergie révolutionnaire destinée à remplacer l'utilisation des E2PZ à travers l'extraction de l'énergie du vide de notre propre Univers. Cependant, bien que le docteur McKay fut convaincu de pouvoir corriger les erreurs des Anciens et ainsi utiliser ce générateur, celui-ci devint totalement incontrôlable, et provoqua la destruction d'un système solaire entier.

Quelques semaines plus tard, en 2006, lorsque les Goa'ulds infiltrèrent le plus haut commandement de la Confrérie, ceux-ci l'apprirent l'existence d'Atlantis dans la galaxie de Pégase et décidèrent de la détruire pour empêcher une éventuelle invasion de la Voie lactée par les Wraiths. L'un d'entre eux infecta alors le colonel Caldwell et réécrivit le système d'exploitation de la cité afin de désactiver les protocoles de sécurité de l'E2PZ et ainsi permettre la surcharge de ce dernier, le tout complété par un code de sécurité. Néanmoins, une semaine plus tard, le personnel du SGC fut informé de la présence d'une bombe sur la cité par le NID qui devait se déclencher lors de la composition de l'adresse de la Terre et relaya le message aux membres de l'expédition par l'intermédiaire du Dédale.

Une fois l'information transmise à Atlantis, le docteur McKay parvint à interrompre in extremis l'activation de la porte des étoiles, et par conséquent la surcharge du E2PZ, puis préconisa au docteur Weir de débrancher le générateur ancien pour empêcher quiconque de composer l'adresse de la Terre. Néanmoins, une fois l'E2PZ déconnecté, un programme tenta de composer automatiquement les coordonnées de la Terre pendant qu'un signal de détresse fut émis par le biais des émetteurs de la cité vers les deux croiseurs wraiths qui changèrent immédiatement de trajectoire. Plus tard, le docteur McKay réalisa que la « bombe » correspondait en réalité à la surcharge de l'E2PZ susceptible de détruire Atlantis, et la planète Lantia, engendrée par la désactivation des codes de sécurité du générateur lantien.

Cependant, bien que le docteur McKay tenta de déchiffrer le code des systèmes de sécurité créé par le Goa'uld de la Confrérie, celui-ci fut contraint de rebrancher l'E2PZ puis d'activer l'occulteur avant l'arrivée des croiseurs. Il coupa alors plusieurs systèmes secondaires de la cité pour maintenir les niveaux énergétiques en dessous de la surtension jusqu'à ce que les amortisseurs inertiels s'activent à leur tour de manière automatique. Ayant moins de trente minutes avant la surcharge fatale de l'E2PZ, les membres de l'équipe finirent par découvrir que les codes du colonel Caldwell avaient été utilisés pour accéder au système d'exploitation. Ceux-ci parvinrent alors à arracher les codes au goa'uld, permettant au docteur McKay d'éviter la surcharge de l'E2PZ et la destruction d'Atlantis par la même occasion.

Quelques semaines plus tard, lors d'une mission d'exploration à la surface d'une planète de la galaxie de Pégase, le colonel Sheppard et son équipe furent stupéfaits de découvrir une cité lantienne semblable à Atlantis dont la majeure partie était enterrée sous plusieurs mètres de terre et dont seul la tour centrale était visible. Plus tard, lorsque le docteur McKay se rendit dans la partie souterraine de la Tour, celui-ci découvrit que l'E2PZ de la cité du Seigneur protecteur était quasiment épuisé. Toutefois, n'ayant pas un accès direct au générateur lantien, le colonel Sheppard ordonna au docteur McKay d'allumer le moteur stellaire de la cité afin d'épuiser complètement l'E2PZ alimentant la Tour en énergie et ainsi empêcher Otho de détruire le village d'Eldred à l'aide des drones et du fauteuil de contrôle.

Plusieurs semaines plus tard, suite à la découverte de deux caissons de stase en orbite d'une planète située dans le système Kohal, le colonel Sheppard et le docteur Weir furent pris temporairement comme hôte par Phoebus et Thalan, deux survivants de leurs clans respectifs appartenant à une civilisation disparue. Ainsi, lors de son imprégnation, l'officier terrien sous le contrôle de Thalan débrancha l'E2PZ d'Atlantis avant d'endommager les systèmes de contrôle du réceptacle de à l'aide d'une rafale de P90 dans le but de couper l'électricité à travers toute la cité. Le docteur McKay parvint néanmoins à réparer les dégâts et rebrancha l'E2PZ, rétablissant en partie l'alimentation en énergie des principaux systèmes dont les communications et les détecteurs à travers toute la cité.

