Possédés

(3,81 / 5) 107 notesNoter
Cet épisode est canon.
Possédés (Saison 2 de Stargate Atlantis)

Résumé complet

Teyla, Ronon, Sheppard et McKay naviguent dans l'espace à bord d'un Jumper : ils discutent des programmes de la télévision terrienne et des émissions préférées de chacun. Ronon semble avoir du mal à cerner l'intérêt d'une telle activité. Soudain, l'alarme de proximité retentit : deux objets tout proche gravitent dans l'espace : ils pensent tout d'abord à des vaisseaux mais ils sont trop petits. Après une rapide analyse, McKay relève qu'il s'agit de capsules de survie.

De retour sur Atlantis, Beckett annonce à Weir par radio que la première capsule est prête pour une éventuelle ouverture : Elizabeth qui est en route pour le rejoindre, rencontre Caldwell. Ce dernier explique, qu'il est resté sur Atlantis pendant les tests spatiaux qui ont lieu à bord du Deadalus, ceux-ci ne nécessitant pas sa présence. Caldwell se sent encore coupable des événements antérieurs et de son parasitisme par un goa'uld. Weir par sympathie lui propose de l'accompagner afin de voir leur dernière découverte. Le colonel accepte.

Pendant ce temps, McKay travaille sur la capsule pour tenter de la réactiver, Weir et Caldwell pénètrent dans la pièce en présence de Beckett. Sheppard et Beckett confirme qu'il s'agit d'une capsule de survie occupée par une femme. L'autre capsule arrivera ensuite car un Jumper n'est pas en mesure d'en transporter deux simultanément. McKay ayant terminé ses manipulations sous la capsule se relève et croise froidement le regard de Caldwell. Le moment est venu d'ouvrir la capsule : comme prévu une femme très âgée gît à l'intérieur. Beckett souligne qu'elle est encore en vie mais ses organes se détériorent très rapidement. Weir avance l'idée qu'elle pourrait être une Ancienne mais McKay rejette l'hypothèse à cause de la technologie équipant la capsule. Par curiosité, Weir s'en approche et reçoit un rayon d'énergie émanant de l'engin, il la touche de plein fouet. Elle s'évanouit et reste inconscient, l'équipe s'empresse de lui porter les premiers soins.

Weir allongée à l'infirmerie se remet du choc, après un moment de latence. Elle finit par reprendre conscience et ouvrir les yeux. Sheppard, inquiet veut savoir si tout va bien, Weir acquiesce mais en utilisant une troisième personne inquiétante pour parler d'elle même, tout l'auditoire est surpris de la réaction. Weir, ou l'entité qui a pris possession d'elle, annonce qu'Elizabeth a subi une réécriture partielle de sa mémoire.

Caldwell, précautionneux, demande à une équipe de sécurité de venir garder la zone, l'entité occupant Weir lui répond que ce n'est pas nécessaire. Elle décide ensuite de dévoiler son vrai nom : Phoebus. En explorant, elle a subi une attaque des Wraiths et s'est réfugié dans la capsule de survie. Par déduction, elle arrive ensuite à la conclusion qu'elle allait certainement mourir puisque la machine a transféré son esprit dans le corps de Weir. Sheppard toujours inquiet demande où se trouve Weir à l'heure actuelle, Phoebus en guise de bonne foi propose alors de lui rendre la parole un instant. Weir après un sursaut semble revenir à elle. McKay s'étonne de l'attitude lénifiante de Weir qui semble accepter la situation avec beaucoup de calme, Weir met en exergue que la situation ne durera que quelques heures car l'impression cérébrale disparaîtra naturellement.

Phoebus demande une faveur, que la seconde capsule soit rapatriée au plus vite, car à l'intérieur se trouve son bien aimé mari. Weir demande alors à Sheppard de bien vouloir prêter son corps au nouvel hôte pour que le couple soit réuni.

La seconde capsule est installée dans le laboratoire, tandis que McKay tente d'expliquer le principe de fonctionnement du rayon, il serait une sorte de boite noire donnant à une personne le temps de témoigner des événements passés. Phoebus est alors amenée par Beckett, qui confirme sa bonne santé apparente. Il a aussi réalisé plusieurs tests et effectivement il confirme que le transfert n'est que temporaire. McKay s'apprête à ouvrir la seconde capsule contenant un homme très âgé. Sheppard abandonne son arme à McKay sur ordre de Caldwell et avance d'un pas hésitant vers la capsule. Phoebus le motive et Sheppard fait un dernier pas. Comme la première fois, le rayon frappe Sheppard et le laisse exsangue sans pour autant aboutir à un évanouissement. Puis il semble reprendre progressivement ses esprits et Phoebus lui dépeint brièvement la situation. S'en suit un baiser fougueux, entre Thalan soupçonneux et sa supposée épouse Phoebus, sous les traits de Weir et Sheppard.

