Masse critique

(4,12 / 5) 125 notesNoter
Cet épisode est canon.
Masse critique (Saison 2 de Stargate Atlantis)

Résumé complet

Barrett annonce au général Landry qu'un transmetteur posé par la confrérie près de la base de Cheyenne Montain pourrait provoquer l'explosion d'Atlantis au moment même où le vortex serait établi.
Il y a urgence car Atlantis doit rentrer en contact avec la terre dans moins de trois heures pour le rapport hebdomadaire. Le Dr Lee essaie de trouver une solution pour les prévenir et pense au Dedaelus qui est sur le chemin du retour et qui pourrait servir de relais, mais n'est pas certain que cette solution soit sans risque. Le général ordonne au Dr de trouver une solution le plus rapidement possible et se retire.

Sur Atlantis, McKay et Sheppard déambulent dans diverses salles de la cité et croisent Cadman avec qui ils échangent quelques mots puis vaquent à leur occupations. Teyla se rend à l'infirmerie et demande à Beckett  de l'accompagner sur le continent pour qu'il ausculte « Charin », une femme très âgée qu'elle considère comme sa grand-mère.

Le Deadalus, de retour vers la terre, est informé qu'un message subspacial venant d'une équipe SG depuis P4M-399 vient de leur être communiqué, et qu'il faut transmettre de suite à Atlantis. Le contenu du message étant: «Ne composez pas l'adresse de la Terre, un agent de la confrérie a posé une bombe sur Atlantis, qui explosera à la fin de la séquence de composition d'adresse.»

Caldwell demande alors si le vaisseau est encore assez proche de la cité pour émettre le message, mais Kavanagh proteste et indique que la distance est trop importante, et qu'il est trop tard. Quand Hermiod intervient, et pense pouvoir modifier l'hyperpropulsion pour accroître la vitesse nécessaire afin d'atteindre la distance adéquate pour relayer la transmission à temps. McKay reçoit le message et ordonne de ne pas rentrer en communication avec la terre.

Dans le bureau, Weir, McKay, Sheppard ainsi que Ronon discutent sur le fait qu'il faut absolument suspendre toute activité de la porte des étoiles, tout en ayant à l'esprit que Zenelka et son équipe sont encore sur M7G-677.

Weir émet l'hypothèse que la confrérie tient à détruire Atlantis pour éviter que les wraith puissent un jour envahir leur galaxie.

Ronon demande alors ce qu'est un Goa'uld. Sheppard se rappelle alors à haute voix que c'est une créature extraterrestre, une sorte de serpent gluant qui s'introduit dans la tête des gens et qui prend le contrôle de leur corps, et insiste au près de Ronon sur le fait qu'ils n'ont pas, au même titre que les wraiths, l'air tellement sympathiques. Weir décide alors de rassembler quelques équipes pour effectuer une fouille de la cité afin de retrouver cette bombe.

McKay de son coté s'apprête à faire de même, quand Sheppard l'invite à faire équipe avec le lieutenant Cadman qui est une experte en explosif. Elisabeth aimerait également que Caldwell revienne sur Atlantis pour les aider à retrouver cet explosif le plus tôt possible, mais également pour trouver la personne ayant posée la bombe. McKay désactive le ZPM pour éviter que la bombe n'explose.

Beckett se rend sur le continent accompagné de Teyla pour ausculter Charin alitée et à bout de force. Teyla essaie de cacher ses craintes mais semble très inquiète pour la vieille femme.

Charlin, voyant la fin de sa vie arriver, demande à Teyla de préparer la cérémonie de l'anneau. Beckett demande en quoi consiste cette manifestation. Teyla explique alors à Carson qu'il est rare qu'un des membre de son peuple décède d'une mort naturelle, car les wraiths ont toujours sévis. La cérémonie de l'anneau (des pierres disposées en anneau symbolisant l'anneau des ancêtres : la porte des toits, au centre duquel est placé le corps) est là pour célébrer un tel événement.

Au SGC, le général et l'agent du NID discutent de la bombe mais malheureusement ne savent pas grande chose sur son existence. Le Colonel Carter elle-même y travaille pour la désamorcer au plus vite. Elle se rend très vite compte que le détonateur n'est pas sur Terre.

Sur la cité, Cadman et Mckay cherchent une piste, tandis que Sheppard fouille vers la jetée ouest, et que Ronon contrôle les dispositifs de mise à la terre. Toutes les équipes fouillent le moindre recoin d'Atlantis.

Soudain, au centre de contrôle, le DHD se déclenche tout seul, et compose une adresse. McKay et Weir s'en inquiètent car l'adresse qui se compose est celle de la terre, et il est incompréhensible que celui ci fonctionne sans le zpm sous tension. McKay pense alors que la personne ayant posé la bombe a du trouver le moyen de télécharger un programme qui active automatiquement la porte, créant une diversion, pour que l'émetteur puisse envoyer un signal de détresse. McKay n'arrive pas à le stopper. Les deux croiseurs passant près d'Atlantis ont capté le signal de détresse, et ont déjà modifié leur trajectoire et se dirigent dorénavant tout droit sur Atlantis.