Plus tard, peu de temps après la disparition du major Lorne et de son équipe sur la planète 177, Ladon Radim contacta les membres de l'expédition Atlantis en prétendant avoir trahi le peuple genii et proposa d'échanger un E2PZ contre des armes terriennes pour mener une rébellion contre Cowen. Alors que le docteur Weir accepta l'offre de Ladon, celui-ci envoya une douzaine d'hommes, dont sa propre sœur, Dahlia, par la porte des étoiles pour récupérer le matériel militaire promis par les Terriens. Cependant, les Geniis n'ayant pas apporté l'E2PZ sur la cité, Weir donna le feu vert au colonel Sheppard et son équipe pour prendre d'assaut l'entrepôt de Ladon. Néanmoins, ce dernier révéla au colonel Sheppard qu'il avait retrouvé cet E2PZ déchargé dans les réserves geniis et qu'il était par conséquent inutilisable pour l'expédition.

Quelques mois plus tard, lors de la rencontre entre les membres de l'expédition Atlantis et les Asurans, Niam apprit à l'équipe du colonel Sheppard que son peuple avait en leur possession plusieurs E2PZ, permettant d'alimenter en cité une cité de plusieurs millions d'individus. Néanmoins, bien que les Asurans soient capables de fabriquer leurs propres E2PZ, Oberoth refusa catégoriquement de fournir l'un d'entre eux au docteur Weir et à son équipe. Plus tard, lorsque la cité d'Asuras arriva en orbite de Lantia, le docteur McKay programma une surcharge fatale des trois générateurs lantiens à l'aide de Niam dans le but d'empêcher la destruction d'Atlantis. L'explosion des E2PZ provoqua la destruction totale de la cité réplicateur, visible dans le ciel de Lantia depuis la surface de la planète.

Quelques semaines plus tard, les membres de l'expédition Atlantis découvrirent l'existence d'un collecteur d'énergie sur Atlantis capable de produire de grandes quantités d'énergie, supérieures à celles d'un E2PZ, et susceptible d'offrir une source d'énergie alternative à la cité des Anciens. Néanmoins, l'expérimentation de cette technologie par le docteur Rodney McKay et de sa sœur, Jeannie Miller, engendra l'apparition d'un double alternatif du scientifique canadien dans la chambre de confinement, ainsi que la création d'une anomalie spatio-temporelle dans une réalité alternative. Cette singularité put toutefois être refermée à l'aide d'un puissant flux énergétique envoyé depuis notre univers, provoquant l'épuisement totale de l'E2PZ présent sur Atlantis qui passa de 66% de sa puissance à zéro en quelques minutes.

Cependant, suite au retour des Anciens sur Atlantis, le capitaine Helia et de l'équipage du Tria installèrent un nouvel E2PZ sur Atlantis, qui fut notamment utiliser pour l'évacuation de l'ensemble des membres de l'expédition terrienne vers la Terre par la porte des étoiles. Néanmoins, six semaines plus tard, lorsque les Réplicateurs prirent à leur tour temporairement possession de la cité, ceux-ci installèrent au moins deux autres E2PZ qui aurait permit d'apporter l'énergie nécessaire au décollage de la cité. Après la destruction des Réplicateurs, l'équipe Atlantis conserva un seul E2PZ sur les trois récupérés, l'un d'entre eux étant envoyé sur Terre dans le but d'alimenter l'avant-poste des Anciens en Antarctique, tandis que le dernier équipa le vaisseau terrien Odyssée pour aider le personnel du SGC à lutter contre les Oris.

Quelques semaines plus tard, en 2007, au moment où plusieurs centaines de Flagisallus convergèrent vers Atlantis, le docteur McKay découvrit avec stupeur qu'une violente émission de masse coronale était sur le point de se produire et d'annihiler toute forme de vie sur Lantia. Cependant, étant incapable d'étendre le bouclier sur toute la surface de la planète, faute de puissance, le colonel Sheppard eut l'idée d'utiliser la puissance de l'E2PZ pour renforcer les boucliers du Dédale et ainsi dévier le jet de radiation avant qu'il n'atteigne la cité. Plus tard, lorsque le docteur McKay fut touché par un rayon provenant d'un modificateur génétique, celui-ci acquit la connaissance nécessaire pour reconfigurer le système de distribution énergétique de la cité afin de maximiser l'utilisation de l'E2PZ et par conséquent économiser de l'énergie.