Phoebus a alors une nouvelle requête : peuvent-ils être seuls un instant ? Caldwell refuse catégoriquement. Thalan et Phoebus conciliant proposent alors de laisser un garde à chaque porte, mais le colonel a déjà pris les devants et les gardes se placent déjà. En un instant, les deux extraterrestres se ruent vers les gardes. Ils les neutralisent aisément, les désarment et récupèrent leurs armes. Des coups de feu sont échangés, Caldwell sonne l'alarme avant d'être touché par une rafale de phaser Wraith. McKay lance quelques tirs au hasard provoquant la fuite de Tahlan. Phoebus quant à elle fait face et menace Rodney, arme à l'appui.

Phoebus fait alors une mise au point : Thalan est son ennemi et non pas son mari. Elle enjoint Rodney de contacter la sécurité pour calmer la situation, Beckett tente d'intervenir, et essuie aussi un tir de phaser. Rodney accepte mais se montre peu crédible dans ses propos et Phoebus mécontente lui assène un coup de phaser. Phoebus/Weir, manipulatrice utilise la radio pour lancer la sécurité à la recherche de Sheppard car il n'est plus lui même, s'il est repéré, il faudra l'encercler, sécuriser la zone et Weir viendra en personne régler le problème.

Phoebus avance dans la cité et rejoint le Major Lorne accompagné de son équipe. Le Major veut savoir à quel type de menace il a à faire, Phoebus reste flou et lui donne juste l'instruction de la suivre. Dans le laboratoire, Caldwell se réveille au moment où Teyla et Ronon se manifestent. Le colonel explique que Phoebus était une affabulatrice dès le début. Caldwell lucide ordonne aux diverses équipes de sécurité de neutraliser Weir et Sheppard. Teyla et Ronon se lance dans à leur poursuite avec le même objectif.

Lorne et son équipe sont toujours au côté de la vrai/fausse Weir et insiste pour avoir plus de détails. Tout à coup, le message de Caldwell est retransmis dans les oreillettes de chacun. L'équipe prend alors pour cible Phoebus découverte, Lorne lui demande de lâcher son arme au plus vite. Un membre de l'équipe essaie de saisir Phoebus par l'épaule, la réaction ne se fait pas attendre Phoebus le neutralise ainsi que le reste de l'équipe grâce à une maîtrise du combat à main nue époustouflante . Elle les enferme dans le couloir et s'équipe de leurs armes.

Caldwell en salle de commande essaie de diriger les opérations et demande un rapport complet. Le contact est perdu avec Lorne. Conscient des risques de sécurité, le colonel ordonne alors que tous les membres du personnel non militaires rejoignent leurs quartiers. McKay propose de tirer profit des détecteurs de la cité, considérant l'ordre du colonel, les échos humains restant et circulant seuls seront forcement Phoebus et Thalan. Rodney après l'épisode du Goa'uld peine à faire pleinement confiance à Caldwell. Ce dernier le ressent et demande clairement à Rodney des explications, Rodney n'apporte pas de contradictions suffisantes, Caldwell en profite pour terminer vertement la discussion.

Phoebus appelle Thalan par radio et lui propose un affrontement en règle pour régler leur compte car le temps presse. Un technicien présent près de Caldwell intercepte la communication et la transmet à Caldwell. Phoebus semble réellement avoir envie d'en découdre avec Thalan et de lire sur son visage la défaite. Atlantis et McKay en tête sont très inquiets en attentant ces propos, puisque Weir et Sheppard connaissent tous les secrets de la cité. Caldwell a pour ambition de les arrêter sans les tuer, mais la force sera de toute manière nécessaire. Phoebus continue sa marche dans les couloirs sans savoir qu'à quelques mètres Ronon et Teyla sont à l'aguets. De son côté Thalan annihile deux gardes descendant les escaliers en provoquant leur chute. Il récupère leurs armes au passage. Caldwell par précaution suspend toutes les activités de la Porte, le niveau d'alerte devient maximum.