Les Wraith seront présents d'ici un jour à un jour et demi, McKay affirme qu'ils vont devoir réocculter la Cité, mais devront créer un subterfuge en allant cacher un émetteur dans des décombres sur une des plages du continent.

Sheppard s'interroge sur les intentions de ce poseur de bombe et sur le fait qu'il sache que des Wraith auraient été dans les parages à ce moment là. McKay lui dit que cela fait déjà longtemps qu'ils les surveillent, et qu'il croit réellement que cela faisait parti du plan.

Weir les presse en disant qu'il faut réussir à connaître les raisons du déclenchement avant que les 2 croiseurs n'arrivent.

Carson croise Teyla dans un des couloirs, cette dernière semble très pressée. Tout en avançant d'un pas très décidé, elle informe le docteur qu'elle se rend sur le continent, car elle doit évacuer tout son peuple vers la cité au plus vite, pour qu'il soit protégé pendant l'occultation, mais Carson souligne que la situation sur la cité est toute aussi critique qu'à l'extérieur du fait de la présence de la bombe.

Carson retient Teyla quelques minutes, car il tient à s'entretenir avec elle au sujet de Charin. Teyla l'écoute avec attention. Il lui explique que Charin n'est effectivement plus toute jeune, mais que des médicaments ou encore un pacemaker pourrait prolonger sa vie, car le problème est que son cœur bat de façon erratique. Teyla explique alors qu'elle lui en fera part des son retour mais qu'elle doit d'abord mettre tout son peuple à l'abris.

Au SGC, Harriman informe le général Landry que le Deadalus a bien relayer le message et qu'Atlantis aimerait les voir revenir pour pouvoir les aider à mener l'enquête. Landry s'y refuse pour le moment car il aimerait leur transmettre d'éventuelles informations s'il venait à apprendre certaines choses. Mais le vaisseau a déjà rebroussé chemin, et n'est plus a portée. Le SGC ne peut plus rien pour eux.

Sheppard rejoint Elisabeth, cette dernière étudie la liste des passagers, afin d'essayer de voir qui pourrait être la taupe. Rodney, argumente sur le fait que Cadman serait la coupable idéale. Mais Sheppard intervient et prend la défense de son lieutenant. Quand celle-ci entre dans la pièce les informant que le Deadalus vient d'atterrir.

Caldwell ne perd pas un instant et décide de commencer les interrogatoires. Weir lui explique alors que cette enquête tombe sous la juridiction d´Atlantis et que logiquement c´est à elle qu´incombe la responsabilité d´auditionner les suspects potentiels : Kavanagh est le premier à être interrogé. Bon nombre d´indices pourraient faire penser à sa culpabilité, mais Weir tient à rester impartiale même si beaucoup d´éléments sont contre lui.

Sur le continent, Teyla s´assure que tout son peuple puisse se réfugier sur Atlantis, puis rejoint Chalin, et l´informe qu´une équipe médicale sera bientôt là pour la ramener sur la cité.

Teyla informe Charin qu´il est possible de rallonger son espérance de vie si elle était prête a subir une opération, mais Charin ne veut pas car elle estime que sa fin est arrivée. Teyla essaie de s´y résoudre, mais cela lui déchire le coeur.

Weir rejoint McKay en salle de contrôle, Sheppard annonce alors qu'il n'y a pas de bombe sur Atlantis, Rodney approfondit en précisant que ce dispositif se trouve ailleurs. Il ajoute également que les Wraith sont en approche, et qu´il faudra occulter la cité, il faudra donc reconnecter le ZPM pour délivrer la puissance nécessaire. McKay a prit la précaution de désactiver le DHD physiquement pour éviter qu´il ne puisse composer d´adresse. En revanche, c´est bel et bien le ZPM qui sera le problème, car il dégage un flux très important d´énergie et que l´agent de la Confrérie qui s´est infiltré sur Atlantis a modifié des éléments dans le système d´exploitation de la cité : Le fait est que si l'adresse de la Terre avait été composé, il y aurait fallu une énorme quantité d´énergie qui aurait provoqué une surcharge catastrophique. Cette explosion n'aurait pas seulement détruit la cité, mais pratiquement toute la planète.

Weir comprend alors qu´ils sont pris au piège entre les Wraith en approche et la surcharge que pourrait provoquer l´occultation de la cité.

Weir interroge de nouveau Kavanagh qu´elle suspecte de plus en plus, car tous les preuves laissent à penser qu'il serait le coupable idéal. Weir essaie par tous les moyens de le faire parler mais ce dernier prétend toujours ne rien savoir à ce sujet.

A l'infirmerie, Teyla insiste au près de Carson sur le fait que la vieille dame ne désire pas suivre de traitement. Beckett ne semble pas d'accord avec cette décision car ce n'est pas déontologique, mais accepte la dernière volonté de la mourante.

