Les fantômes du passé

(4,14 / 5) 275 notesNoter
Cet épisode est canon.
Les fantômes du passé

Résumé complet

Dans un Jumper, le Lieutenant Colonel Sheppard et son équipe viennent de finir l'exploration d'une planète. Les membres de l'équipe racontent leur rencontre avec des "singes volants". McKay réussit à télécharger une image floue et obscure de cette étrange faune. Malgré cela, l'équipe est d'avis que cette planète conviendrait à l'installation d'un Site Alpha. Ils programment la porte spatiale pour Atlantis. Cependant, McKay détecte une importante montée d'énergie. Peu de temps après, Sheppard perd le contrôle du Jumper alors que la montée d'énergie prend de l'ampleur. Cette surcharge dérègle l'énergie du vaisseau qui tombe en panne au point que les nacelles ne peuvent plus se rétracter. Le Jumper heurte alors la porte spatiale, le faisant dériver vers l'orbite de la planète. A l'aide de ses propulseurs, la porte réussit à revenir à sa position originale.

Alors que le Jumper continue à dériver lentement vers la planète, McKay découvre que l'alimentation du Jumper n'est pas vraiment morte et que le vaisseau ralentit, ce qui le conduira dans l'orbite basse de la planète. Juste au moment où les membres de l'équipe pensent qu'ils vont y rester, l'une des nacelles du vaisseau se rétablit, permettant à Sheppard de reprendre le contrôle du vaisseau Lantien afin de le faire traverser la porte avant qu'elle ne s'éteigne sachant que le DHD du Jumper est inutilisable. C'est alors que l'énergie revient de façon soudaine, et l'équipe revient sur la cité saine et sauve.

Sur Atlantis, McKay et Zelenka font un rapport complet de l'appareil et découvrent que rien ne cloche avec le Jumper. La confusion règne au sein de l'équipe puisqu'il doit bien avoir une raison à la panne survenue lorsqu'ils allaient franchir la porte. Le rapport ne relatant aucun problème avec le vaisseau Lantien, tous les membres retournent à leurs activités habituelles. Dans les couloirs de la cité, Sheppard établit un rapport à Woolsey de ce que lui et son équipe ont découvert sur la planète. Woolsey, après avoir jeté un oeil à l'obscure photo du singe volant, entre dans le transporteur pour rejoindre la salle de contrôle. Mais une défaillance survient dans le transporteur, téléportant Woolsey sur la tour Est de la Cité d'Atlantis. Le chef de l'expédition essaie en vain de revenir dans le téléporteur, mais les portes se referment devant lui. Il tente alors de contacter la salle de contrôle mais personne ne répond. Il comprend qu'il est bloqué.

Mc Kay trouve la même surcharge d'énergie dans les systèmes de la cité que celle que l'équipe a rencontré à bord du Jumper. Il reçoit par ailleurs plusieurs plaintes de diverses membres de la cité. Sheppard évite de près un éclair d'énergie et va à la salle de contrôle. Là, McKay et Zelenka commencent à travailler sur un moyen de régler ces problèmes d'énergie. McKay déclare que cette surcharge ne peut pas être liée à l'accident survenu à bord du Jumper sachant que le vaisseau n'a été nullement en contact avec les systèmes de la cité. Woolsey arrive finalement à la salle de contrôle après avoir traversé à pied la moitié de la cité. L'équipe cherche à régler ce problème de fluctuation d'énergie lorsque toute la cité s'éteint. L'expédition découvre alors qui est à l'origine de tous ces problèmes énigmatiques.

En effet, l'ordinateur portable de Rodney s'allume tous seul. Un texte apparaît à l'écran. A première vue, les mots qui apparaissent à l'écran n'ont aucun sens, mais peu à peu le mot "help" ("aidez-moi") s'y affiche. Rodney répond à cette interpellation en écrivant "qui êtes-vous?" sur le clavier de l'ordinateur. Lentement, le nom de "Elizabeth Weir" se dévoile sur l'écran de l'ordinateur portable, ce qui cause un choc chez les membres de l'expédition, puisqu'ils pensaient tous qu'elle était morte. McKay pose des questions à l'ordinateur, mais l'entité semble avoir des problèmes à communiquer. Elle explique qu'elle est piégée dans le sub-espace et qu'il lui est difficile de rester dans cette situation. L'énergie de la cité revient alors à la normale. Lorsque McKay lui pose une autre question, elle ne répond que par un autre "help".

