Tous les possibles

(4,32 / 5) 616 notesNoter
Cet épisode est canon.
Tous les possibles (Saison 5 de Stargate Atlantis)

Résumé complet

Un beau matin sur Atlantis... McKay et Sheppard marchent dans les couloirs; et comme à son habitude, McKay rouspète, car, Teyla ne lui permet pas de prendre son bébé dans ses bras depuis qu'il a failli le faire tomber.

Alors qu'ils atteignent la salle de contrôle, Chuck leur annonce qu'un vaisseau vient d'apparaître en orbite, sans passer par l'hyperespace. C'est alors que McKay reçoit un code d'identification : ce mystérieux vaisseau qui sort de nulle part serait le Dédale... Sheppard doute de ce fait, puisque ce dernier est censé être sur le chemin de la Terre, mais ouvre néanmoins une fenêtre de communication. Personne ne répond. Le vaisseau semble être abandonné, ce qui est corroboré par l'absence de signes vitaux à bord...

Un peu plus tard, une équipe de recherche composée de Sheppard, McKay, Teyla et Ronnon s'envole à bord d'un Jumper en direction de cet étrange vaisseau. Atlantis les contacte et leur donne la confirmation du SGC : le Dédale est bien dans la Voie Lactée, à deux jours de la Terre. Teyla fait alors remarquer qu'il pourrait s'agir de l'Apollo, ou d'un autre 304, mais McKay s'énerve et lui rétorque qu'il n'émettrait pas le code du Dédale, et que cela n'explique pas comment il a pu arriver là sans équipage.

Un examen attentif de la coque du vaisseau montre qu'il a été mis à rude épreuve, mais une émission d'énergie semble provenir du vaisseau. Sheppard fait alors entrer le Jumper dans le vaisseau, qui ne contient aucun F-302, mais uniquement un autre Jumper.

Le vaisseau fonctionne sur les générateurs de secours, et il y règne un froid glacial. Tandis que McKay se dirige vers le poste d'ingénierie, accompagné de Ronnon, afin de rebrancher l'alimentation générale, Sheppard et Teyla vont vers la passerelle.

La passerelle se révèle être aussi déserte que le reste du vaisseau, mais l'écusson ne laisse aucun doute sur l'identité du vaisseau : il s'agit bien du Dédale. Soudain, tout s'allume : McKay a réussi à rebrancher le courant. Le journal de bord du vaisseau indique que tout l'équipage s'est téléporté sur une planète, et que c'est un certain colonel Sobol, inconnu de Sheppard, qui commandait le bâtiment.

Au poste d'ingénierie, McKay se rend compte que le vaisseau est une vraie épave, et tandis qu'il tente de repérer ce qui pourrait être récupérable, l'émission d'énergie s'intensifie, et dans un grand flash blanc, le vaisseau disparaît...

Alors que Sheppard, Teyla et Ronon se dirigent vers ce qui semble être la source de l'émission, McKay fait une découverte fondamentale : ce résiduel énergétique est exactement le même que celui enregistré lors de la venue de Rod (voir le 3x08: la guerre des génies): l'équipe a donc à faire à un propulseur trans-réalitique...

Mais, au poste de contrôle du réacteur, une macabre découverte a lieu : les cadavres de McKay, Teyla, Ronon et Sheppard (enfin, de leur doubles d'une autre réalité), qui ont vraisemblablement succombé à une pénurie de vivres...

McKay, aidé par les données du McKay alternatif, et par celles du créateur du propulseur, découvre qu'il y a un grave problème dans la conception : le vaisseau saute d'une réalité à l'autre, mais sans possibilité de retour.

Nouveau flash, nouvelle réalité.

Dans cet univers, Atlantis est attaqué par un vaisseau aussi étrange qu'inconnu. Ce dernier se met à tirer sur la cité, mais, bien que ce ne soit pas sa réalité, Sheppard demande à ce que les armes principales du vaisseau alien soit détruites.