Sheppard, Weir ainsi que Caldwell, en salle de réunion écoutent Rodney qui essaie en vain de chercher un crack. Le colonel demande alors comment se passe les entretiens avec Kavanagh, « le principal suspect ». Weir explique alors que ce dernier n'est pas très enclin à la discussion, ni même à coopérer, c'est alors que Ronon entre dans la pièce, et demande un entretien de 10 minutes avec le prétendu coupable afin de le faire parler. Sheppard semble penser que c'est une bonne idée. Weir et McKay en doutent, mais Caldwell donne un avis favorable à la proposition de Ronon.

Cadman cherche dans la base de données d'Atlantis d'éventuels indices et rend compte à Rodney qu'il manque une séquence de données datant de plusieurs semaines. Mais ce dernier sous-entend qu'elle ne trouvera rien. McKay active le ZPM et occulte la cité, car les 2 vaisseaux Wraith sont en approche. Weir le rejoint en salle de contrôle

A l'infirmerie, Teyla se tient au chevet de Charin qui se meurt.

Les croiseurs viennent d'arriver sur les lieux, mais ne les détectent pas, quand les amortisseurs inertiels se déclenchent et seul le code d'accès pourrait arrêter ce mécanisme de destruction qui vient de se mettre en place. Il reste moins de 30 minutes pour réagir.

Weir décide alors de faire évacuer la cité au plus vite. Sheppard propose alors de transporter toutes les personnes dans le Dedaelus enfin de les rapatrier le plus vite possible sur le continent car la porte est infranchissable.

Ronon insiste sur le fait que la solution la plus rapide serait évidemment de récupérer le code, et désire interroger Kavanagh lui même. Weir accepte car le temps presse et la surcharge du ZPM prendra effet dans moins de 24 minutes.

Teyla prépare la cérémonie de l'anneau selon le voeu de Charin qui vient tout juste de mourir. Carson prévient Teyla du danger imminent et qu'il est donc temps d'évacuer la cité au plus vite car tout pourrait exploser. Teyla dit à Beckett que la plupart des gens de son peuple sont justement en train d'embarquer sur le Deadalus. Quand à elle, elle partira avec les derniers groupes à bord des jumpers une fois cette messe terminée car elle se doit d'honorer une dernière fois Charin.

Ronon, égal à lui même, entre dans la pièce où se trouve Kavanagh, ce dernier n'en mène pas large. Dex s'approche doucement de lui, sans un mot.

Teyla, dans une magnifique robe verte, se tenant devant la dépouille de Charin, entourée d'une cinquante de villageois ainsi que de Beckett, se met à chanter une homélie d'une pure beauté.

Au même moment, McKay et Weir laissent transparaître leur inquiétude, Rodney annonce qu'il est temps d'évacuer car le ZPM surchargera dans moins de 10 minutes, quand Cadman annonce avoir trouver quelque chose. La cérémonie rendant hommage à Charin se poursuit, Teyla continuant sa complainte sur la difficulté de son peuple à survivre aux Wraith.

Sheppard entre dans la pièce où se tient Ronon, Kavanagh est effondré à même le sol, Ronon explique alors à John que le suspect s'est évanoui avant que Ronon ne le touche.

Caldwell contacte Weir pour la prévenir qu'ils sont prêts à partir et qu'ils l'attendent, quand celui-ci est téléporté par la technologie asgard dans une des salles d'Atlantis. Caldwell est très surpris. Weir lui demande les codes d'accès. Celui-ci semble étonné par la question mais Cadman a trouvé un trou dans les journaux des commandes systèmes. Caldwell hausse la voix et affirme qu'il n'y a plus de temps à perdre.

Weir a la preuve que le système a été piraté par le code d'identification du colonel, et expose sa théorie selon laquelle ce dernier auront divulgué un certain nombre d'informations à la confrérie qui ont réécrit le programme pour que le ZPM entre en surcharge, et qu'il a ensuite ramené ce fichier pour l'uploader à bord de la cité.

Caldwell nie, mais Weir n'en démord pas. Soudain, Caldwell dévoile le goa'uld qui est en lui, et ses yeux s'illuminent. Sheppard le met en joue, Weir a un mouvement de recul, et le goa'uld dit alors qu'il ne dévoilera pas le code. Le goa'uld énonce avec véhémence qu'il a la force de plusieurs hommes, Ronon décide de le mettre à l'épreuve et lui assène une série de coups très violents. Caldwell, à terre, se fait tirer dessus par Sheppard avec une arme qui a le pouvoir de paralyser le goa'uld présent en lui. Ce dernier revient à lui et donne le code d'accès.

Le ZPM est en surchauffe, Rodney donne l'ordre d'évacuer pour la dernière fois, quand apparaît Sheppard, Weir et Ronon lui remettant un papier. Rodney se précipite pour rentrer cette série de chiffre dans un des ordinateurs. La cité d'Atlantis est sauvée in extremis.

Hermiod est en train d'extraire le goa'uld du corps de Caldwell, Zelenka vient de rentrer de mission et semble très éprouvé par le comportement des enfants de la planète d' où il vient, et Weir semble préoccupée par l'incursion goa'uld et par le fait d'avoir donner son aval pour l'interrogatoire musclée de Kavanagh. Sheppard essaie de la réconforter, ce qui n'empêche pas Weir de faire un parallèle entre les humains et les Wraith dans leur façon de traiter autrui.