Plus tard, McKay et Zelenka parviennent à canaliser l'énergie de trois générateurs à Naquadah afin de résoudre les problèmes de surcharge d'énergie. Ils peuvent désormais communiquer avec l'entité qui prétend être le Docteur Weir et obtiennent une réponse. Dans un premier temps, c'est une voix masculine qui leur répond, puis après que McKay ait résolut ce problème minime, Weir parvient à parler avec une voix qui n'est pas la sienne mais qui reste néanmoins féminine. McKay rajoute que c'est le mieux qu'il puisse faire. Weir commence alors par dire que tout le monde sur Atlantis lui a manqué, elle salue d'ailleurs le Colonel Sheppard et semble surprise d'apprendre que Woolsey est le nouveau chef de l'expédition. Les Atlantes lui demandent ce qui lui est arrivé. Weir commence le récit de tous les évènements qui se sont produits après qu'elle ait demandé à Sheppard de l'abandonner sur Asuras il y a un an.

Elle avait été réparée par les autres Asuran, et avait été autorisée à joindre leur communauté. Malgré le temps passé là bas sous sa nouvelle forme, elle avait réussit à garder sa conscience originale. Elle essayait de se cacher du collectif, mais certains Réplicateurs pouvaient néanmoins sentir sa différence. Ces derniers étaient les derniers du groupe de Niam, et étaient en quête de l'Ascension. Elizabeth les avait rejoints pour les aider dans leur but mais fût obligée de fuir Asuras, la planète mère des Réplicateurs. Leur quête n'était pas des plus simples puisqu'ils pouvaient être repérés et traqués par Oberoth à n'importe quel moment. Mais suite à la destruction d'Asuras, elle et la faction de Réplicateurs avaient plus le temps de se consacrer à leur but. Weir les emmena sur une planète afin de leur enseigner comment méditer, mais un seul défaut majeur et irrémédiable demeurait : ils étaient des machines.

Malgré ça, Koracen, un Asuran, pensait avoir trouvé un moyen d'atteindre l'équivalent digital de l'Ascension. Leurs consciences pourraient alors être capables d'exister indéfiniment en tant qu'entités d'énergie de telle sorte qu'ils pourraient télécharger leur esprit dans le sub-espace tout en désintégrant les nanites de leurs corps. Ils seraient ainsi capables de se déplacer librement dans la galaxie. Lia, une autre Réplicateur, restait pourtant sceptique à un tel projet jusqu'à ce qu'une Asuran se proposa comme volontaire, démontrant ainsi la procédure aux autres de la faction Asuran. Le plan de Koracen semblait marcher. Après avoir désintégré leur corps de nanites, ils pourraient alors passer à l'étape suivante vers une existence supérieure.

Malheureusement, il ne semblait pas y avoir d'étape suivante. Ils étaient piégés, incapables de contrôler le mouvement constant et le bruit assourdissant du le sub-espace. Ils essayèrent de se réfugier chez d'autres races de technologie avancée, tout en restant soigneusement à l'écart de l'expédition et des Wraith. Ils essayèrent même de se loger dans des systèmes Wraith mais sans succès. Weir parvint alors à se libérer des autres Réplicateurs et partit à la recherche de la cité en dernier recours. Elle demande alors de voir sa conscience transférée dans un corps, mais Woolsey refuse. Cependant, Elizabeth décide de régler le problème par ses propres moyens. Elle s'enferme dans la section de la cité où se trouve la machine qui a servi à la conception de Fran. L'équipe tente de récupérer l'accès à la salle et à l'instant où elle s'apprête à détruire la porte, l'accès se débloque et Fran apparaît.

Elle maintient qu'elle est le Docteur Weir mais qu'elle ne peut le prouver puisque les Réplicateurs ont eu accès à sa mémoire. Elle ajoute qu'elle ne représente pas une menace pour la cité, ni pour les membres de l'expédition. Pour faire preuve de sa bonne foi, elle transfère toutes les connaissances technologiques qu'elle a rencontré pendant son voyage dans le sub-espace, ainsi que de la technologie Wraith. L'équipe reste sceptique et se rencontre à part afin de décider de son sort : elle serait alors envoyée dans une réalité virtuelle, comme l'a été Ava.