A la surprise générale, l'énergie est coupée dans la cité. Phoebus par précognition décide de prendre une autre direction évitant par là même le piège de Ronon et Teyla. Ronon et Teyla se sépare alors, Ronon va s'atteler à capturer Sheppard et Teyla s'occupera de Weir. McKay soulève le problème de la sécurisation de la salle renfermant le ZPM : Caldwell en prend acte et tente de contacter les gardes du lieu par radio, en vain. Ceux-ci ont déjà été mis hors d'état de nuire par Thalan, qui décide de détruire le socle du ZPM pour retarder la réparation de l'alimentation électrique.

Caldwell après questionnement se rend compte de la situation, les boucliers, ainsi que les détecteurs et les moyens de communication subspatiale pour contacter le Daedalus sont hors services. Le colonel enjoint McKay à se rendre dans la salle des ZPM prestement pour réparer mais celui-ci craint pour sa propre sécurité. Devant l'empressement de Caldwell, McKay finit par céder.

Thalan est proche de l'armurerie quand il essaye d'appeler Ronon. Ce dernier est tapi dans l'ombre. Thalan essaye de le déstabiliser et de le tromper sur sa véritable nature, ce serait Caldwell le second extra terrestre, il demande alors à Ronon de lui faire confiance. Ce dernier se laisse berné et décide de se ranger à ses côtés afin de trouver ensemble Phoebus. Ronon méfiant récupère tout de même son P90 tout en donnant un blaster à Thalan.

Phoebus a des difficultés à se départir des équipes de sécurité qui sont sur ses talons. Ronon et Thalan équipés de lunettes infrarouges se rapprochent également de sa position. Pendant ce temps, McKay annonce à Caldwell son diagnostique : le ZPM est toujours intact, c'est le socle du ZPM gérant l'afflux énergétique qu'il faudra donc réparer au plus vite.

Ronon et Thalan entrent dans une pièce ou de nombreux containers sont entreposés : Thalan dit à Ronon qu'il peut avancer sans crainte, la voie est libre. En réalité, Phoebus est bien présente et blesse sévèrement Ronon. Thalan tire sur Phoebus mais celle-ci parvient à s'enfuir habilement. Ronon touché au ventre est immobilisé, Thalan bon joueur ne manque pas de la railler en récupérant son arme mais appelle malgré tout une équipe médicale.

Caldwell donne le feu vert à l'équipe médicale et s'informe auprès de McKay de l'état d'avancement des réparations, celui-ci en plein travail le rabroue. Beckett propose d'essayer de les raisonner plutôt que de poursuivre cette battue. Le colonel en prend bonne note et lui demande de reprendre son poste à l'infirmerie car Ronon aura besoin de soin.

Phoebus ouvre une vanne d'un tuyau suivie de Teyla toute proche qui continue la chasse. Ronon est déjà au bloc et Beckett s'apprête à l'opérer, privé de courant à la lueur de lampes torche. Teyla, sur les traces de Phoebus donne sa position à Caldwell. Elle est consciente de la proximité de Thalan, et reste septique dans se capacité s'occuper des deux simultanément. Beckett parvient à extraire la balle. Ronon est sauf.

Phoebus avance méfiante, Teyla est proche tout comme Thalan. Teyla avance résolument vers Phoebus mais se retrouve rapidement sous les tirs de Thalan. Le couple de vieux ennemis se lance dans une fusillade irréfrénée en essayant de se camoufler derrière des piliers. McKay termine enfin ses travaux et réactive l'énergie de la cité. Simultanément Beckett termine l'opération et demande un scanner par précaution. Il se réjouit du retour du courant.

Phoebus et Thalan sont toujours absorbés par leur conflit privé, subitement Phoebus ferme une porte et la bloque en ôtant l'un de ses cristaux. Thalan ne désarme pas et se dirige vers une autre entrée, Teyla reste inconsciente. Phoebus atteint une salle renfermant un ordinateur et profite de cet avantage tactique en déclenchant la fermeture totale de la cité. Conséquence directe, les portes se verrouillent et bloquent l'accès à Thalan. Phoebus par le biais des connaissances de Weir a pris contrôle de la cité, McKay poussé par Caldwell essaye de trouver une parade en piratant le système.

