Nom de code : Horizon

(4,47 / 5) 864 notesNoter
Cet épisode est canon.
Nom de code : Horizon (Saison 3 de Stargate Atlantis)

Résumé complet

Tout commence sur Atlantis, lors d'une journée banale. Le Dr Keller, nouveau médecin en chef de l'expédition, fait part au Docteur Weir de ses inquiétudes, ne se sentant pas assez forte pour remplacer Carson Beckett. Elizabeth la rassure avant de rejoindre son bureau. Elle doit alors mettre les choses au point à propos des évaluations du personnel, avec Rodney et John.

Tous sont interrompus par l'arrivée de l'Apollo, le nouveau 304 Américain commandé par le Colonel Ellis, qui se téléporte aussitôt dans la salle de conférence. Il informe alors l'équipe des derniers relevés satellites de la planète Asuras : les Réplicateurs construisent une flotte de vaisseaux dont la destination sera probablement la Terre. L'Apollo, sous les ordres du Colonel, est chargé par le CIS de lancer une attaque chirurgicale sur la planète dans douze heures.

Elizabeth s'oppose alors à ce plan, jugeant inutile de réveiller un ennemi qui n'a causé aucun problème depuis des mois. Elle émet également des réserves sur le fait que l'expédition Atlantis n'ait pas été consultée lors de la mise en œuvre de cette opération. Elle essaie alors de raisonner Ellis, proposant une négociation avec les Asurans. Mais, appuyé par l'avis du Colonel Sheppard, le Colonel Ellis décide d'obéir aux ordres qu'on lui a donné. Se sentant mise à l'écart du projet, Elizabeth contacte alors le Général O'Neill ainsi que Woolsey...Sans résultats.

L'Apollo part alors accomplir sa mission. Approchant de sa destination, l' équipe prépare le lancement de « l'Horizon », un appareil qui une fois lancé sur la planète propulse des ogives sur la planète. Nous quittons Asuras quelques minutes plus tard, avec l'image de nombreux impacts nucléaires à sa surface . John part alors en Jumper occulté vérifier que la mission est réussie.

Le soir, sur Atlantis, l'équipe est au complet. Les relevés indiqueraient que toutes les cibles ont été atteintes. Mais les réjouissances sont troublées par la sortie d'hyperespace d'un petit satellite, contenant une porte des étoiles activée en son centre, qui se met soudain à tirer un rayon continu sur l'Apollo en orbite. Le bouclier du 304 faiblit alors très rapidement sous les yeux de son équipage qui n'a pas d'autre choix que de s'éloigner de l'appareil. Celui-ci change alors de direction pour tirer, toujours en continu, sur Lantia... Jusqu'à se positionner sur le bouclier d'Atlantis !

L'Apollo réplique, sans succès. McKay découvre alors que tant que la porte sera ouverte et que le rayon tirera, il nous sera impossible de riposter. La porte en orbite étant également trop proche de la planète, Atlantis ne peut pas utiliser la sienne. Restant sans solutions, l'expédition décide alors d'attendre 38 minutes, pour voir si la porte en orbite se fermera. Ainsi l'Apollo pourrait riposter, et Atlantis contacter une planète. Peu convaincue, Elizabeth décide, ignorant les réserves du Colonel Ellis, de tenter de négocier avec les Asurans.

La transmission est créée, et le Docteur Weir entre alors en contact avec Oberoth, le chef des Asurans. Elizabeth lui demande de cesser le feu, car elle espère encore négocier la paix avec le peuple des Réplicateurs. Elle explique que l'annihilation des Asurans ne fait pas partie des objectifs de la Terre, mais que la menace d'une attaque par vaisseaux a poussé nos dirigeants à attaquer. Oberoth estime alors qu'Atlantis est une menace qui doit être détruite, et pense alors devoir répondre ainsi à l'attaque terrienne.

A ce moment, McKay découvre qu'un programme se télécharge dans les ordinateurs de la cité, depuis Asuras : il est forcé de couper la connexion. Puis, il fait sa première estimation : si le rayon n'est pas interrompu, le champ de force de la cité sera coupé dans 29 heures, détruisant ainsi la cité.

38 minutes après l'ouverture de la porte en orbite, celle-ci ne s'est toujours pas fermée. Il faut donc prévoir un autre plan. Sheppard propose alors au Colonel Ellis d'envoyer l'Apollo détruire la porte du côté Asuran, mais ce dernier réplique que le vaisseau n'est pas en état. Il change alors soudainement de discussion, et avoue à John qu'il voudrait que ce soit le Lieutenant Colonel qui remplace Weir à la tête de la cité.

De son côté, Elizabeth discute avec Teyla. Elle avoue être dépassée par les évènements, et étonnée de ne pas avoir été consultée sur cette affaire. Elle se dit épuisée de voir les militaires prendre le contrôle chaque fois qu'ils le souhaitent, se moquant ainsi de l'avis d'une civile, d'une femme qui plus est. Elle émet alors l'idée de démissionner, si elle survit au désastre qui est en train de se produire.