Pendant ce temps, Elizabeth discute avec Teyla et apprend par la même occasion la naissance de son fils, Torren John Emmagan. Elle devine aussi que Kanaan est le père. Sheppard rentre dans la salle et Weir lui adresse la parole mais s'arrête soudainement. Elle semble ressentir quelque chose : les autres Réplicateurs l'ont trouvé et se préparent à arriver sur Atlantis. Mc Kay se lance sur l'élaboration d'un programme qui pourrait les empêcher de causer des troubles à la cité, mais au moment de son activation, les autres sont déjà arrivés.

Des sauts d'énergie surgissent partout dans la cité, mais grâce à Mc Kay, un moyen de communication est établi avec Koracen. Les huit autres Asuran réclament à leur tour des corps en état de fonctionner. Woolsey refuse et Koracen coupe le contact avec l'expédition avant de commencer à faire couler la cité. Les boucliers n'étant pas en état de marche, l'équipe se trouve forcée de collaborer. Woolsey demande alors à Weir de leur faire passer un message, s'ils font couler la cité, alors ils n'auront jamais ce qu'ils veulent et leur espoir d'Ascension coulerait ainsi avec l'expédition. Weir tente alors de transmettre le message, mais personne n'y répond. Soudainement, Koracen s'arrête et la cité émerge de nouveau.

Weir propose un nouveau plan. Elle voudrait permettre aux Réplicateurs de se créer des corps tant que ces derniers seraient des corps humains, c'est-à-dire, des corps qui vieillissent. D'après elle, ils seraient alors capables d'atteindre l'Ascension. Mc Kay les laisse travailler sur ce plan, après les avoir enfermés dans un salle entourée d'un champs de force. Les Réplicateurs commencent alors à travailler pendant que Ronon garde un œil sur l'avancement de leur projet au cas où l'un d'eux serait prêt à trahir la confiance de l'équipe d'Atlantis.

Néanmois, Koracen parvient à s'échapper. Ronon essaie de l'arrêter mais se retrouve propulsé à travers un couloir. Les autres Asuran affirment que Koracen a agit seul et qu'ils veulent toujours atteindre leur but. Sheppard poursuit Koracen et tente de lui tirer dessus avec son arme, mais les balles sont inefficaces. Koracen explique qu'il ne veut pas être humain puisqu'un humain a besoin de manger, de boire et de dormir. Sheppard rencontre Weir et lui dit qu'elle trompe l'expédition depuis le début, et que depuis qu'elle est arrivée sur la cité, il doute de sa véritable identité. Koracen se jette sur lui pour l'attaquer, mais Weir arrive à temps pour sonder son esprit et le détruire, le transformant en un tas inerte de nanites.

Plus tard, Woolsey autorise les Asuran à continuer leur travail. Weir fait ses excuses à l'expédition, disant qu'elle pensait qu'elle et son groupe ne seraient pas une menace. Cependant, Weir a un autre plan afin de régler la situation actuel et pour être sûre de poser aucun problème à la cité et à ses habitants. Quelques temps après, la faction Asuran est autorisée à continuer leur travaux sur une autre planète.

Ils promettent de contacter Atlantis s'ils ont besoin d'aide. Ils activent la Porte, mais la faction Réplicateur semble avoir des doutes. Weir leur dit que tout va bien et qu'elle passe la première pour voir si la planète est convenable. Néanmoins, le moment où les derniers Réplicateurs franchissent la porte, ils réalisent qu'on les a envoyé vers une porte spatiale. Ils commencent à se congeler à cause des effets de l'espace. Lorsque la porte se referme, Mc Kay conclut que maintenant la question de savoir si l'entité était bien Elizabeth n'a plus vraiment d'importance. Alors que l'équipe s'en va, Sheppard reste devant la Porte, d'un air ténébreux. A la fin de l'épisode, le groupe Asuran et Weir sont entièrement gelés et dérivent lentement à travers l'espace.