Entre-temps, le générateur lantien installé à bord de l'Odyssée permit de renforcer grandement ses boucliers asgards afin de résister à plusieurs tirs énergétiques des vaisseaux-mères oris, et permit au docteur Jackson, sous l'influence de la conscience de Merlin, de créer un système d'occultation, rendant le vaisseau terrien invisible auprès des appareils oris ou goa'ulds. Plus tard, lorsque l'Odyssée fut poursuivi par plusieurs appareils oris, le colonel Carter fut capable de créer une bulle de dilatation temporelle grâce à la matrice informatique asgarde en utilisant l'énergie de l'E2PZ. Toutefois, le maintien de ce champ énergétique pendant 50 ans épuisa presque entièrement le générateur jusqu'à ce que le colonel Carter parvint à inverser le cours du temps au sein de la bulle grâce l'utilisation d'un tir énergétique ori.

Plus tard, lors de l'attaque de la cité d'Atlantis par le satellite offensif asuran, le docteur McKay parvint à déterminer que l'E2PZ ne pourrait alimenter le bouclier que pendant 29 heures contre le rayon de téléportation permanent, puis modifia le programme d'immersion pour fonctionner avec un seul de ces générateurs lantiens. Néanmoins, pris au piège face à la puissance du rayon énergétique, le colonel Sheppard et le docteur McKay eurent alors l'idée de faire décoller la cité des Anciens pour quitter la surface de Lantia et ainsi échapper au satellite réplicateur en utilisant l'énergie de l'unique E2PZ couplé avec celle de la plate-forme de forage sous-marine. Alors que le rayon ennemi fut temporairement interrompu, l'énergie du générateur lantien permit alors à la cité de décoller et de quitter la surface de Lantia avant d'entrer en hyperespace.

Cependant, lorsque le faisceau énergétique du satellite réplicateur effleura la tour centrale d'Atlantis avant que le bouclier ne soit complètement levé, plusieurs conduits principaux d'alimentation furent endommagés, provoquant la sortie prématurée de l'hyperespace de la cité au sein d'un système solaire inconnue. Néanmoins, incapables d'effectuer un saut en hyperespace faute de puissance et ceux malgré les réparations, le docteur McKay eut l'idée d'utiliser un Jumper expérimental dans le but de dérober un EP2Z sur la planète-mère des Réplicateurs. Cette mission put être menée avec succès qu'avec l'aide du docteur Elizabeth Weir qui guida le colonel Sheppard et Ronon jusqu'à un générateur non surveillé par les Asurans. Ainsi, ce nouvel E2PZ permit à Atlantis de rejoindre M35-115 en hyperespace et d'atterrir à la surface de l'océan de ce monde.

Plusieurs mois plus tard, en 2008, lorsque le docteur McKay eut l'idée de détruire les Asurans en augmentant la force d'attraction entre les nanites, ce dernier suggéra de faire exploser une demi-douzaine d'E2PZ en forme symétrique autour de la masse super dense réplicateur dans le but de créer artificiellement une bombe à fusion susceptible d'anéantir la planète Asuras. Néanmoins, au moment où le scientifique terrien s'apprêta à surcharger les générateurs, la masse de Réplicateurs commença à s'enfoncer sous la surface de la planète et coupa du même coup l'alimentation électrique souterrain de la cité, l'empêchant d'exécuter son plan. Ainsi, McKay modifia alors les paramètres de la masse réplicateur afin qu'elle soit aspirée directement dans le noyau de la planète, provoquant ainsi sa destruction dans une gigantesque explosion.

Cependant, peu de temps avant la destruction d'Asuras, Todd profita de l'anéantissement des Réplicateurs pour envoyer une petite escadrille de Dart au sein de la cité réplicateur dans l'unique but de récupérer plusieurs E2PZ afin d'alimenter un avant-poste de clonage en énergie pour augmenter la taille de son armée et ainsi défaire toutes les autres factions wraiths rivales. Alors que la planète devenait de plus en plus instable, Todd attendit jusqu'au dernier moment le retour de ses congénères en possession de trois E2PZ avant de s'enfuir en hyperespace. Néanmoins, une semaine après ces événements, celui-ci fut trahi par l'un de ses subordonnés qui fit allégeance à une reine appartenant à une ruche rivale. Ces derniers utilisèrent alors les E2PZ et les connaissances de Todd pour adapter le générateur lantien aux installations de clonage wraiths.

