Entité

(3,85 / 5) 101 notesNoter
Cet épisode est canon.
Entité (Saison 4 de Stargate SG-1)
Titre original :
Entity
Épisode :
#420
Date de diffusion :
09 février 2001
Audiences US :
3,00 millions de téléspectateurs
Réalisateur :
Alan Lee
Scénariste :
Peter DeLuise
Acteurs principaux
Richard Dean Anderson (Colonel Jack O'Neill), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson), Amanda Tapping (Major Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Don S. Davis (Major General George S. Hammond)
Acteurs invités
Gary Jones (Sergent Walter Harriman), Teryl Rothery (Docteur Janet Fraiser), Dan Shea (Sergent Siler)
Synopsis
Le SGC est envahi par une entité informatique qui prend rapidement le contrôle des ordinateurs du SGC avant de se réfugier dans le corps du major Carter.

Moments clés

- Découverte d'une forme de vie artificielle
- Invasion du SGC par une entité extraterrestre de P9C-372
- Prise de contrôle du corps du major Carter par l'Entité

Défauts visuels et incohérences

[02:53] - Lorsque le colonel O'Neill coupe manuellement l'alimentation de la porte des étoiles, on peut voir un soldat devant une mitrailleuse face à cette dernière, qui disparaît sur le plan suivant, suggérant qu'il s'agit d'un plan réutilisé. 
[07:19] - Un livre placé à la droite du major Carter apparaît ou disparaît selon les différents plans de caméra. 
[07:30] - Lorsque le major Carter et le docteur Jackson font leur rapport au général Hammond, on peut remarquer que l'écusson de la Terre de l'archéologue change d'orientation selon les plans de caméra.
[10:54] - Sur le dossier du docteur Jackson, on peut lire qu'il est né un 1er avril. Or dans l'épisode "Le jour sans fin", on apprend que son anniversaire est le 8 juillet.
[27:59] - Lors du briefing, le carnet de Daniel est placé au centre de la table, puis sous les bras de l'archéologue sur le plan suivant. 
[33:40]- Lorsque l'entité dans la major Carter s'échappe de l'infirmerie, celle-ci pousse la table roulante au loin, et cette dernière réapparaît au-dessus du lit sur le plan suivant. 

Caméos

[10:27] - Peter DeLuise - Au moment où l'Entité étudie les fichiers du personnel du SGC, on peut voir la photo de Peter DeLuise défiler à l'écran sous le nom de "Lee Van Cleef", au grade de "Maître de l'équipe SG-1". 

Notes sur l'épisode

- À l'origine, "Entité" portait le titre provisoire "Child's Play" (Jeu d'enfant), qui a même été repris sur le site officiel de la MGM et dans certains programmes de télévision.
- Les actions de l'esprit de Carter sont très similaires aux actions de l'"entité" extraterrestre connue sous le nom de Jerry dans le roman Sphère de Michael Crichton. Dans ce livre, l'Alien hostile se désigne lui-même comme une "Entité", ce qui explique peut-être le titre de l'épisode. L'Entité de P9C-372 s'adresse à l'équipe par le biais des systèmes informatiques, affichant à un moment donné le message "JE SUIS ICI" sur les ordinateurs. Ce message est, bien sûr, identique à celui affiché par Carter. Il s'agit de l'un des nombreux épisodes de Stargate SG-1 présentant une extrême ressemblance avec les romans écrits par Michael Crichton. 
- Cet épisode est le seul à avoir été tourné entièrement en HD jusqu'au premier épisode de la saison 8, "Mésalliance 1ère partie". À partir de "Némésis", tous les épisodes ont été entièrement tournés en 35 mm. Les épisodes précédents étaient tous filmés en 16 mm (sauf les plans d'effets).
- Il s'agit du seul épisode de Stargate SG-1 réalisé par Allan Lee.
- D'après les dossiers personnels que l'Entité affiche, le Colonel Jack O'Neill est né le 10/10/51, le Major Samantha Carter le 17/10/65 et le Dr Daniel Jackson le 01/04/65.

Secrets de tournage

- Joseph Mallozzi dit, sur son blog à propos de cet épisode : "Le principe était assez standard mais, comme pour la plupart des épisodes, ce qui le distinguait, c'était ce qui le rendait spécial pour nos personnages - dans ce cas, Amanda qui s'est transformée en Terminator, et Jack qui est confronté à une décision très difficile pour faire face à la menace. Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant dans cet épisode, c'est qu'après de nombreuses histoires dans lesquelles la position militaire de Jack entre en conflit avec la position civile pacifique de Daniel, aboutissant invariablement à ce que ce dernier ait raison, les résultats sont inversés ici. Jack avait raison. Il aurait dû la détruire quand il en avait l'occasion plutôt que de laisser Daniel et Sam tenter de communiquer avec l'entité."