Les naufragés du temps

(3,69 / 5) 611 notesNoter
Cet épisode est canon.
Les naufragés du temps (Saison 1 de Stargate Universe)
Titre original :
Time
Épisode :
#108
Date de diffusion :
13 novembre 2009
Audiences US :
1,80 million de téléspectateurs
Audiences FR :
440 000 téléspectateurs
Réalisateur :
Robert C. Cooper
Scénariste :
Robert C. Cooper
Acteurs principaux
Robert Carlyle (Dr. Nicholas Rush), Louis Ferreira (Colonel Everett Young), Brian J. Smith (Lt. Matthew Scott), Elyse Levesque (Chloe Armstrong), David Blue (Eli Wallace), Alaina Huffman (Lt. Tamara Johansen), Jamil Walker Smith (MSgt. Ronald Greer)
Acteurs invités
Peter Kelamis (Adam Brody), Mark Burgess (Dr. Jeremy Franklin), Jennifer Spence (Dr. Lisa Park), Julia Benson (née Anderson) (Lt. Vanessa James), Patrick Gilmore (Dr. Dale Volker), Josh Blacker (Sgt. Spencer), Jeffrey Bowyer-Chapman (Soldat Darren Becker), Ryan Booth (Cpl. Marsden), Michael Sangha (Cpl. Lipton)
Synopsis
Une équipe du Destinée se rend sur une planète découvre un kino contenant des images de l'équipage qui n'ont jamais été enregistrées.

Moments clés

- Exploration d'une planète jungle par un équipage alternatif du Destinée
- Attaque des Terriens par des créatures nocturnes extraterrestres
- Mort de tous les membres alternatifs, hormis le lieutenant Scott
- Envoi d'un Kino dans le passé par le lieutenant Scott à cause d'une éruption solaire
- Découverte et visionnage du Kino par un seconde équipage alternatif du Destinée
- Découverte d'une infection provoquée par des micro-organismes contenus dans l'eau
- Seconde exploration de la planète jungle et mort de l'équipe, hormis Scott
- Envoi d'un nouveau Kino dans le passé par le lieutenant Scott

Références culturelles

Welcome to the jungle (chanson des Guns n' Roses - 1987) - Greer en arrivant sur la planète : "Welcome to the jungle baby" et l'intro d'Axl Rose est : "Do you know the fuck where you are ? You're in the jungle baby ! You're gonna die !"
List of Demands (Saul Williams) - Musique écoutée par Greer.
Alien (film) - « Oh, hey ! Hello ! Haven't you seen Alien ? » [Eli] Les calamars extraterrestres sortent du ventre de leurs victimes.
Hackers / Matrix / Star Wars V : L'Empire contre-attaque / Retour à la fac / Will Hunting - « What ? It'll help pass the time. Okay, I'll go first. Hackers. Obvious, I know. The Matrix. Old School. You got to have something to make you laugh. Right ? If trilogies count as one, then all three original Star Wars, but if-if only one, then-then Empire. Uh, that's four. Man, this is hard. I could pick so many. Maybe it should be top ten ! [Eli] "Good Will Hunting has got to be there some where. » [Eli]
Butch Cassidy et le Kid - « Hey, for a moment there, I thought we were in trouble. » [Rush]
Butch Cassidy et le Kid - « For a moment there, I thought we were in trouble ? » [Eli]
Butch Cassidy et le Kid - « Butch Cassidy and the Sundance Kid. It's uh, Butch's last line before he and Sundance run out to face the Bolivians. One of my favorites, too. » [Young]
Retour vers le futur - « Whoa, whoa. Okay, this is making my brain hurt. Uh...Oh, my god. Back to the Future. » [Eli]