Entre-temps, les membres de l'équipe Atlantis découvrirent à leur tour la localisation de l'avant-poste de clonage wraith et réalisèrent que ce vaste complexe contenait plusieurs centaines de chambres de stase abritant chacune d'entre elles des milliers de cocons. Cependant, après avoir libéré Todd de sa cellule, celui-ci révéla au colonel Sheppard et son équipe que cet avant-poste était une fabrique de clones et qu'il était alimenté par trois E2PZ volés aux Réplicateurs. Les membres de l'équipe Atlantis décidèrent de s'allier à Todd dans le but de récupérer les générateurs lantiens et empêcher la création des guerriers clones. Toutefois, bien que l'activation des chambres de clonage par les Wraiths empêcha la récupération des E2PZ par l'équipe Atlantis, le colonel Sheppard eut l'idée d'utiliser un vaisseau-ruche pour détruire l'avant-poste, ainsi que les générateurs.

Cependant, quelque temps plus tard, Todd ayant toujours en sa possession plusieurs E2PZ volés aux Réplicateurs, celui-ci ordonna alors à ses meilleurs scientifiques wraith de se pencher sur un projet visant à coupler la technologie d'un vaisseau-ruche avec celle d'un E2PZ. Ainsi, en 2009, après plus d'un an de recherche, l'un de ses subordonnés de Todd parvint à recalibrer les systèmes d'une ruche afin que celle-ci absorbe directement l'énergie du générateur lantien. Toutefois, alors que le vaisseau wraith commença à développer des capacités fulgurantes, le scientifique wraith décida de trahir son supérieur hiérarchique qui fut contraint de s'enfuir à bord d'un Dart. Todd contacta par la suite les membres de l'expédition Atlantis pour les avertir du danger représenté par ce super vaisseau-ruche boosté par un E2PZ pour la cité des Anciens et ses habitants.

Néanmoins, au cours d'une rude bataille spatial contre le Dédale, ce vaisseau-ruche modifié équipé d'un E2PZ capta un signal inter-dimensionnel provenant d'une réalité alternative et se mit le cap vers la Terre en hyperespace. Incapable d'arrêter cet appareil ennemi, le lieutenant-colonel Sheppard eut l'idée d'utiliser la cité d'Atlantis afin de rejoindre au plus vite la Voie lactée et persuada Todd de lui fournir les coordonnées du monde sur lequel celui-ci avait caché les autres E2PZ volés dans la cité des Réplicateurs en échange de sa survie. Après avoir rapporté les précieux générateurs sur Atlantis, le docteur Zelenka installa les deux E2PZ supplémentaires, permettant au docteur Beckett de faire décoller la cité de la surface de Nouvelle Lantia à l'aide du fauteuil de contrôle et de mettre à son tour le cap vers la Terre en hyperespace.

Toutefois, suite à la sortie prématurée d'Atlantis de l'hyperespace au bord de la Voie lactée, les membres de l'expédition découvrirent que le vaisseau-ruche modifié était équipé d'une porte des étoiles et décidèrent d'infiltrer l'appareil ennemi dans l'espoir d'accéder à l'E2PZ et de créer une surcharge fatale. Entre-temps, le docteur Zelenka eut l'idée d'utiliser le moteur à vortex alimenté grâce aux trois E2PZ dans le but de rejoindre la Terre en un très court laps de temps. Ainsi, au moment où le vaisseau-ruche modifié se plaça en orbite de la Terre et chargea ses armes, Atlantis fut instantanément propulsée en orbite de ce monde grâce au moteur à vortex et se retrouva au milieu d'une bataille spatiale. Le docteur Beckett déploya alors une importante vague de drones sur le vaisseau ennemi qui riposta en envoyant une salve de puissants tirs d'armes à énergie, repoussant la cité à la limite de l'atmosphère terrestre.

Cependant, n'ayant pas assez de puissance pour manœuvrer la cité, Woolsey ordonna à Beckett de continuer à tirer sur le vaisseau ennemi en dépit du bouclier d'Atlantis qui était sur le point de céder. Bien que la super-ruche fut pulvérisée grâce à l'équipe du colonel Sheppard, le docteur Beckett fut incapable de réajuster l'orbite d'Atlantis qui entra dans l'atmosphère de la Terre. Le personnel de l'expédition parvint néanmoins à activer l'occulteur tandis que la cité des Anciens se posa dans la baie de San Francisco. Néanmoins, malgré cette victoire, la cité d'Atlantis fut sévèrement endommagée par la bataille contre la super-ruche, et fut probablement contrainte de rester quelque temps à la surface de la Terre malgré la présence des trois E2PZ, dont leur état et leur niveau de puissance demeure inconnu.

Suite à ces événements, on ignore complètement si d'autres extracteurs de potentiel de point zéro demeurent quelque part dans la Voie lactée, la galaxie de Pégase, ou d'autres régions de l'Univers, abandonnés à travers l'espace à bord de vaisseaux spatiaux, ou à la surface de certaines planètes ayant abritées autrefois des avant-postes des Anciens.

Épisodes reliés