Double

(3,39 / 5) 169 notesNoter
Cet épisode est canon.
Double (Saison 1 de Stargate SG-1)
Titre original :
Cold Lazarus
Épisode :
#106
Date de diffusion :
29 août 1997
Audiences US :
4,50 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Kenneth J. Girotti
Scénariste :
Jeffery F. King
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill/Jack O'Neill (Unity)), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson), Amanda Tapping (Capitaine Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Don S. Davis (Major General George S. Hammond)
Acteurs invités
Harley Jane Kozak (Sara O'Neill), Teryl Rothery (Dr. Janet Fraiser), Gary Jones (Sergent Walter Harriman), Wally Dalton (Mike), Kyle Graham (Charlie O'Neill), Marc Baur (Policier), Jane Spence (Infirmière), Carmen Moore (Assistante laboratoire), Charles Payne (Garde NCO)
Synopsis
SG-1 découvre une forme de vie cristalline possédant la faculté de prendre l'apparence des organismes avec lesquels elle désire communiquer.

Moments clés

- Découverte d'une forme de vie cristalline
- Rencontre de Sara O'Neill, l'ex-femme de Jack, et de Charlie O'Neill
- Première sortie du SGC pour Teal'c

Défauts visuels et incohérences

[00:51] - Lorsque Daniel marche dans le sable près des cristaux, on peut voir l'un d'entre eux bouger sous l'effet de ses pas.
[01:58] - Au moment où Jack s'approche d'un des cristaux bleus, on peut apercevoir plusieurs autres derrière lui. Mais lorsqu'il est projeté en arrière, on peut voir qu'un chemin s'est dégagé derrière lui. De plus, Jack atterrit sur l'arrête d'une dune, mais sur le plan suivant, il est allongé sur le dos sur le côté de la dune.
[21:00] - Le personnel du SGC reçoit le code de désactivation de l'iris avant l'ouverture de la porte des étoiles.
[21:59] - On peut apercevoir l'ombre d'un perchman sur la veste du général Hammond. 

Notes sur l'épisode

- Cet épisode se déroule plusieurs mois après les événements de l'épisode pilote "Enfants des Dieux". Les images de sécurité d'O'Neill dans sa salle de détention montrent que certains des événements de l'épisode ont eu lieu le 9 mai.
- Lorsque le cristal prend la forme du capitaine Samantha Carter, elle dit "Holy Hannah", une phrase que son père Jacob Carter utilisera régulièrement.
- Dans la scène où le double du colonel O'Neill se trouve dans la chambre de Charlie, on peut apercevoir un poster "Crystals" accroché au mur en avant-plan, ce qui est assez ironique puisque le scénario traîte justement de la rencontre entre SG-1 et une forme de vie cristalline. 
- Lorsque le colonel Jack O'Neill et le double de Charlie quittent l'hôpital (à 40:00), on peut entendre le motif musical d'Independence Day, entendu dans l'épisode précédent "Le premier commandement".
- Dix ans plus tard, dans la série dérivée, Stargate Atlantis, l'équipe d'Atlantis rencontre une forme de vie cristalline similaire dans l'épisode "Cauchemar sur Atlantis". Dans cet épisode, Carter fait référence aux événements de cet épisode.
- Lorsque le vrai O'Neill revient sur Terre, l'Iris se désactive automatiquement lorsqu'il reçoit son IDC. Cependant, d'autres épisodes ont montré que le code signale simplement que le technicien à l'autre bout du fil peut ouvrir l'Iris en toute sécurité. Le sergent Walter Harriman mentionne dans "Héros 1ère partie" qu'un système d'IDC automatique a été testé pendant un certain temps, cela pourrait être l'un de ces cas.
- Les scènes sur P3X-562 ont été filmées sur place, dans les fosses à soufre des quais de Vancouver. Les scènes à l'hôpital de Colorado Springs ont été tournées à l'hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique.
- Cold Lazarus est le titre de la dernière pièce d'une série en quatre parties de Dennis Potter, dans laquelle des scientifiques du 24e siècle extraient les souvenirs d'une tête cryogénisée du 20e siècle. La nature douloureuse de ces souvenirs correspond à ceux que vit le double de Jack O'Neill et explique probablement le choix du titre de l'épisode.
- C'est le premier de trois épisodes de Stargate SG-1 écrits par Jeffrey F. King.
- Il s'agit du premier des cinq épisodes de Stargate SG-1 et Stargate Atlantis réalisés par Ken Girotti.