Notes sur l'épisode

- Il est révélé dans le webisode Kino "New Kind of Crazy" que dans la ligne de temps actuelle, les deux Kinos envoyés dans le passé dans les deux lignes de temps alternatives ont été retrouvés et examinés. Une équipe a revisité la planète Jungle (de jour, cette fois) et a récupéré des spécimens vivants des calamars extraterrestres.
- Le venin des calamars extraterrestres continue d'être un atout pour l'équipage après cet épisode ; il est utilisé comme sédatif dans "Mutinerie" et "La somme de toutes les peurs".
- Il est révélé dans cet épisode que la maladie dont souffre Marian Wallace est le VIH.
- Les portes des étoiles de la Voie lactée et de la galaxie de Pégase ont des sécurités qui empêchent la porte de se verrouiller lorsque le vortex s'approche trop près d'une étoile. Ces dispositifs existent très probablement dans le DHD. Les portes de style destinéenne n'ont pas de DHD et c'est très probablement pour cela que cette Porte a pu composer.
- Le crâne que le Dr Nicholas Rush de la seconde équipe a trouvé sur la planète était le sien. Le premier Rush est entré dans la porte des étoiles et l'éruption solaire a fait que le trou de ver a tourné autour de l'étoile et est revenu sur la même planète (la même chose est arrivée à Stargate SG-1 dans l'épisode "1969"). Les forces gravitationnelles font que la matière est propulsée soit en avant, soit en arrière dans le temps. Dans ce cas, elle est ramenée à un point suffisamment éloigné dans le passé pour permettre la décomposition complète du corps.
- La chanson jouée par Greer est "List of Demands" de Saul Williams.
- Une grande partie de cet épisode est filmée du point de vue du Kino.
- Dans une interview avec InnerSPACE (sur la chaîne Space), Elyse Levesque a mentionné que cet épisode était "une expérience massive" et que l'équipe a inventé des engins de caméra pour réaliser certaines des différentes techniques de tournage.
- Ryan Booth (Caporal Marsden) a déjà joué le rôle du Jaffa de Zarin dans l'épisode "Sans pitié" de Stargate SG-1 et le lieutenant Negley dans l'épisode "L'équilibre parfait" de Stargate Atlantis.

Secrets de tournage

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi publia une série de messages à propos de cet épisode : "Rob a été très occupé par des problèmes de préparation, mais, en attendant, il a tourné l'épisode 7 dans sa tête. Celui-ci promet d'être très amusant." 

- "J'ai lu le premier jet de 'Les naufragés du temps' hier (Rob l'a apparemment écrit pendant son temps libre en conduisant pour aller et revenir du travail tous les jours) et c'est brillant. Le mot "brillant" est un mot que j'ai tendance à réserver à des œuvres d'une magnificence suprême, comme la "Naissance de Vénus" de Botticelli ou les gâteaux russes de ma tante Fannie, mais il s'applique ici à un scénario qui est, sans aucun doute, le meilleur de son genre. Il est délicieusement complexe et profondément attachant, plein de rebondissements surprenants et de moments déchirants pour les personnages."

- "Avant le déjeuner, Carl, Paul et moi nous sommes rendus sur le plateau 1 où l'on travaille actuellement sur le décor de la jungle pour 'Les naufragés du temps'. C'est sacrément impressionnant. J'ai pris beaucoup de photos, y compris quelques clichés de Carl posant à côté d'une fougère alien géante."

- "Aujourd'hui, l'action de départ s'est déplacée du Destiny vers les jungles de l'étape 1. Une journée très lourde, mais rien à voir avec celle de demain, où les cieux s'ouvriront (ou, plus exactement, nous ferons en sorte qu'ils s'ouvrent) pour arroser nos acteurs d'une pluie torrentielle. Ivon a fait remarquer que lorsque la pluie commence, la température dans cette scène chute d'environ dix degrés. Il va faire un peu froid, c'est pourquoi tous les acteurs ont été équipés de combinaisons de plongée. Pour sa part, l'acteur Jamil Walker Smith est en fait impatient, sincèrement excité à l'idée de se battre contre les éléments. Je ne plaisante pas. Ce type est un dur à cuire !" 

- "Eh bien, il faisait beau, ensoleillé et chaud à l'extérieur aujourd'hui, mais couvert, sombre et pluvieux à l'intérieur. Plus précisément, je fais référence à l'intérieur de la scène 1 où le scénariste/producteur exécutif/créateur de la série/maître cuisinier Robert C. Cooper dirigeait Mayhem Day dans le dernier épisode de Stargate Universe - 'Les naufragés du temps'." 

- "Rob Cooper a fait un travail de réalisation formidable. L'épisode 'Les naufragés du temps' a l'air fantastique. C'est un sacré voyage, celui-là. En parlant de fantastique, je dois faire une mention spéciale à David Blue et Brian J. Smith qui livrent des performances exceptionnelles dans cet épisode. C'est bouleversant". 