Le vaisseau inconnu riposte alors en envoyant une vague de chasseurs. Le bouclier étant à un niveau critique, et Ronon ne savant pas utiliser les armes du Dédale, les vaisseaux ennemis sont rapidement supérieurs, et l'un d'entre eux s'écrase sur le 304. Ce dernier est près à céder, quand McKay a une idée qui pourrait leur sauver la vie : l'amélioration du propulseur trans-réalitique leur permettrait d'échapper à leurs assaillants. Aussitôt dit, aussitôt fait...

Nouveau flash, nouvelle réalité.

Cette dernière est presque pire : le soleil, à l'instar de ce qu'il fera dans 48 000 ans dans la « vraie » réalité (voir le 4x20 "le dernier homme") est devenu une géante rouge, et le Dédale n'est plus qu'à deux millions de kilomètres de sa surface ; la coque commence rapidement à surchauffer...

L'équipe se lance alors dans une chasse à l'énergie en vue d'alimenter le bouclier en attendant le prochain saut. Ronon, ne sachant pas utiliser les ordinateurs du vaisseau, part faire un tour dans les coursives, et tombe nez à nez avec un espèce d'alien verdâtre et clignotant. Ce dernier l'attaque, et un féroce combat débute, l'extraterrestre s'avérant bien plus coriace que prévu. Mais grâce à l'aide de Sheppard, le Clignotant est finalement vaincu. Alors que l'on constate qu'il s'agissait du pilote du chasseur qui s'était écrasé dans la réalité précédente, un autre alien arrive, mais il est lui aussi vaincu.

Cependant, tous les systèmes non vitaux ont été coupés, et toute l'énergie a été redirigée vers les boucliers, mais cela ne suffit pas. McKay a alors une autre idée : en coupant les boucliers, on devrait pouvoir alimenter le propulseur et faire un saut avant que la coque ne fonde.

Nouveau flash, nouvelle réalité.

Ici, la planète d'Atlantis n'a jamais existée, il n'y a qu'un champ d'astéroïdes.

Seulement, le propulseur à été trop sollicité, et risque de lâcher à tout moment. Heureusement, McKay a de nouveau une géniale idée, et compte tout simplement faire « reculer » le vaisseau jusqu'à leur réalité. Mais pour cela, ils devront repasser par toutes les autres réalités, y compris par celle de la géante rouge, et par celle des Clignotants. Il faut donc réparer les moteurs pour échapper à ces divers périls.

Nouveau flash, réalité précédente.

Une poussée des moteurs a suffit pour éloigner le Dédale de l'étoile.
McKay s'acharne à réparer les moteurs principaux pour échapper aux aliens, Ronon et Sheppard se préparent à affronter les chasseurs...

Nouveau flash, réalité précédente.

Les chasseurs Clignotants sont toujours à la poursuite du 304, mais McKay parvient à donner une petite poussée de réacteurs pour leur échapper.
Malheureusement, cela ne suffit pas, et les aliens sont rapidement sur eux. Alors que tout semble perdu, les chasseurs ennemis explosent les uns après les autres : des F302 venus d'Atlantis de cette réalité sont venus prêter main-forte en remerciement de la destruction des armes principales du vaisseau mère précédemment.

Tous les ennemis sont éliminés, mais avant de partir, Sheppard congratule le Sheppard de cette réalité qui commandait l'escadron.

Nouveau flash, réalité précédente.

Il s'agit de celle où il n'y a pas d'Atlantis, la plus calme, donc.
Cependant, alors qu'ils descendent aux hangars, ils tombent sur un autre ennemi. Même s'il est battu, il laisse échapper une grenade, et condamne donc l'accès aux hangars : lorsqu'ils atteindront leur réalité, la fuite sera impossible.

Nouveau flash, « vraie » réalité.

Atlantis détecte l'arrivée du Dédale et envoie un Jumper à leur rencontre. Malheureusement, il arrive trop tard, et un nouveau flash a lieu avant qu'il arrive.

Par bonheur, l'équipe de secours retrouve Sheppard, Ronon, Teyla et McKay, qui avaient sautés dans l'espace en scaphandre.

Une fois de retour sur Atlantis, Teyla accède à la demande de McKay : ce dernier peut enfin papouiller le bébé à sa guise...