Ombre et lumière 2/2

(4,13 / 5) 532 notesNoter
Cet épisode est canon.
Ombre et lumière 2/2 (Saison 1 de Stargate Universe)
Titre original :
Light
Épisode :
#105
Date de diffusion :
23 octobre 2009
Audiences US :
2,01 millions de téléspectateurs
Audiences FR :
480 000 téléspectateurs
Réalisateur :
Peter DeLuise
Scénariste :
Brad Wright
Acteurs principaux
Robert Carlyle (Dr. Nicholas Rush), Louis Ferreira (Colonel Everett Young), Brian J. Smith (Lt. Matthew Scott), Elyse Levesque (Chloe Armstrong), David Blue (Eli Wallace), Alaina Huffman (Lt. Tamara Johansen), Jamil Walker Smith (MSgt. Ronald Greer)
Acteurs invités
Ming-Na Wen (Camile Wray), Peter Kelamis (Adam Brody), Mark Burgess (Dr. Jeremy Franklin), Jennifer Spence (Dr. Lisa Park), Julia Benson (née Anderson) (Lt. Vanessa James), Patrick Gilmore (Dr. Dale Volker), Haig Sutherland (Sgt. Hunter Riley), Josh Blacker (Sgt. Spencer), Jeffrey Bowyer-Chapman (Soldat Darren Becker), Glynis Davies (Marian Wallace), Dominic Zamprogna (Dr. Boone)
Synopsis
Alors que le Destinée est sur une trajectoire de collision avec une étoile, l'équipage doit décider qui restera et qui utilisera la seule navette du vaisseau pour s'échapper et tenter de trouver une planète habitable.

Moments clés

- Début d'une relation intime entre le lieutenant Matthew Scott et Chloe
- Détection de trois planètes potentiellement habitables
- Tirage au sort d'une partie de l'équipage pour survivre à bord de la navette
- Lancement de la navette du Destinée vers une planète habitable
- Premier rechargement du Destinée dans la couronne d'une étoile
- Retour in extremis de la navette et de son équipage avant le passage en VSL

Références culturelles

Boucle d'or - « It doesn't matter. We don't have any choice. We're going to have to launch the shuttle before we can get close enough. The odds...are good, though. Its orbit is in between the other two-the Goldilocks zone, they call it. » [Rush]

Défauts visuels et incohérences

[25:45] - Lorsque le sergent Spencer se réveille, on peut voir de dos le docteur Brody joué au poker dans le réfectoire alors que celui-ci est censé être dans la navette avec l'équipe du lieutenant Scott.

Notes sur l'épisode

- Les webisodes Kino "Not the Com Lab", "No Idea", "The Stargate Room", "Eli's Room", "Don't Encourage Him", "Marked Hatch", "Not Supposed To Be In Here", "Nobody Cares", "Kino Race", "Covered Kino", "The Apple Core", "Chloe's Room" et "Horrible Accident" se déroulent quelque temps après cet épisode.
- Cet épisode s'intitulait à l'origine "Fire", mais comme le scénario durait 20 minutes de plus que n'importe quel épisode, il a été prolongé pour couvrir deux épisodes, principalement en ajoutant plusieurs scènes de Kino et en développant le retour de la navette des Anciens, et a été renommé "Darkness" et "Light".
- Selon les événements de cet épisode, un jour s'est écoulé depuis les événements de "Ombre et lumière 1ère partie" et deux jours depuis les événements de "Air 3ème partie".
- Les personnes qui ont laissé des messages à Kino dans cet épisode sont le MSgt. Ronald Greer, Camile Wray, Chloe Armstrong et le Colonel Everett Young.
- Il est suggéré que Greer a été détenu pour avoir agressé le Colonel David Telford et que, bien que Young n'ait pas approuvé les actions de Greer, il a convenu que Telford le méritait.
- C'est le premier épisode où la partenaire de Wray, Sharon Walker, est mentionnée.
-Lorsque le lieutenant Matthew Scott demande une solution d'interception, il dit "la planète devient assez grosse dans la fenêtre". Cela rappelle la mission Apollo 13, lorsque l'astronaute Jim Lovell demandait au contrôle de mission des informations sur la rentrée dans l'atmosphère, en disant "La Terre devient plutôt grosse dans la fenêtre."
- Dominic Zamprogna (Dr. Boone) a déjà joué le rôle d'Aries dans l'épisode de Stargate Atlantis "La fin de l'innocence". Il est surtout connu pour avoir joué le rôle de James "Jammer" Lyman dans Battlestar Galactica.

Secrets de tournage

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi publia une série de messages à propos de cet épisode : "En parlant de moments de caractère, j'ai lu aujourd'hui la version finale de Brad de " Darkness " et " Light ". Celle-ci m'a beaucoup enthousiasmé également, notamment pour la séquence climatique restante. " 

"Brad Wright passe à la vitesse supérieure après avoir produit 'Darkness' et 'Light', et cherche à mettre en place l'histoire de l'épisode 13." 

"Nous avons regardé le Day 1 Mix de 'Light'. Une fois que tout est dit et fait, ça va être un épisode magnifique." 

"Aujourd'hui, nous avons regardé le mixage du jour 2 de 'Light' avec ses effets visuels terminés. Tout ce que je peux dire, c'est : Wow ! Celui-ci reçoit le prix du plus bel épisode. Il est plein de jolis plans et d'effets visuels de la SF. Félicitations au réalisateur Peter DeLuise et à l'équipe VFX de Mark Savela."

- Brad Wright confia dans une interview accordée au magazine SciFiNow [numéro 40, 2010] : "À l'origine, il s'agissait d'un scénario d'une heure intitulé 'Fire', et ce n'était pas un scénario excessivement long. Mais pour servir correctement les scènes avec la loterie, la vie et la mort et le poids de tout cela, nous ne pouvions pas le raccourcir. De plus, la plus grande critique de la chaîne était que j'avais terminé de manière superficielle. (...) Quand j'ai réalisé que j'avais presque deux épisodes de matériel, j'ai écrit une toute nouvelle fin où Scott doit amarrer le navire. Ce n'était pas dans la version originale ; une fois le contact établi, ils étaient sauvés. Bien sûr, c'est maintenant ma partie préférée de l'épisode." 

- Robert C. Cooper ajouta plus tard dans une interview avec le magazine SciFiNow [Numéro 40, 2010] : "Nous avons commencé à répondre à certaines des questions sur le Destinée, notamment le fait qu'il fonctionne à l'énergie solaire et que c'est ainsi que le vaisseau a fonctionné pendant toutes ces années. Et le fait que nous soyons si peu instruits sur ce vaisseau et en retard sur la courbe des réponses faciles. L'idée est qu'il s'agit d'un processus de découverte pour nous, et je pense que ces épisodes le montrent bien."

"Il y a un peu plus de sens de la réalité dans cette série, et je pense que, je l'espère, vous avez ressenti et vous ressentirez dans chaque épisode qu'il y a un réel danger : ce n'est pas seulement qu'ils vont se sortir de toutes les situations à la fin. "