- "Le suspense tranquille du mystère d'aujourd'hui à bord du navire contrastait fortement avec le chaos lugubre, humide et lourd de munitions des jours précédents. Et c'est aussi bien ainsi. Mes dents claquent encore à cause du barrage de M5 qui a illuminé les ombres de la scène 1 la dernière fois que je suis passé. Oui, il se passe des choses délicieusement effrayantes dans "Les naufragés du temps" (une collaboration de Robert C. Cooper dont le tournage s'est achevé hier) qui seront sans aucun doute encore plus délicieuses et effrayantes une fois l'épisode terminé."

"Tout porte à croire que les acteurs se sont beaucoup amusés, en particulier l'acteur Jamil Walker Smith qui s'est délecté du froid, de l'humidité et de la boue. Maintenant, nous passons de l'environnement extraterrestre sombre et dangereux de 'Les naufragés du temps' à la découverte choquante et aux développements troublants présentés dans 'Soupçons'."

- "Après le déjeuner aujourd'hui, nous nous sommes assis et avons regardé le director's cut de 'Les naufragés du temps'. Hoowee ! Quelle aventure ! Un excellent scénario, une excellente réalisation et de très bonnes performances font de cet épisode l'un des plus marquants de ce qui a été jusqu'à présent une première saison extrêmement solide. Un coup de chapeau spécial à David Blue (qui n'était pas sur le plateau lorsque je suis passé cet après-midi pour féliciter les acteurs pour leur travail bien fait) pour une performance à la fois humoristique, autoritaire et touchante. Et, bien sûr, je félicite tout particulièrement Robert C. Cooper qui a écrit, réalisé et produit l'épisode". 

- "Le troisième épisode de mon triumvirat personnel d'épouvante [avec 'Mutinerie' et 'Un nouvel espoir'] est 'Les naufragés du temps' (épisode 9) - une collaboration de Rob Cooper. Effrayant, amusant et très intelligent. Plus que tout autre épisode (en dehors de notre première bien sûr), j'attends avec impatience la réaction des fans à celui-ci". 

- "Nous nous sommes tous assis (ou plutôt sommes restés assis) pour regarder un mixage du jour 1 de 'Les naufragés du temps' (un joint de Rob Cooper) complet avec des effets visuels effrayants comme tout (bravo à Mark Savela et son équipe). Comment ça, effrayant ? Eh bien, il y a un moment dans l'action qui fait toujours fuir Ashleigh dans le couloir, horrifiée. Mission accomplie ! "Les naufragés du temps" a l'aspect et la sensation d'un film sur grand écran et reste mon épisode préféré de la saison. Jusqu'à présent."

- "À ceux qui se demandent quand aura lieu la prochaine rencontre avec un extraterrestre, faites attention à ce que vous souhaitez, car cet épisode fournit la réponse dans un style effrayant et époustouflant. En tant que producteur de la série, j'ai regardé les différents épisodes tellement de fois que je m'en suis vraiment lassé au moment du mixage final. "Les naufragés du temps", cependant, est une exception. C'est l'un de ces rares épisodes que je vais regarder quand il est diffusé. Fantastique - mais pas pour les âmes sensibles ou les faibles d'esprit. Comme ma maîtresse de CE1, Mme Vowels, avait l'habitude de dire : "Mettez vos casquettes de réflexion, car cet épisode pourrait vous faire mal au cerveau". 

- Robert Carlyle révéla dans une interview avec io9 : "Nous mourons tous. (...) C'est un épisode très intéressant écrit par Robert Cooper, intitulé 'Les naufragés du temps', où ils vont sur une autre planète, et quand ils y arrivent, ils trouvent une de ces boules extraterrestres. Ils y trouvent des images, et ils y meurent tous. Et c'est là que le teaser se termine." 

- Elyse Levesque confia dans une séance de questions-réponses sur le blog de Joseph Mallozzi : "Mon épisode préféré de la première moitié est 'Les naufragés du temps'. Je pense qu'il se démarque. Tout le monde a apporté son meilleur jeu dans cet épisode et ça se voit. En ce qui concerne Eli et Chloe, on ne sait jamais où les scénaristes peuvent emmener leur relation, mais je pense que c'est un choix plus fort de ne pas les faire se mettre ensemble parce qu'une fois que vous avez traversé ce pont, il n'y a pas de retour en arrière. Il y a quelque chose de séduisant à ne pas donner au public ce qu'il veut et je pense que le désir constant de voir ces deux-là ensemble fera que certains fans resteront à l'écoute !" 