Plus tard, McKay réunit l'équipe, le Dr Weir et le Colonel Ellis afin de leur faire part de son idée : il veut de nouveau submerger la cité. Cela aurait pour effet de diminuer l'effet du rayon Asuran. Quelques heures plus tard, le plan est déjà prêt à être mis en œuvre. Le Docteur Weir prévient chaque personne que la cité va bouger pour se retrouver de nouveau au fond de l'océan... Cela lui donnant l'impression d'avoir « bouclé la boucle ».

La cité tremble alors, et s'enfonce doucement dans les profondeurs de Lantia... Jusqu'à ce se poser dans les fonds marins. Mais le verdict tombe, et il se révèle être très mauvais. Le rayon demeure toujours aussi puissant, et ce manège ne leur aura fait gagner que... 9 heures.

Quelques heures plus tard, nous retrouvons l'équipe SGA, sans McKay, sur l'un des balcons d'Atlantis. Ronon pense devoir apprendre les sciences, pour pouvoir être utile lors de ce genre de situations. Sheppard pense que cela est inutile, car chaque membre de son équipe a un rôle, comme dans « Les 4 Fantastiques ». Les deux autres ne comprennent pas cette comparaison.

Sheppard rejoint ensuite Rodney et le Dr Zelenka qui, désespérés, se mettent à se disputer. Le Lieutenant Colonel les interromps, recentrant le sujet de la conversation... Et là, de nulle part, l'idée germe. Sheppard et McKay élaborent un plan, sous les yeux d'un Zelenka qui ne comprend rien : il faut que la cité s'envole pour échapper au rayon !

Mais l'élaboration de ce plan s'avère difficile, principalement à cause de l'énergie, mais aussi à cause du rayon qui tire toujours sur le bouclier de la cité. Ils demandent alors l'aide de l'équipe se trouvant dans la station de forage (voir 318 : Immersion) pour leur demander d'envoyer de l'énergie vers la cité. Puis, une équipe dirigée par le Major Lorne est envoyée en F-302 récupérer un astéroïde de la Lune de Lantia pour le placer devant le rayon Asuran.

C'est alors l'heure de partir... Weir reprend la parole pour prévenir tous les habitants de la cité. Elle leur explique que, peu importe l'endroit où ils se trouvent sur Lantia, le rayon Asuran pourra tout de même les traquer. La solution est alors...Qu'Atlantis s'en aille vers un nouveau monde.

Un peu plus tard, le Colonel Ellis la rejoint dans son bureau pour lui exprimer le respect qu'il a pour elle, malgré leurs différents. Le plan se met en place, McKay explique une dernière fois à John le déroulement complet de cette mission. Ce dernier se rend alors à la Chaise, pour contrôler le décollage de la cité. Il est temps de se souhaiter bonne chance, et de démarrer la mission.

L'Histoire semble alors se répéter. Une décharge provenant de la base de la cité la fait de nouveau, comme il y a 3 ans, remonter des profondeurs de l'océan. Atlantis remonte alors à la surface, mais cette fois elle n'y restera pas : la cité s'envole vers l'espace. Mais un manque d'énergie les force à baisser le bouclier de la cité, jusqu'à ce qu'ils arrivent à 5000 mètres d'altitude. La cité peut alors redécoller, surpassant les nuages sous les yeux ébahis de toute l'équipe. Elizabeth ne résiste pas à l'envie de s'approcher de la fenêtre. Mais il est déjà l'heure de relever le bouclier : le rayon se dirige à nouveau vers la cité... Trop tard !

Le rayon Asuran frôle la tour principale juste avant l'enclenchement du bouclier, et le Dr Weir est projetée , ainsi que toutes les vitres, en arrière. La cité, quand à elle, entre tout de même en hyperespace.

Satisfait de son vol, Sheppard entend alors l'appel de McKay : il y a de nombreux blessés dans la salle de contrôle, qui est en très mauvais état. Les mauvaises nouvelles continuent : Ronon est touché par un enorme bout de verre à la poitrine, et Elizabeth est inconsciente et dans un état critique. Heureusement, les dégats causés dans la salle de contrôle sont minimaux...

Mais les ennuis de s'arrêtent pas là : la cité sort prématurément de l'hyperespace, dans un coin perdu de la galaxie de Pégase. Pas de planètes, pas d'étoiles, pas de lunes... Et, si la situation ne s'arrange pas, le bouclier de la cité cèdera dans 24 heures.

L'équipe est donc perdue, sans énergie et sans aucun contact avec l'Apollo ou la Terre... Et la cité erre dans l'espace. Comment pourraient-ils bien se sortir de cette situation ?