Phoebus lance un ultimatum à Caldwell, livrez moi Thalan rapidement ou la cité subira de lourds dégâts. Elle insiste sur le fait qu'ils ne peuvent pas la rejoindre et que McKay ne pourra pas instantanément reprendre la main sur la cité. Les capteurs relèvent trois signaux dont deux au même étage, il s'agit de Teyla et Thalan. Caldwell ordonne alors à Teyla d'intercepter Sheppard.

Thalan quant à lui, tente sans résultat de forcer une porte, il tire sur la commande d'ouverture et tente de l'ouvrir à mains nues. Teyla survient et lui lance une rafale de blaster qui parvient à l'assommer. Phoebus impatiente presse Caldwell pour qu'on lui remette Thalan. McKay est toujours absorbé par sa tentative de piratage. Caldwell feint de ne pas avoir capturé Thalan, mais Phoebus n'y croit pas. Prête à tout, elle est prête à mettre sa menace à exécution en déversant un gaz mortel dans la cité, initialement ce gaz était prévu pour éteindre les incendies. Caldwell au pied du mur admet avoir Thalan. Phoebus veut qu'il soit amené devant une caméra de sécurité afin qu'elle puisse assister à son exécution. Le colonel demande à Teyla d'amener Thalan devant la caméra conformément aux attentes de Phoebus.

Caldwell veut savoir si McKay a avancé, ce dernier prend très mal cette pression mais le colonel le remet rapidement à la tache. Thalan de nouveau conscient, essaie de convaincre Teyla qu'il est le seul et unique Sheppard. Phoebus se moque de sa tentative et savoure son expression via la caméra de sécurité. Phoebus somme alors Teyla de l'exécuter sur le champ, elle refuse. Phoebus lui rappelle la menace du gaz mortelle. Teyla demande confirmation à Caldwell de l'existence du telle menace, Caldwell le confirme. McKay s'attelle toujours à pirater les codes.

Teyla questionne Phoebus sur l'origine de ses motivations. Cette dernière explique que le choc des deux mondes en guerre n'a pas permis de désigner un vainqueur. La mort de Thalan signifiera la défaite de son peuple. Dans tous les cas, Phoebus va bientôt disparaître et cela nourri sa résolution d'en finir. Thalan toujours manipulateur essaye un chantage affectif sur Teyla en annonçant qu'elle va en réalité tuer Sheppard. Teyla refuse cette extrémité mais le poids des responsabilités l'amène à mettre en joue Sheppard en lui demandant pardon.

A cet instant, McKay réussit à pirater le système, Caldwell in extremis ordonne alors à Teyla de ne pas tirer. Teyla est libérée et Phoebus n'a plus de moyen de pression. Elle sort du laboratoire, Caldwell enjoint aux équipes de reprendre les recherches. Teyla s'apprête à partir mais Thalan lui demande de ne pas le laisser attaché comme ça. Soudain, le corps de Sheppard est pris de convulsions et Thalan semble souffrir. Caldwell ordonne à Teyla de ne le libérer sous aucun prétexte. Phoebus court dans la cité, poursuivie par des gardes.

Sheppard reprend conscience : apparemment, il s'agit du vrai John. Phoebus arrive dans la pièce et demande à Teyla de s'écarter. Celle-ci lui déclare que Sheppard est inconscient, et fait passer discrètement à John un blaster Wraith. Phoebus insiste et Teyla s'écarte. Sheppard feint d'être inconscient mais fini par tirer sur Phoebus : elle tombe au sol.

Teyla désarme Sheppard alors que le major Lorne et son équipe arrivent. Teyla demande une équipe médicale pour que Weir et Sheppard soient emmenés à l'infirmerie. Sheppard demande comment elle a su que c'était réellement lui, mais Teyla doute toujours : elle lui a donné le blaster uniquement parce qu'elle savait que Thalan ou Sheppard auraient de toutes façons tiré sur Phoebus.

Weir reprend conscience à l'infirmerie et trouve Sheppard, à ses côtés, allongé sur un lit. Ils échangent avec réserve leurs impressions sur cette expérience. On apprend au passage que Ronon se remet du choc opératoire. Ils se demandent si le personnel d'Atlantis pourra encore leur accorder confiance, Caldwell compatissant les rassure et comprend leur état d'esprit puisque récemment passé par une situation similaire. Weir remercie Caldwell pour sa gestion brillante de la crise. Caldwell s'apprête à partir lorsqu'il aborde sa difficulté à rédiger un rapport de mission mentionnant une troublante scène de baiser. Sheppard et Weir, très embarrassés s'enfoncent dans leurs lits.