- Mike Banas, rédacteur en chef, ajouta dans une autre série de questions-réponses sur le blog de Joseph Mallozzi : " 'Les naufragés du temps' est probablement mon épisode préféré. Rob Cooper m'a cependant induit en erreur avant que je ne lise le scénario en disant que ce serait un épisode facile à monter. Il m'a dit qu'il s'agirait d'une série de scènes en plan unique qu'il me suffirait d'enchaîner. Eh bien, il s'est avéré que c'était un peu plus compliqué que cela."

"Lui et moi avons discuté pendant le tournage de l'idée que les séquences Kino "frittées" pourraient faire des sauts dans le temps et entre les spectacles, grâce à des points de montage soigneusement choisis dans les pépins. Une idée que j'ai eue était que le Kino ne devait pas seulement fritter vers l'avant, mais qu'il devait aussi avoir de petits sauts dans le temps vers l'arrière. Si vous regardez la scène d'ouverture, vous pouvez voir l'image Kino de notre équipe descendant la rampe de la porte et de petits sauts dans le temps à la fois en avant et en arrière comme une indication subtile de ce qui nous attend dans l'épisode."

"La scène 'What the ...' était géniale. Robert l'a écrit pour qu'il soit coupé comme ça, mais il a demandé à David Blue de dire la vraie phrase 'What the F@#%!' dans l'idée que cela serait plus authentique que si David se coupait lui-même. La partie la plus amusante a été de s'asseoir dans la salle de montage pour écouter et comparer la douzaine de prises en essayant de choisir la plus drôle et la plus réaliste. (...) De plus, c'est probablement le seul épisode sur lequel je travaillerai jamais qui comporte des séquences filmées avec une caméra fixée sur la tête d'un personnage."

- Patrick Gilmore révéla dans une interview avec MediaBlvd Magazine : "Je me souviens être assis dans la remorque de maquillage en train de lire 'Les naufragés du temps', le genre d'épisode de Groundhog Day où nous trouvons le flux kino, où je meurs deux fois dedans. Je me souviens l'avoir lu, avoir feuilleté une page au hasard et en avoir trouvé une qui disait quelque chose comme 'Volker est mort en premier, puis Brody'. J'ai paniqué et j'ai appelé Peter Kelamis pour lui dire : "Ça y est, nous sommes au chômage, nous sommes tous les deux morts". Bien sûr, j'aurais dû lire jusqu'à la fin du scénario. Mais oui, je suis mort plusieurs fois là-bas". 

- Brad Wright confia dans une interview avec le magazine SciFiNow [numéro 40, 2010] : "Je pense que c'est là que la série atteint vraiment son apogée. Certains éléments du fandom ont dit : 'Maintenant, c'est Stargate', mais nous n'aurions pas été aussi engagés s'ils ne s'étaient pas intéressés aux personnages et s'ils n'avaient pas eu l'introduction des sept premières heures. " 

- Robert C. Cooper, producteur exécutif, ajouta dans une interview accordée au magazine SciFiNow [numéro 40, 2010] : "Je voulais faire quelque chose qui avait un environnement vraiment étranger, et aussi ensuite exposer nos personnages au danger de ce qu'ils faisaient tout en exposant le fait qu'ils sont dépassés à bien des égards. Nous avions fait des tonnes d'histoires de voyage dans le temps avant celle-ci et la question était de savoir si nous devions le refaire et comment le rendre différent. Y a-t-il vraiment quelque chose ici qui vaille la peine d'être poursuivi ? "Je pense que tout s'est mis en place lorsque j'ai présenté la fin et la structure de l'histoire. Certains se sont plaints que c'était une remise à zéro, que les personnages n'avaient pas pu grandir ou apprendre quelque chose, mais je ne comprends pas cette critique. Ils ont toujours les Kinos et ont pu observer tout ce qu'ils ont vécu. Je pense que l'une des dynamiques les plus intéressantes de l'épisode était de les voir s'observer eux-mêmes."